• BOX OFFICE USA DU 17 AOUT 1964 AU 23 AOUT 1964

     

     

    A HARD DAY'S NIGHT BOX OFFICE USA 1964

     

    A HARD DAY'S NIGHT (4 GARCONS DANS LE VENT)  665 000 entrées en France

    de Richard LESTER avec Les BEATLES

    John, Paul, George et Ringo, qui forment les Beatles, sont poursuivis par des centaines de fans, filles et garçons, et donnent des concerts de ville en ville. Dans le train, Paul est accompagné de son grand-père surnommé «Mêle-tout John McCartney» à cause de ses habitudes et de son principe : «diviser pour régner». Norm, le manager, toujours en dispute avec John, l'anarchiste du groupe, présente le grand-père à Shake, le bagagiste, et tous trois vont au wagon-restaurant, tandis que les jeunes gens répètent le spectacle qu'ils doivent donner à la télévision, à Londres. Mais les réclamations d'un voyageur de première classe les obligent à quitter leur compartiment...
     
    J'ai bien conscience que de collecter les données du panel de salles de certaines villes américaines récoltées par le célèbre magazine Variety doit être considéré par certains lecteurs du blog comme l'équivalent de la construction de la maquette de la Cathédrale de Chartres en allumettes par Jacques Villeret dans "le dîner de cons". Certes c'est une niche dans la niche mais parfois la saisie lente et manuelle des salles peuvent donner quelques renseignements, intéressants ou non. Faisons comme si (que c'est intéressant). 
    Le top 10 hebdomadaire de Variety a déjà été recueilli et publié sur le net voire en vente sur Amazon. Il est vrai que ce top 10 reprenait certainement les mêmes villes références choisies par Variety donc à peu près les mêms salles d'exclusivité (sans les recettes) et laissait peu de chances aux nouveautés ou "petits films" d'entrer dans le top d'où une lassitude à les consulter. Mais à partir de1964 Variety communiquait en particulier pour New York une estimations des recettes pour les salles de New-York hors panel des salles d'exclusivité. Parfois c'était le cas à Los Angeles sans doute avec des chiffres communiqués par les distributeurs, mais sans suivi sur plusieurs semaines. Evidemment cela perturbe le top 10 hebdomadaire habituel et quelque part ce n'est pas très juste car ces chiffres donnés parfois uniquement pour une seule semaine ne respectent pas la constance du panel. Mais bon. Concernant "4 garçons dans le vent" Variety glisse une information étonnante : celle des autres salles de la ville de Philadelphie ce que je n'avais pas vu auparavant. Le film a rapporté  231 000 dollars dans 63 salles de Philadelphie. Etant donné qu'il y a également les chiffres des sautres salles de New York et de Los Angeles c'est un cas unique pour cette année car le film totalise un panel de 113 salles ce qui le met un peu hors jeu par rapport aux autres films.
    Cependant cela montre que United Artist a voulu profiter d'un effet mode indéniable du groupe envers les adolescent(e)s américain(e)s (et de l'été) et peut être la crainte que le groupe ne serait plus parmi les favoris du jeune public versatile six mois après. Une stratégie certainement payante à  court terme. D'ailleurs le film sortira dans le monde à peu près à la même date entre septembre et octobre 1964, une sortie "mondiale" qui rappelle les méthodes d'exploitation actuelle et inédite à l'époque.
    Il n y a pas eu de publicités publiées dans les journaux spécialisés de l'époque sans doute le film n'a battu aucun record en salles et c'est l'effet volume qui a joué. De plus l'album "A hard days night" étant en tête des charts et le titre éponyme étant numéro 1 des deux côtés de l'Atlantique la promotion était de fait assurée par le triomphe discographique du groupe. On se rappelle, par exemple, la même stratégie pour le film "Spice world" en 1997 avec les Spice girls et puis bien sûr Elvis Presley.
    Richard Lester et les Beatles reviendront en 1965 avec "Help!" et pour la popularité du groupe l'histoire a prouvé qu'il reste sans doute le plus grand groupe pop de l'histoire.
     

     

     

     

    FILM

    RECETTE

    ECRANS

    1

    A HARD DAY'S NIGHT - 4 garçons dans le vent (Lester/Les Beatles)

    $574 993

    113

    2

    THE NEW INTERNS - Les nouveaux internes (Rich/Callan/Jones)

    $504 030

    40

    3

    THE UNSIKABLE MOLLY BROWN - La reine du Colorado (Walters/Reynolds)

    $382 856

    16

    4

    BIKINI BEACH - (Asher/Avalon/Funicello)

    $341 000

    38

    5

    THE NIGHT OF THE IGUANA - La nuit de l'iguane (Huston/Burton/Gardner/Kerr)

    $302 000

    28

    6

    A SHOT IN THE DARK - Quand l'inspecteur s'emmêle (Edwards/Sellers/Sommer/Lom)  GB / US

    $219 000

    14

    7

    THE 7th DAWN - La 7ème aube (Gilbert/Holden/York) GB / US

    $184 500

    28

    8

    HONEYMOON HOTEL - (Levin/Goulet/Kwan)

    $150 500

    27

    9

    IT'S A MAD MAD MAD MAD WORLD - Un monde fou fou fou fou (Kramer/Tracy)

    $142 200

    10

    10

    THE KILLERS - A bout portant (Siegel/Marvin/Dickinson/Cassavetes)

    $141 000

    22

    11

    GOOD NEIGHBOR SAM - Prête-moi ton mari (Swift/Lemmon/Schneider)

    $138 000

    22

    12

    MARNIE - Pas de printemps pour Marnie (Hitchcock/Hedren/Connery)

    $118 500

    9

    13

    CIRCUS WORLD - Le plus grand cirque du Monde (Hathaway/Wayne/Cardinale/Hayworth)

    $101 000

    9

    14

    BECKET - (Glenville/Burton/O'Toole)

    $94 700

    11

    15

    BEHOLD A PALE HORSE - Et vint le jour de la vengeance (Zinnemann/Peck/Quinn/Sharif)

    $90 000

    4

    16

    YESTERDAY TODAY AND TOMORROW - Hier aujourd'hui et demain (De Sica/Loren/Mastroianni) It

    $87 500

    9

    17

    HOW THE WEST WAS WON - La conquête de l'Ouest

    $64 500

    3

    18

    THE CARPETBAGGERS - Les ambitieux (Dmytryk/Peppard/Ladd/Baker)

    $46 500

    4

    19

    SEDUCED AND ABANDONED - Séduite et abandonnée (Germi/Sandrelli) It / Fr

    $45 000

    6

    20

    McLINTOCK! - Le grand McLintock (McLaglen/Wayne/O'Hara)

    $34 000

    5

    21

    KISSES FOR MY PRESIDENT - (Bernhardt/MacMurray/Bergen)

    $33 000

    2

    22

    NOTHING BUT THE BEST - Tout ou rien (Donner/Bates) GB

    $32 300

    6

    23

    A HOUSE IS NOT A HOME - La maison de Madame Adler (Rouse/Winters/R.Taylor)

    $30 200

    3

    24

    ONE POTATO TWO POTATO - Le procès de Julie Richard (Peerce/Barrie)

    $30 000

    2

    25

    ENSIGN PULVER - (Logan/Walker Jr)

    $27 000

    3

    26

    THE MOON SPINNERS - La baie aux émeraudes (Neilson/Mills/Wallach)

    $23 500

    4

    27

    CLEOPATRA - Cleopatre (Mankiewicz/E.Taylor/Burton)

    $23 200

    2

    28

    THE MASQUE OF THE RED DEATH - Le masque de la mort rouge (Corman/Price)

    $22 000

    2

    29

    BULLET FOR A BADMAN - La patrouille de la violence (Springsteen/Murphy)

    $21 500

    2

    30

    MEDITERRANEAN HOLLIDAY - Flying Clipper - Traumreise unter weissen Segeln - All

    $21 000

    4

    31

    BEDTIME STORY - Les séducteurs (Levy/Brando/Niven/Jones)

    $20 800

    2

    32

    THE RAIDERS - Les téméraires (Daugherty/Keith/Culp)

    $20 000

    1

    33

    RIDE THE WILD SURF - (Taylor/Fabian)

    $17 000

    3

    34

    SOME PEOPLE - (Donner/More) GB

    $17 000

    2

    35

    THE PATSY - Jerry souffre-douleur (Lewis/Kewis/Balin)

    $17 000

    2

    36

    SHOTGUN WEDDING

    $16 000

    2

    37

    TOMORROW AT 10 - (Comfort/Gregson/Shaw) GB

    $16 000

    2

    38

    BLACK SABBATH - Les 3 visages de la peur (Bava/Mercier/Karloff) It / Fr

    $15 000

    1

    39

    THE SWINGIN MAIDEN - Un beau chassis (Thomas/Craig) GB

    $15 000

    2

    40

    WHAT A WAY TO GO - Madame Croque maris (Thompson/MacLaine/Newman/Mitchum)

    $15 000

    2

    41

    CARTOUCHE - (De Broca/Belmondo/Cardinale) Fr / It

    $13 800

    3

    42

    ROBIN AND THE 7 HOODS - Les 7 voleurs de Chicago (Douglas/Sinatra/Martin)

    $13 400

    2

    43

    McHALE'S NAVY - La flotte se mouille (Montagne/Borgnine)

    $13 000

    1

    44

    THE PINK PANTHER - La Panthère Rose (Edwards/Niven/Sellers)

    $13 000

    1

    45

    THE STRANGLER - Le tueur de Boston (Topper/Buono)

    $13 000

    1

    46

    HOT HOURS - Les heures chaudes (Félix/Brousse) Fr

    $12 500

    2

    47

    3 NUTS IN SEARCH OF A BOLT - (Noonan/Van Doren)

    $12 000

    1

    48

    THE LONG SHIPS - Les drakkars (Cardiff/Widmark/Poitier) GB / Yougoslavie

    $12 000

    2

    49

    FLIPPER'S NEW ADVENTURE - (Benson/Halpin)

    $11 500

    2

    50

    STOWAWAY IN THE SKY - Le voyage en ballon (Lamorisse/Gille/Baquet) Fr

    $11 500

    2

    51

    LOS TARANTOS - (Beleta/Amaya) Espagne

    $10 900

    2

    52

    THE LOVERS - Les amants (Malle/Moreau/Bory) Fr

    $10 800

    2

    53

    THAT MAN FROM RIO - L'homme de Rio (De Broca/Belmondo/Dorléac) Fr / It

    $10 200

    1

    54

    MONSIEUR VERDOUX - (Chaplin/Chaplin/Corell)

    $10 000

    1

    55

    THE ORGY AT LIL'S PLACE - Strip poker - GB

    $10 000

    1

    56

    VIVA LAS VEGAS - L'amour en quatrième vitesse (Sidney/Presley/Margret)

    $10 000

    2

    57

    DISNEY'S  TRUE-LIFE ADVENTURE FESTIVAL

    $9 500

    1

    58

    THE WORLD OF HENRY ORIENT - Deux copines…un séducteur (Hill/Sellers)

    $9 500

    2

    59

    LORNA - (Russ Mayer)

    $9 200

    2

    60

    TOM JONES - (Richardson/Finney/York) GB

    $8 800

    3

    61

    SHANGRI-LA

    $8 500

    1

    62

    NO MY DARLING DAUGHTER - (Thomas/Craig/redgrave) GB

    $8 000

    1

    63

    SOFT SKIN AND BLACK SILK - Tentations (Loma.Laurent) Fr

    $8 000

    1

    64

    THE DEVIL SHIP PIRATES - Les pirates du Diable (Sharp/C.Lee) GB

    $8 000

    1

    65

    THE THREE LIVES OF THOMASINA - (Chaffey/McGoohan/ Hampshire) GB / USA

    $8 000

    1

    66

    WORLD WITHOUT SHAME

    $8 000

    1

    67

    CIRCUS OF HORRORS - Le cirque des horreurs - GB

    $7 000

    1

    68

    LOOKING FOR LOVE (Weis/Francis)

    $7 000

    1

    69

    BYE BYE BIRDIE (Sidney/ Leigh /Van Dyke)

    $6 500

    1

    70

    THE BRIDGE ON THE RIVER KWAI - Le pont de la rivière Kwaï (Lean/Guinness/Holden)

    $6 500

    1

    71

    INDECENT - Schwarze Nylons - Heiße Nächte - Allemagne

    $6 000

    1

    72

    THE AVENGER - La légende d'Enée (Rivalta/Reeves) It / Fr

    $6 000

    1

    73

    THE STARFIGHTERS

    $6 000

    1

    74

    WEST SIDE STORY - (Wise/Wood/Chakiris)

    $6 000

    1

    75

    THE SERVANT - (Losey/Bogarde/Miles) - GB

    $5 900

    3

    76

    ISLAND OF THE BLUE DOLPHINS - L'île des dauphins bleus

    $5 500

    1

    77

    TAMMY AND THE BACHELOR - (Pevney/Reynolds)

    $5 500

    1

    78

    BOCCACIO 70 - Boccace 70 (Collectif/Loren/Ekberg/Schneider) It / Fr

    $5 000

    1

    79

    DIVORCE ITALIAN STYLE - Divorce à l'italienne (Germi/Mastroianni) It

    $5 000

    1

    80

    HUMAN CARGO - Les impures (Chevalier/Presle/Pellegrin) Fr

    $5 000

    1

    81

    THE DEVIL'S TRAP - Dáblova past - Tchécoslovaquie

    $5 000

    1

    82

    THE FALL OF THE ROMAN EMPIRE - La chute de l'empire romain (Mann/Loren/Boyd)

    $5 000

    1

    83

    THE STRIP TEASE MURDER CASE

    $5 000

    1

    84

    HARAKIRI - Seppuku (Kobayashi/Nakadai) Japon

    $4 800

    1

    85

    OLYMPIC GAMES 1960 - La grande olympiade - documentaire - Italie

    $4 500

    1

    86

    THIS HAPPY FEELING - Le démon de midi (Edwards/Reynolds/Jurgens)

    $4 500

    1

    87

    WILD AND WONDERFUL - La mariée a du chien (Anderson/Curtis/Kaufmann)

    $4 500

    1

    88

    CONTEMPT - Le mépris (Godard/Bardot/Piccoli) Fr / It

    $3 300

    2

    89

    ANY NUMBER CAN WIN - Mélodie en sous-sol (Verneuil/Gabin/Delon) Fr

    $3 000

    1

    90

    BORN IN SIN - Kawa no hotori de (Chiba) Japon

    $3 000

    1

    91

    NAKED AUTUMN - Les mauvais coups (Leterrier/Signoret) Fr

    $2 500

    1

    92

    WUTHERING HEIGHTS - Les hauts de hurlevents (Wyler/Olivier/Oberon/Niven)

    $2 500

    1

    93

    CRAZY DESIRE - Elle est terrible (Salce/Tognazzi/Spaak) Italie

    $2 000

    1

    94

    MAN FROM DINNER'S CLUB - Les pieds dans le plat (Tashlin/Kaye)

    $2 000

    1

    95

    A MISTRESS FOR THE SUMMER - Une fille pour l'été (Molinaro/Petit) Fr / It

    $1 600

    1

    96

    JULIUS CAESAR - Jules César (Mankiewicz/Brando)

    $1 500

    1

    97

    CARRY ON REGARDLESS - Agence passe-partout

    $1 200

    1

    98

    NAUGHTY MODELS

    $1 200

    1

    99

    MURIEL - Muriel ou le temps d'un retour (Resnais/Seyrig) Fr

    $1 000

    1

     

    BOX OFFICE USA DU 17 AOUT 1964 AU 23 AOUT 1964

     

     

     

    BOX OFFICE USA DU 17 AOUT 1964 AU 23 AOUT 1964

     

     

     

     

    BOX OFFICE USA DU 17 AOUT 1964 AU 23 AOUT 1964

     

     

    THE SWINGIN MAIDEN BOX OFFICE 1964

     

    THE SWINGIN'MAIDEN (UN BEAU CHASSIS)  

    de Gérald THOMAS avec Michael CRAIG

    Jack Hopkins est un concepteur d'avions passionné par les moteurs de traction et il en possède un appelé The Iron Maiden. Son patron est impatient de vendre un nouvel avion à réaction supersonique que Jack a conçu au millionnaire américain Paul Fisher. La première rencontre entre Fisher et Jack se passe mal, et les tensions ne font que s'intensifier après que la fille de Fisher, Kathy, a endommagé l'Iron Maiden, rendant impossible la conduite en solo. Jack est désespéré de participer au rallye vapeur annuel de l'abbaye de Woburn avec la machine, mais son pompier est blessé (se cassant la jambe en tombant sur le patin à roulettes de son fils) et ne peut pas participer. Quand tout semble perdu, le millionnaire lui-même est conquis par le sort de Jack et se joint à lui pour conduire le moteur, et les deux deviennent rapidement de bons amis.

     

     

     

    BULLET FOR A BADMAN BOX OFFICE USA 1964

     

    BULLET FOR A BADMAN (LA PATROUILLE DE LA VIOLENCE)  462 000 entrées France

    de R.G SPRINGSTEEN avec Audie MURPHY

     Loggan, un ancien officier de Rangers, s'est installé dans une petite ferme qu'il essaye péniblement de mettre en valeur. Très gêné, il décide d'emprunter de l'argent à une ancienne amie, tenancière de saloon. Il obtient facilement la somme demandée. Pendant qu'il se trouve à la banque pour rembourser, une bande de brigands attaque le coffre-fort. Parmi les bandits qui réussissent à s'échapper, il reconnaît Sam, son ancien garçon de ferme qui a mal tourné. Condamné à la prison perpétuelle, il s'est évadé et le voilà impliqué dans ce hold-up. Blessé, il se dirige vers la ferme de Loggan où il retrouve Susan, qui fut sa femme autrefois et dont il a eu un enfant...

     

     

     

    BOX OFFICE USA DU 17 AOUT 1964 AU 23 AOUT 1964

     

    KISSES FOR MY PRESIDENT

    de Curtis BERNHARDT avec Fred MacMURRAY et Polly BERGEN

    Les États-Unis élisent Leslie McCloud présidente des États-Unis, première femme de l'histoire du pays. Elle et son époux, Thad, emménagent donc à la Maison-Blanche avec leurs deux enfants, Peter et Gloria. Immédiatement, la nouvelle présidente est trop occupée par son travail pour porter attention à sa famille, notamment à cause de ses démêlés avec le chef de l'opposition, le sénateur Walsh (Edward Andrews) et un dictateur d'Amérique centrale (Eli Wallach).

    Quant à lui, Thad tente de trouver son rôle de « Première dame ». Il est logé dans une chambre au goût très féminin, et remarque que personne n'a réfléchi à la manière dont un homme pouvait enfiler le costume adéquat pour cette fonction. Entre alors en scène Doris Reid Weaver (Arlene Dahl), l'ancienne petite amie de Thad et maintenant une femme d'affaires internationale. Elle veut récupérer Thad et lui propose pour cela un poste lucratif dans sa compagnie comme appât.

    La présidente Leslie reçoit le dictateur Valdez, mais avec de désastreux résultats. Pour compliquer encore les choses, sa fille fréquente un mauvais garçon, et utilise la position de sa mère pour échapper à la police. Pour sa part, son fils Peter utilise le Secret Service pour sa protection personnelle et terrorise ses camarades d'école ainsi que son principal. La présidente découvre alors qu'elle est enceinte, et se résout à démissionner afin de se consacrer à plein temps à sa famille.


     
     
     
     

     

    « BOX OFFICE USA DU 24 AOUT 1964 AU 30 AOUT 1964BOX OFFICE USA DU 10 AOUT 1964 AU 16 AOUT 1964 »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    2
    Laurent
    Mardi 22 Septembre à 17:53

    "sans doute le film n'a battu aucun record en salles"

    Avec une moyenne d'à peine $5000 par salles, c'est le moins qu'on puisse dire. Mais cela n'empêchera pas le film d'être un franc succès.

    En parlant de succès, on peut souligner la très belle longévité de l'Homme de Rio, toujours à plus de $10 000 par semaine, le tout dans une salle (la même ?).

      • Mardi 22 Septembre à 21:11

        Oui pour l'Homme de Rio.

         

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :