• BOX OFFICE USA DU 16 DECEMBRE 1971 AU 22 DECEMBRE 1971

     

     

    DIAMONDS ARE FOREVER BOX OFFICE 1971

    JAMES BOND 007 : DIAMONDS ARE FOREVER (LES DIAMANTS SONT ETERNELS)

    De George HAMILTON avec Sean CONNERY et Jill St JOHNS

    Les diamantaires d'Amsterdam sont inquiets. Ils soupçonnent un mystérieux criminel de stocker les pierres précieuses afin de ruiner le marché. James Bond est chargé de tirer l'affaire au clair. Sous l'identité d'un trafiquant notoire, Franks, Bond est rapidement contacté par la belle Tiffany Case, qui lui demande de passer un lot important de diamants aux Etats-Unis. Tandis qu'un tandem de tueurs, Kidd et Wint, exécute des complices à tour de bras, l'agent 007 parvient à pénétrer dans le casino d'un milliardaire, Willard Whyte, puis dans le centre de recherches spatiales du docteur Metz. Il découvre qu'un gang projette de dominer le monde grâce à l'envoi d'un engin dans l'espace...

     

     

    TITRE

    SEM

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    1

    DIAMONDS ARE FOREVER
    (Les diamants sont éternels)

    1

    1M$

    HAMILTON

    CONNERY

    St JOHN

    2

    FIDDLER ON THE ROOF
    (Un violon sur le toit)

    7

    2M$

    JEWISON

    TOPOL

    CRANE

    3

    THE FRENCH CONNECTION
    (French connection)

    11

    4M$

    FRIEDKIN

    HACKMAN

    SCHEIDER

    4

    BEDKNOBS AND BOOMSTICKS
    (L'apprentie sorcière)

    2

    2M$

    STEVENSON

    LANSBURY

    McDOWALL

    5

    THE LADY AND THE TRAMP
    (La Belle et le clochard)

    1

     

    WALT DISNEY

    ANIMATION

     

    6

    WEST SIDE STORY

    15

    3M$

    WISE

    WOOD

    CHAKIRIS

    7

    THE LAST PICTURE SHOW
    (La dernière séance)

    11

     

    BOGDANOVICH

    BOTTOMS

    BRIDGES

    8

    101 ACTS OF LOVE
    (Les 101 positions)

    6

     

    HAIMS

    BROULARD

    CHRISTIAN

    9

    THE ANDERSON TAPES
    (Le gang Anderson)

    14

    4M$

    LUMET

    CONNERY

    CANNON

    10

    SEE NO EVIL
    (Terreur aveugle)

    11

    1M$

    FLEISCHER

    FARROW

    ALISON

     

     

    VARIETY TOP 50 GROSSES DECEMBER 1971

     

    CLOCKWORK ORANGE BOX OFFICE USA 1971

     

    CLOCKWORK ORANGE (ORANGE MECANIQUE)

    De Stanley KUBRICK avec Malcom McDOWELL

    Dans une Angleterre futuriste. Alex n'aime que l'«ultraviolence» et la musique de Beethoven. Commence pour lui et ses copains, les «droogies», une nuit «ordinaire», marquée par une bagarre avec la bande de Billy Boy et un accrochage avec un clochard. Bien échauffés, les voyous prennent d'assaut la maison d'un écrivain, violent sauvagement sa femme et concluent leur soirée par un tabassage d'une extrême brutalité. Le lendemain, préférant éviter le lycée, Alex s'offre un peu de bon temps avec deux filles faciles, puis assassine une femme. Ses amis le laissent assommé dans la maison du crime. Arrêté et condamné à quatorze ans de détention, il se porte volontaire pour un programme de rééducation...

     

     

    BOX OFFICE USA DU 16/12/1971 AU 22/12/1971

     

     

    LADY AND THE TRAMP (LA BELLE ET LE CLOCHARD)réédition

    De Walt DISNEY

    Belle est une superbe et adorable cocker, qui vit dans une bonne maison et qui a eu une éducation stricte. Gâtée et chouchoutée, elle fait presque tout ce dont elle a envie. Un jour, elle rencontre un corniaud roublard, mauvais garçon au grand coeur. Et c'est le coup de foudre. Les voilà partis à l'aventure...

    BOX OFFICE USA DU 16/12/1971 AU 22/12/1971

     

    SOMETIMES A GREAT NOTION (LE CLAN DES IRREDUCTIBLES)

    De et avec Paul NEWMAN avec Henry FONDA

    Le clan des Stamper, organisé autour de Henry, se compose de Hank et sa femme Viv, le demi-frère de Hank, Lee, un cousin, Joe Ben et sa femme. Bucherons, ils habitent une grande maison au bord de l'eau et sont détestés par leurs voisins qui les considèrent comme des "jaunes", parce qu'ils ne soutiennent pas la grève des bucherons de la région. Emmenés par Henry, les Stamper ne renoncent pas à leur travail et s'obstinent malgré la haine qui se manifeste de plus en plus violemment à leur égard...

     

    BOX OFFICE USA DU 16/12/1971 AU 22/12/1971

     

    THE HOSPITAL (L'HOPITAL)

    De Arthur HILLER avec george C.SCOTT

    Un hôpital. Plus précisemment le CHU de Manhattan, dans lequel travaille le docteur Bock, le directeur. La vie de Bock est un chaos impossible : sa femme l'a quitté, ses enfants de lui parlent pas et son hôpital est en train de couler. Complètement au bord du gouffre, littéralement suicidaire, Bock tente de survivre jour après jour. Alors que dans son établissement plusieurs morts suspectes commence à s'accumuler, Bock se laisse prendre au charme de la séduisante fille d'un patient. Elle va peut-être réussir à lui donner un sens à sa vie...

     

    BOX OFFICE USA DU 16/12/1971 AU 22/12/1971

     

    DOLLARS

    De Richard BROOKS avec Warren BEATTY et Goldie HAWN

    Joe Collins, un spécialiste de la sécurité, installe un système électronique de surveillance hautement perfectionné dans une banque américaine de Hambourg, en Allemagne. Monsieur Kessel, le directeur de l'établissement, ignore que Collins a également conçu un plan pour dévaliser quelques-uns des coffres des particuliers, avec l'aide de son amie Dawn Divine, une femme aussi belle que gaffeuse. Collins a tout prévu et son plan est plutôt ingénieux. En effet, il a décider de dérober l'argent contenu dans les coffres de trois trafiquants de drogue. Ayant obtenu leurs magots de façon illégale, ils ne pourront pas porter plainte auprès de la police...

     

    BOX OFFICE USA DU 16/12/1971 AU 22/12/1971

     

     

    THE BOY FRIEND

    De Ken RUSSELL avec TWIGGY

    Alors que les artistes se préparent à entrer en scène pour interpréter «The Boy Friend», un coup de téléphone avertit le directeur du théâtre que Rita, la jeune première, a été victime d'un terrible accident. Tony Brockhurst, le célèbre metteur en scène, désigne alors la jeune Polly Browne pour remplacer Rita au pied levé. La jeune femme, qui n'était alors qu'un élément secondaire de la troupe, voit ainsi l'occasion d'accéder rapidement au devant de la scène. Un bonheur n'arrivant jamais seul, Polly tombe immédiatement amoureuse du danseur vedette. Elle imagine bientôt une série de situations au cours desquelles elle danse en sa compagnie...

    BOX OFFICE USA DU 16/12/1971 AU 22/12/1971

     

    THE DECAMERON (LE DECAMERON)

    De PASOLINI avec Franco CITTI

    1 - Un jeune homme s'enrichit après avoir été escroqué plusieurs fois... 2 - Une nonne en sermonne une autre pour un péché qu'elle a commis, mais elle succombe à son tour au même péché... 3 - Un prétendu sourd-muet profite de nonnes curieuses... 4 - Une femme trompe son mari dans sa propre demeure sans qu’il s’en aperçoive... 5 - Sur son lit de mort, un séducteur impénitent leurre le prêtre et se fait canoniser... 6 - Des peintres attendent l'inspiration divine... 7 - Une jeune fille dort sur le toit de sa maison pour y retrouver son amant... 8 - Trois frères se vengent de l'amant de leur sœur... 9 - Un prêtre tente d'abuser de la femme de son ami... 10 - Deux amis pactisent afin de découvrir ce qu’il advient après la mort...

     

    BOX OFFICE USA DU 16/12/1971 AU 22/12/1971

     

    SUCH GOOD FRIENDS (DES AMIS COMME LES MIENS)

    De Otto PREMINGER avec Dyan CANNON

    Julie, mère de deux enfants, est mariée depuis sept ans à Richard, un rédacteur en chef de magazine, lequel a également écrit un livre pour enfants ayant remporté un grand succès. Le lendemain du cocktail lors duquel son éditeur et ses amis se sont réunis pour fêter l'événement, Richard doit être hospitalisé pour une bénigne intervention chirurgicale...

    BOX OFFICE USA DU 16/12/1971 AU 22/12/1971

     

     

    THE GARDEN OF THE FINZI-CONTINIS (LE JARDIN DES FINZI-CONTINIS)

    De Vittorio DE SICA avec Dominique SANDA et Fabio TESTI

    Le jardin des Finzi-Contini est un immense parc privé qui entoure le plus majestueux des manoirs. La famille qui l'habite appartient à une dynastie aristocratique (et israélite) de la ville de Ferrare. Nous sommes en 1938. L'idéologie fasciste imprègne insidieusement les moeurs italiennes. Les mesures anti-juives se multiplient. Entre autres brimades, les clubs sportifs sont interdits aux membres non aryens. Cette situation favorise le rapprochement de classes sociales naguère cloisonnées. Les Finzi-Contini accueillent désormais sur leurs courts de tennis des jeunes gens appartenant à la petite bourgeoisie. Giorgio, le narrateur, peut ainsi rencontrer la farouche et mystérieuse Micol, une FinziContini, qu'il aime en secret. Mais Micol est une princesse lointaine qui mène une vie personnelle et sentimentale compliquée entre son frère Alberto (dont l'amitié fraternelle a quelque chose d'excessif) et Malnate, jeune marxiste qui finit par devenir son amant...

     

     

    « BOX OFFICE USA DU 23 DECEMBRE 1971 AU 29 DECEMBRE 1971BOX OFFICE USA DU 9 DECEMBRE 1971 AU 15 DECEMBRE 1971 »

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :