• BOX OFFICE USA 1927 TOP 31 A 40

     

     BOX OFFICE USA TOP ANNUEL 1927

    TOP 31 A 40

     

     Suite du box office USA 1927 par Laurent Aumaitre

     RANG

    TITRE

    RÉALISATEUR

    SORTIE
     USA

     RECETTE
    1927

     RECETTE CUMULÉE

    DE L'EXPLOITATION

    31

    L' ECOLE DES SIRENES
    SWIM GIRL SWIM

    CLARENCE G.BADGER

    03.09.27

    436 020 $

    444 520 $

    BOX OFFICE USA 1927 - TOP 31 A 40Un film PARAMOUNT avec Bebe Daniels

     Une jeune femme accepte de tenter de traverser la Manche àla nage pour sauver son école.
     
     Avant-dernier des sept films que Bebe Daniels tourna avec le réalisateur Clarence G. Badger. La championne olympique Gertrude Ederle, et première femme à avoir traversé le Manche, tient un petit rôle dans le film.
     


     

    32

    LES CONQUETES DE NORAH 
    ANKLES PREFERRED

    JOHN G.BLYSTONE
    26.02.27

          433 171 $

             433 171 $

     ANKLES PREFERRED 1927 POSTERUn film FOX avec Madge Bellamy

    Nora, une employée de grand magasin, est déterminée à réussir sur la base de son intelligence en dépit de ses jolies chevilles. Elle trouve un travail de mannequin dans les magasins de McGuire et de Goldberg, et ils annoncent que Nora pourrait faire un voyage à l'étranger si elle persuade leur financeur de leur prêter des fonds supplémentaires. Le financeur, Hornsbee, devient présomptueux et mène à une rencontre entre lui et Barney, le jeune prétendant de Nora; et elle est finalement heureuse d'accepter les modestes attentions de Barney.

     Madge Bellamy, surnommée « l'exquise Madge », débuta comme danseuse à Broadway en 1917, devint actrice de théâtre l'année suivante et se lança dans le cinéma en 1920. John Ford la rend célèbre en 1924 avec « Le cheval de fer ». Bien qu'elle soit connue et malgré les quelques succès qu'elle remporte, elle ne sera jamais une grande star. La faute à son caractère difficile, ses prétentions salariales élevées et à des choix discutables. Elle refusa par exemple un rôle dans « Ben-Hur », ou encore laissa le rôle de Diane dans « L'heure suprême » à Janet Gaynor (cf. top 1-10). Elle reconnaitra elle-même plus tard que le déclin de sa carrière était dû à son choix de se contenter de jouer dans des comédies sans prétention, à l'image de ce film.

     

    BOX OFFICE USA 1927 - TOP 31 A 40 

     

    33

    LOVES OF CARMEN

    RAOUL WALSH

    04.09.27

    431 800 $

                 485 450 $ 

     BOX OFFICE USA 1927 - TOP 31 A 40Un film FOX avec Dolores Del Rio, Victor McLaglen, Don Alvarado

    Carmen, une cigarière, est courtisée par Escamillo, le torero, mais séduit José, un soldat, qui l'aidera à sortir de prison et la suivra dans le camp des bohémiens. Fatiguée de cet amoureux, Carmen revient à Escamillo, mais José, fou d'amour, la tuera près de l'arène où Escamillo est en train d'être acclamé.

    Le roman de Prosper Mérimée avait déjà inspiré de nombreux cinéastes en 1927. Outre les courts métrages (dont un avec Charlie Chaplin), Carmen est l'héroïne d'un premier film en 1913, puis en 1915 et 1926 (par Jacques Feyder), entre autres. Raoul Walsh est d'ailleurs l'auteur d'une des deux « Carmen » de 1915, avec Theda Barra, l'une des plus grandes stars féminines de son époque (l'autre étant réalisé par Cecil B. DeMille avec Geraldine Farrar, la « rivale » de Theda Barra). Toutefois la première vraie adaptation du roman date de 1918, avec Pola Negri. En 1948, la Columbia produira la première adaptation parlante du roman, avec Rita Hayworth et Glenn Ford.
    Fils d'Andrew McLaglen, l'évêque de l'église protestante d'Angleterre, né à Londres dans une fratrie de dix enfants, originaire d'Afrique du Sud, Victor McLaglen eut une vie hors du commun. À l'âge de 14 ans, il s'engage dans l'armée afin de combattre dans la deuxième guerre des Boers, mais il se fait virer lorsque l'armée découvre son âge réel. Solide gaillard, on le retrouve quatre ans plus tard au Canada où il devient une célébrité locale en tant que lutteur. Puis il devient boxeur en 1907. Il a devant lui une carrière prometteuse, le Sydney Sportsman titrant même dès 1908 : « McLaglen peut devenir le nouveau Jim Jeffries ». Parallèlement à la boxe, il exercera un temps le métier de policier, puis suivra un cirque itinérant, avant de s'engager dans l'armée britannique comme capitaine durant le premier conflit mondial. Il sera même prévôt adjoint à Bagdad. Il continuera la boxe jusqu'en 1920, avec 16 victoires, 8 défaites et un nul, ainsi que le titre de champion poids lourd de l'armée britannique en 1918 (il a alors 32 ans). Et c'est parce qu'un producteur cherchait un boxeur pour jouer dans un film que Victor McLaglen débuta au cinéma. Il est également le père du réalisateur Andrew V. McLaglen.

     

    34

    LCASEY AT THE BAT

    MONTE BRICE

    08.03.27

          427 700 $

       427 700 $ 

    BOX OFFICE USA 1927 - TOP 31 A 40Un film PARAMOUNT avec Wallace Beery

     Casey possède une capacité remarquable à jouer au baseball. Un recruteur peu scrupuleux de New York l'inscrit et Casey et son manager tout aussi malhonnête se rendent dans les grandes ligues. Finalement, le dépisteur et le responsable conspirent pour le saouler et parient contre lui pour un match crucial avec le fanion en jeu.

    "Casey at the bat » est la deuxième version cinématographique (après celle de 1916) d'un poème consacré au baseball d'Ernest Thayer, écrit en 1888. Très populaire, ce poème inspira des romans, un court métrage animé de Disney en 1946, un comics Marvel en 1969, avec Bulk, parodie de Hulk dans le rôle de Casey. Eliot Gould interprètera également Casey dans une série TV de 1986, « Tall Tales & Legends ».

     

     

    35

    L'ETRANGE AVENTURE DU POETE VAGABOND
    THE BELOVED ROGUE

    ALAIN CROSLAND

    12.03.27

            425 738 $

            425 738 $ 

    BOX OFFICE USA 1927 - TOP 31 A 40Un film UNITED ARTIST Avec ohn Barrymore, Marceline Day, Conrad Veidt

    Biographie romancée de la vie de François Villon. Ecolier de l’Université, maître de la faculté des Arts dès 21 ans, il a d’abord mené une vie joyeuse d’étudiant indiscipliné au Quartier Latin. À 24 ans, il tue un prêtre dans une rixe et s’enfuit de Paris. Amnistié, il doit de nouveau s’exiler un an plus tard après le cambriolage du collège de Navarre. Accueilli à la cour de Charles d’Orléans, le prince-poète, à Blois, il échoue à y faire carrière. Il mène alors une vie errante et misérable sur les routes. Emprisonné à Meung-sur-Loire, libéré à l’avènement de Louis XI, il revient à Paris après six ans d’absence. De nouveau arrêté dans une rixe, il est condamné à être pendu. Après appel, le Parlement casse le jugement et le bannit pour dix ans de la ville.

    John Barrymore n'aima pas sa performance dans ce remake de « If I were King », inspiré de la vie du poète du 15e siècle François Villon. C'est en tout cas avec ce film que Marceline Day devint célèbre. Elle avait débuté au cinéma enfant dans les années 10, puis dès 1924 joue dans une série de films aux côtés d'Harry Langdon. C'est ainsi qu'elle se fait remarquer, au point d'être l'une des 13  Wampas baby stars de 1926. Il s'agissait d'une campagne promotionnelle très populaire de la Western Association of Motion Picture Advertisers in the United States qui chaque année, désignait 13 jeunes femmes qui avaient le potentiel de devenir les stars de demain. Dans la promotion de 1926, se trouvait également Joan Crawford, Mary Astor, Janet Gaynor et Dolores Del Río.
    François Villon inspirera trois autres films, tous parlant : « Le vagabond roi » en 1930, avec Jeannette Mac Donald, « Le roi des gueux » en 1938, avec Ronald Colman (sans doute la version qui eut le plus de succès) et « le roi des vagabonds », réalisé par Michael Curtiz en 1956.
    Longtemps considéré comme perdu, une copie du film fut retrouvée en 1963 dans la collection privée de Mary Pickford.

      

    36

    LE SIGNAL DE FEU
    ANNIE LAURIE

    JOHN S.ROBERTSON

    11.05.27

          422 761 $   

                      428 461 $   

    BOX OFFICE USA 1927 - TOP 31 A 40Un film MGM avec Lillian Gish

     En Ecosse, au milieu du 18e siècle, le clan des MacDonald et de Campbell perpétuent une vieille inimité. Un soir, après que Ian MacDonald du clan du même nom ait allumé le signal, un cadavre est apporté au village de Glecoé avec un petit mot des Campbell indiquant que ce maraudeur a été surpris sur les terres des Campbell...


    Troisième des six films que Lilian Gish tourna à la MGM pour un contrat d'un million de dollars. L'accueil du public fut moins enthousiaste que pour son précédent film, « La lettre écarlate », et en raison de son confortable budget de $824 000 (deuxième plus gros budget de l'année pour le studio), le film perdit $264 000. Il marque ainsi le déclin de la star.

     

     

     

     

    BOX OFFICE USA 1927 - TOP 31 A 40

     

    37

    LA LETTRE ECARLATE
    THE SCARLETT LETTER

    VICTOR SJOSTROM

    09.08.26

            419 752 $     

            665 733 $    

    BOX OFFICE USA 1926 TOP 41 A 50Un film MGM  avec Lilian Gish

    L'histoire se déroule au 17eme siècle, dans la ville de Boston où le puritanisme et la rigidité des moeurs fond des ravages parmi les originaux et les individualités. C'est le cas de Hester Prynne qui se retrouve au pilori. Secourue par le révérend Dimmesdale, qui lui donne à boire. Elle revoit ultérieurement le pasteur et les deux jeunes personnes deviennent rapidement amants...Un enfant naît... 

    C'est sur le tournage de ce film dont nous avons déjà parlé dans le box-office de 1926, que la mère de Lilian Gish tomba gravement malade. Aussi le réalisateur Victor Sjöström, pour permettre à la star de rejoindre sa mère à New York sans prendre de retard sur le tournage, condensa les deux semaines prévues qui restaient en trois jours de tournage continu. La mère de l'actrice décéda quelques mois plus tard, durant le tournage d'« Annie Laurie ».

     

    38

    NOW WE'RE IN THE AIR

    FRANK B.STRAYER

    22.10.27

         417 068  

                471 268 $          

    BOX OFFICE USA 1927 - TOP 31 A 40Un film PARAMOUNT avec Wallace Beery, Raymond Hatton, Louise Brooks

    Jerry est un redoutable motocycliste dont la petite amie a été séduite par Red McCue, un malfaiteur. Jerry décide de se venger et défie son rival. Commence alors une folle poursuite...


    C'est avec ce film, suite de « We're in the navy now » (cf. 1926), que Louise Brooks, alors âgée de 21 ans, est devenue une star. Louise Brooks est un symbole du cinéma muet. Pourtant, en son temps, elle était surtout une star mondaine, car elle n'eut pas une carrière impressionnante. Paradoxalement, alors qu'elle a joué dans 70 films muets, et seulement 8 films parlants, c'est surtout pour l'un d'eux qu'on se souvient d'elle : « Loulou » de Georg W. Pabst, qui fut en fait un échec au moment de sa sortie.
    Débutant comme danseuse dans une troupe professionnelle de Los Angeles en 1922, elle intègre les Ziegfeld Folies trois ans plus tard. C'est là qu'elle se fait remarquer par deux hommes : Charlie Chaplin, avec qui elle aura une liaison de deux mois, puis le producteur indépendant Walter Wanger, alors en place à la Paramount. Elle eut également une liaison avec lui. Elle signe dans la foulée un contrat de 5 ans avec le prestigieux studio. Très vite elle obtient le rôle féminin principal dans plusieurs comédies, à l'instar de ce film où elle interprète des jumelles. À cette époque Brooks est déjà dans toutes les grandes soirées de stars, en particulier celles organisées par le milliardaire William Randolph Hearst, car c'était une amie proche de la nièce de Marion Davies, la maîtresse de ce dernier.

     

    39

    THE NIGHT OF LOVE

    GEORGE FITZMAURICE

    22.01.27

          411 947 $  

      414 847 $  

    BOX OFFICE USA 1927 - TOP 31 A 40Un film UNITED ARTIST avec Ronald Colman, Vilmà Banky

     En Espagne au XVe siècle, la jeune épouse du gitan Montero (R. Colman) s'est suicidée plutôt que d'être victime du droit du seigneur perpétré par le cruel Duc de la Guarda (M. Love). Montero a juré de se venger et enlève la Princesse Marie (V. Banky) qui est promise au Duc..

    Cette adaptation d'une pièce de Pedro Calderón de la Barca produite par Samuel Goldwyn fut interdite à Hong Kong pour « son sujet absolument immoral et les descriptions dans bien des cas indécentes ».

     

    40

    LE COUP DE FOUDRE
    IT

    CLARENCE G.BADGER

    19.02.27

    411 891 $

               411 891$ 

     BOX OFFICE USA 1927 - TOP 31 A 40Un film PARAMOUNT Avec Clara Bow, Antonio Moreno

    Betty Lou Spencer et une jeune vendeuse de lingerie qui cherche par tous les moyens à imiter les principes de l'heroine de son roman favori. Son nouvel itinéraire amoureux la conduit a vivre une histoire d'amour dans les bras de Cyrus Walthan Jr., qui n'est autre que son patron...

    Si Clara Bow était déjà une vedette, c'est avec ce film qu'elle devint la It-girl. La quoi me demanderez-vous ?
    Elinor Glyn était une romancière née en 1864, extrêmement populaire et qui eut une grande influence sur les femmes des années 20. Durant cette décennie, ses romans se vendaient comme des petits pains et nombres d'entre eux étaient adaptés au cinéma. La Paramount avait d'ailleurs signé avec l'auteur un très juteux contrat d'adaptation d'une douzaine de ses romans, dont celui-ci. Sans doute le plus gros contrat jamais signé de ce type en son temps. C'est elle qui inventa le concept de it-girl, même si elle ne sut jamais vraiment le définir. La it-girl c'était en quelque sorte la femme moderne des 1920's. Elle se devait d'être libre, indépendante, autonome, espiègle, un brin frivole, et surtout débordante de sex-appeal. Bref, Clara Bow, de l'aveu même d'Elinor Glyn après la sortie du film.
    Ne vous fiez pas au chiffre figurant dans ce tableau. Je rappelle en effet qu'il ne s'agit que des recettes engrangées par les salles clés de Variety. Celles-ci étaient les salles les plus luxueuses et chères du pays. Leur public était essentiellement mondain. Par contre le film connut un succès colossal dans le reste du pays. Et c'est ainsi, qu'avant de devenir une star mondiale grâce aux « Ailes » de Wellman et à « Hula » de Fleming, que Clara Bow devint l'actrice préférée des Américains. La it-girl.

     

     

       .

     .

    « BOX OFFICE MONDE DU 12 OCTOBRE 2018 AU 14 OCTOBRE 2018HALLOWEEN LE BOX OFFICE DE LA FRANCHISE »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :