• BOX OFFICE USA DU 19 DECEMBRE 1966 AU 25 DECEMBRE 1966

     

     

    THE SAND PEBBLES  BOX OFFICE USA 1966

     

    THE SAND PEBBLES (LA CANONNIERE DU YANG-TSE)  1 710 000 entrées France

    de Vittorio de SICA avec Peter SELLERS et Victor MATURE

    Printemps 1927. Le matelot mécanicien Jake Holeman vient d'être affecté sur le «San Pablo», une vieille canonnière américaine dont la mission est d'impressionner les Chinois. Le San-Pablo remonte le Yang-Tsé-Kiang en s'efforçant de rester neutre dans le conflit qui oppose l'armée nationaliste aux communistes. La vie à bord est agréable, chaque marin bénéficiant des services de nombreux domestiques chinois. Mais la révolution est en marche : Holeman est bientôt contraint d'abattre un jeune coolie que les communistes ont torturé. Le commandant du «San Pablo» décide de remonter le fleuve pour secourir des missionnaires assiégés par les révolutionnaires...

    Variety informe que la recette de la semaine équivalente 1965 est supérieure à celle de 1966 même si il est préciser que le panel de 1966 est inférieur à celui de 1965 (Il y a une absence des chiffres de Toronto pour au moins 6 semaines par exemple) . Moins de cinémas comptabilisé donc baisse naturelle, néanmoins les recettes baissent. Il est vrai que le nouveau James Bond "Thunderball" avait cassé le thermomètre et avait signé le plus gros week-end de l'histoire et cette année, pas de nouveau Bond, le retard de production de "On ne vit que deux fois" implique une sortie pour l'été 1967.

    Pas mal de nouveautés donc qui se battent pour obtenir les meilleures salles. Pas de double programmation donc et seulement 60 films au compteur. On notera le formidable coup de boost de "The sound of music" sorti il y a près de 100 semaines et qui est la meilleure recette de 1966 et qui en remet un coup. On rappellera a toutes fins utiles que ce film est un des plus grands succès de l'histoire du cinéma américain et comme disait Robert Wise : "Je savais que le film marcherait mais pas tant." Parlons de Robert Wise justement, son nouveau film "La canonnière du Yang Tsé" est sans aucun doute un des meilleurs films de l'année, si ce n'est le meilleur. Une magnifique histoire basée sur cette période trouble où la Chine était un petit peu sous administration étrangère et représentait un marché appétissant pour les empires coloniaux comme La France, l'Angleterre ou les USA. D'où la présence de canonnières provenant de ces pays. La réalisation flamboyante de Wise est soutenue par la participation de Steve McQueen qui depuis "Le kid de Cincinnati" ou "Nevada Smith" est devenu une star mondiale. Le film prend un départ encourageant avec 52 000 dollars dans une salle à New York.

    Parmi les nouveautés deux séquelles sont à l'honneur. Le second Matt Helm, "Murderer's row"  a été réalisé pour les fêtes de fin d'année, la sortie est massive et le public est là pour un film qui sera déjà très "frontload" comme on dit et devra amasser le plus vite possible de grosses recettes avant de décliner rapidement. C'est bien le cas et si le film est inférieur au premier le public peut profiter de la toujours sublime Ann-Margret qui est la Matt Helm's girl de l'épisode. Le tournage de Matt Helm 3 débute le 24 avril 1967 pour une sortie pour noêl 1967. 

    Autre séquelle avec le second Harry Palmer "Mes funérailles à Berlin" réalisé par Guy Hamilton (Goldfinger) qui succède à "The Ipcress file". Jolie moyenne par salle également même si son circuit est inférieur à celui de Matt Helm. Michael Caine va enchainer rapidement lui aussi la mise en route de Harry Palmer 3 avec "Un cerveau de 1 milliard de dollars" réalisé par Ken Russell et qui va sortir lui aussi pour noël 1967. Michael Caine est incontournable et la grande révélation de l'année 1966 car nous le retrouvons dans "Gambit" un film qui louche sur le succès de "Comment voler un million de dollars" et où il partage l'affiche avec Shirley Mac Laine. Etant donné que "Alfie" est encore un beau succès à l'affiche. Le succès de Michael Caine en GB et aux USA a sans doute un peu échappé au public français qui n'a pas compris qu'il fut presque l'équivalent de Sean Connery là bas.

    Autre grosse nouveauté "Grand Prix" est un film spectaculaire réalisé pour les salles en mode cinérama, il remplace donc "Khartoum" à ce titre. Un circuit limité donc où le film prend un très gros départ et c'est un beau succès pour James Garner mais aussi Yves Montand donc le "Compartiment tueur" a très bien marché aux USA. Le futur succès de "Z" ne sera pas très étonnant dans le fond.  

    "Arrivederci baby" la nouvelle comédie avec Tony Curtis est un succès un peu plus relatif.

    "Blow up" auréolé d'un délire critique prend un départ canon à new York. Produit par Carlo Ponti le film est la première réalisation étrangère de Michelangelo Antonioni et révèle Vanessa Redgrave. Le départ est très important à New York et le film un gros potentiel de rejoindre "Georgy Girl" le dernier succès anglais de l'année au box office US. La réputation de "Blow up" sera si importante qu'il va obtenir la palme d'or au Festival de Cannes en mai 1967. Ce succès va permettre à Antonioni de mettre en route un film américain avec "Zabriskie Point". 

    Il faut bien un flop et c'est "Shoot loud louder" qui s'y colle. Il est d'ailleurs étonnant qu'un tel petit navet italien a pu pénétrer le marché US sans doute la présence de Mastroianni en tête d'affiche. Le film vaut ce qu'il vaut et en tant que fan de la bombe Raquel Welch (qui représente la perfection physique pour moi, mais j'admets ne pas être très objectif) , j'ai du subir ce mauvais film qui ne rencontre qu'un flop normal et logique.  

    Notons la présence sympathique du "Galia" de George Lautner avec Mireille Darc pour une sortie "technique" sur le sil US.               

           
     

     

    FILM

    RECETTE

    ECRANS

    1

    MURDERER'S ROW - Bien joué Matt Helm (Levin/Martin/Margret/Malden)

    $708 500

    57

    2

    THE SOUND OF MUSIC - La mélodie du bonheur (Wise/Andrews/Plummer)

    $416 000

    19

    3

    AFTER THE FOX - Le renard s'évade à trois heures (De Sica/Sellers/Mature/Ekland) GB / It / US

    $399 883

    41

    4

    FOLLOW ME BOYS - Demain des hommes (Tokar/MacMurray/Miles/Gish)

    $377 000

    11

    5

    FUNERAL IN BERLIN - Mes funérailles à Berlin (Hamilton/Caine) GB

    $286 500

    18

    6

    GEORGY GIRL - (Narizzano/Mason/Bates/Redgrave) GB

    $254 714

    27

    7

    ALFIE - Alfie le dragueur (Gilbert/Caine/Winters) GB

    $246 224

    32

    8

    THE BIBLE - La Bible (Huston/Parks/Harris)

    $238 000

    11

    9

    GAMBIT - Un hold-up extraordinaire (Neame/MacLaine/Caine)

    $226 000

    20

    10

    THE PROFESSIONALS - Les professionnels (Brooks/Marvin/Lancaster/Ryan)

    $205 500

    17

    11

    DOCTOR ZHIVAGO - Le docteur Jivago (Lean/Sharif/Christie/Steiger/Chaplin/Guinness) It /GB/US

    $187 000

    16

    12

    FANTASTIC VOYAGE - Le voyage fantastique (Fleischer/Boyd/Welch)

    $172 000

    15

    13

    HAWAII - Hawaï (Hill/Andrews/Von Sydow/Harris)

    $171 000

    8

    14

    A FUNNY THING HAPPENED ON THE WAY TO THE FORUM - Le forum en folie (Lester/Mostel/keaton) US / GB

    $157 879

    9

    15

    IS PARIS BURNING? - Paris-brûle-t-il? (Clément/Collectif) Fr / US

    $152 813

    12

    16

    ANY WEDNESDAY - (Miller/J.Fonda/Robards)

    $127 000

    13

    17

    GRAND PRIX - (Frankenheimer/Garner/Saint/Montand)

    $78 000

    2

    18

    PENELOPE - Les plaisirs de Pénélope (Hiller/Wood)

    $63 700

    8

    19

    ARRIVEDERCI BABY - (Hughes/Curtis/Schiaffino) GB

    $55 500

    5

    20

    THE SAND PEBBLES - La canonnière du Yang-Tsé (Wise/McQueen/Crenna/Bergen)

    $52 000

    1

    21

    FAHRENHEIT 451 - (Truffaut/Werner/Christie) GB

    $49 500

    4

    22

    BLOW UP - (Antonioni/Hemmings/Redgrave/Miles) GB / It

    $41 500

    2

    23

    A MAN FOR ALL SEASONS - Un homme pour l'éternité (Zinnemann/Hiller/Scofield)

    $38 000

    2

    24

    THE BUBBLE - (Oboler/Cole/Walley)

    $34 000

    1

    25

    NIGHT GAMES - Jeux de nuit (Zetterling/Thulin) Suède

    $33 500

    3

    26

    THE ENDLESS SUMMER - L'été sans fin - documentaire sportif

    $31 500

    5

    27

    SHOOT LOUD LOUDER - Spara forte, più forte... non capisco! (Filippo/Mastroianni/Welch) Italie

    $28 000

    10

    28

    THE QUILLER MEMORANDUM - Le secret du rapport Quiller (Anderson/Segal/Guinness) GB

    $27 000

    1

    29

    THE SPY WITH A COLD NOSE - Un micro dans le nez (Petrie/Harvey/Lavi) GB

    $25 000

    4

    30

    I A WOMAN - Moi une femme (Ahlberg/Persson) Suède / Danemark

    $24 500

    3

    31

    THE FORTUNE COOKIE - La grande combine (Wilder/Lemmon/Matthau)

    $15 000

    3

    32

    LOVES OF A BLONDE - Les amours d'une blonde (Forman/Brejchova) Tchécoslovaquie

    $13 500

    1

    33

    THE BEST OF CINERAMA

    $12 000

    1

    34

    LA DOLCE VITA - La douceur de vivre (Fellini/Mastroianni/Ekberg) It / fr

    $11 000

    1

    35

    A VERY HANDY MAN - Le coq du village (Blasetti/Tognazzi/Ralli) It / Esp

    $9 000

    1

    36

    FLESH AND LACE - (Sarno/Lace)

    $8 500

    1

    37

    THE BED - Secrets d'Alcôve (Collectif/Moreau/Arnoul/Carol) Fr / It

    $8 500

    1

    38

    GIGI - (Minnelli/Caron/Chevalier/Jourdan)

    $8 000

    2

    39

    THE SHAMELESS OLD LADY - La vieille dame indigne (Allio/Sylvie)

    $8 000

    2

    40

    GALIA - (Lautner/Darc/Venantini) Fr / It

    $7 000

    1

    41

    HOTEL PARADISO - Paradiso hôtel du libre échange (Glenville/Guinness/Lollobrigida) GB

    $6 000

    1

    42

    MONDO FREUDO - Le sexe et l'amour - documentaire

    $6 000

    1

    43

    MR. TEAS AND HIS PLAYTHINGS - L'immoral M. Teas (Russ meyer)

    $6 000

    2

    44

    WHO'S AFRAID OF VIRGINIA WOOLF? - Qui a peur de Virginia Woolf? (Nichols/E.Taylor/Burton/Segal)

    $6 000

    1

    45

    THE CHRISTMAS THAT ALMOST WASN'T (Brazzi/Tripp/Brazzi) It / US

    $5 500

    1

    46

    KING KONG V GODZILLA - King Kong contre Godzilla (Honda) Japon

    $5 000

    1

    47

    THE BRIDES OF DRACULA - Les maîtresses de Dracula (Fischer/Cushing/Hunt)

    $5 000

    1

    48

    CHUSHINGURA - (Inagaki/Kayama) Jap

    $4 500

    1

    49

    THE KING AND I - Le Roi et moi (Lang/Kerr/Brynner)

    $4 500

    1

    50

    WALK DON'T RUN - Rien ne sert de courir (Walters/Grant/Eggar)

    $4 000

    1

    51

    THE PINK PUSSY CAT - Acosada - Argentine / Vénézuela

    $3 900

    1

    52

    HEAT OF MIDNIGHT - Espions à l'affût (Pécas/Vinci) Fr

    $3 500

    1

    53

    THE GREAT CARUSO - Le grand Caruso (Thorpe/Lanza)

    $3 500

    1

    54

    JOHN F.KENNEDY THE YEARS OF LIGHTING DAYS OF DRUMS - documentaire

    $2 800

    1

    55

    A MAN AND A WOMAN - Un homme et une femme (Lelouch/Aimée/Trintignant) Fr

    $2 500

    1

    56

    THE WRONG BOX - Un mort en pleine forme (Forbes/Caine/Mills) GB

    $2 500

    1

    57

    THE CRAZY QUILT - (Korty/Rosqui/Mela)

    $2 200

    1

    58

    OUR MAN FLINT - Notre homme Flint (Mann/Coburn/Cobb)

    $2 000

    1

    59

    VON RYAN'S EXPRESS - L'express du colonel von Ryan (Robson/Sinatra/Howard)

    $2 000

    1

    60

    10:30:00 P.M. SUMMER - 10h.30 du soir en été (Dassin/Mercouri/Schneider) Esp / US

    $1 000

    1

     

    BLOW-UP box office usa 1966

    BLOW-UP  1 528 000 entrées France

    de Michelangelo ANTONIONI avec Vanessa REDGRAVE et David HEMMINGS

    Un jeune photographe londonien dans le vent s'épuise à la recherche de sujets originaux. D'une nuit dans un asile de clochards, il passe à des photos suggestives de cover-girls, s'arrête pour souffler chez un ami peintre, repart acheter une boutique d'antiquaire et tombe en arrêt, dans un parc devant un couple d'amoureux qu'il photographie à la sauvette. Mais la jeune femme se précipite sur lui pour lui arracher son appareil, le poursuit jusqu'a son domicile, s'offre à lui en échange des négatifs. Intrigué, il lui remet un faux film et agrandit celui qu'il a tiré. Et il comprend : sur l'une des photos on distingue une main tenant un pistolet, sur une autre, un cadavre...

     

    BOX OFFICE USA DU 19 DECEMBRE 1966 AU 25 DECEMBRE 1966

    SHOOT LOUD LOUDER (SPARA FORTE PIU FORTE...NON CAPISCO) 

    de Eduardo de Filippo avec Marcello MASTROIANNI et Raquel WELCH

    Alberto se contente de bricoler dans le bric-à-brac de son magasin de meubles. C'est un homme imaginatif, qui a du mal à distinguer le rêve de la réalité. Pour le moment, la voluptueuse Tania occupe ses pensées. Ses divagations l'impliquent dans une affaire de meurtre. Aidé par Tania, il devra pour se sortir du pétrin inextricable où il s'est mis, affronter la pègre napolitaine.

     

    BOX OFFICE USA DU 19 DECEMBRE 1966 AU 25 DECEMBRE 1966

     

     GALIA de George LAUTNER avec Mireille DARC

     

     

    « BOX OFFICE USA DU 12 DECEMBRE 1966 AU 18 DECEMBRE 1966BOX OFFICE FRANCE DE SEPTEMBRE A DECEMBRE 2005 »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :