• BOX OFFICE USA 1923 TOP 10

     

     

    Je vous propose, au travers d’un top 50 annuel, de découvrir une époque oubliée, mais fascinante ; celle du cinéma muet. Période des années folles où tout ou presque, fut inventé dans le cinéma et où les stars étaient des quasi-dieux vivants.

    Depuis le 3 mars 1922, chaque semaine, Variety indique les recettes des salles de cinéma de première exclusivité en précisant le film joué. De par leurs tailles et les prix pratiqués, ces salles étaient particulièrement importantes. À elles seules, elles représentaient en moyenne dès les années trente la moitié des recettes nationales. Et pour de très nombreux films, ce sont les seules données chiffrées qui existent, du moins pour l’instant.

    Le classement est basé sur les recettes enregistrées entre le 1er janvier et le 31 décembre 1923. Sont donc présents quelques films de l’année précédente, sortis généralement en fin d’année et qui continuaient leur exploitation. Aussi, en plus de la recette annuelle, est indiqué dans la colonne d’à côté le cumul de l’exploitation. Ce total n’inclut pas les éventuelles reprises. Les studios indiqués sont, sauf erreur de ma part, ceux des distributeurs.

    Pour 1923, plus de 2640 recettes de 95 salles réparties dans 28 villes concernant 471 films ont été compilées. Tous ces chiffres sont issus de mes recherches personnelles et 100 % inédits sur le NET.

    Très bonne lecture.

    Laurent Aumaitre

     

    TOP 10 - TOP 11 A 20TOP 21 A 30 - TOP 31 A 40TOP 41 A 50

     

     

    TITRE

    RÉALISATEUR

    SORTIE
     USA

     RECETTE
    1923

     RECETTE CUMULÉE

    DE L'EXPLOITATION

    1

    LA CARAVANE VERS L'OUEST
    THE COVERED WAGON
     

    JAMES CRUZE

    16.03.23

             1 559 429 $

                       2 223 581 $

    ZZZZUn film PARAMOUNT Avec J. Warren Kerrigan, Lois Wilson

    En 1849 la plus longe caravane, avec des centaines de wagons se met en marche depuis Kansas City, qui existait sous un autre nom, vers l'Oregon, à quelques 2000 milles, avec des milliers d'émigrants et leur bétail. Pendant ce long voyage, ils doivent affronter, indiens, buffles, famines et traverser des rivières dangereuses. On suit le film avec intérêt, il y a aussi une histoire d'amour, et on a droit à des enterrements, naissances, mariages, fêtes. Une extraordinaire épopée tournée dans la nature. On rencontre aussi Jim Bridger et Kit Carson. La nouvelle, qu'on vient de trouver d'or en Californie, sépare le aventuriers des cultivateurs, qui ont gardé leurs charrues. Finalement ils atteignent leur but.

    Comme en 1922, la Paramount va connaitre une très bonne année en 1923. En témoigne l'immense succès de ce western à gros budget ($782 000). Ce film est sans doute le prototype du blockbuster : gros budget, grands décors, nombreux figurants, scènes d'actions spectaculaires qui imposeront les codes de ce genre de scènes (la chasse aux bisons, la traversée de la rivière avec les chariots, l'attaque des indiens, morceaux de bravoure, etc.) Tout est là, y compris le réalisme, jusqu'aux chariots qui étaient ceux-là même utilisés par les pionniers. Et le public, comme les critiques se sont enthousiasmés pour ce film. C'était également la première superproduction américaine qui n'était pas réalisée par David W. Griffith. Bref, un événement.

    Extrait du film : https://www.youtube.com/watch?v=cw62zdh9n-Y

    2

    ROBIN DES BOIS
    ROBIN HOOD

    ALLAN DWAN

    18.10.22

                877 348 $

                       1 137 848 $

    ZZZZUn film UNITED ARTISTS avec Douglas Fairbanks

    Angleterre, XIIe siècle, le Roi Richard, le Lionheart, se prépare à lancer la Troisième Croisade. Il nomme son frère John en tant que régent et prend avec lui le commandant en chef du comte de Huntingdon. En apprenant de Lady Marian Fitzwalker que le prince John est devenu un cruel tyran, Huntingdon retourne en Angleterre et devient le chef d'un groupe de hors-la-loi qui se cache dans la forêt de Sherwood qui protège les villageois des exactions du prince John. 

    Réalisateur important du muet, ayant commencé dans la compagnie de David W. Griffith en 1911, Allan Dwan réalisera également quelques classiques du cinéma parlant : « Heïdi » avec Shirley Temple en 1937, « Suez » avec Tyrone Power en 1938 et « Iwo Jima » avec John Wayne en 1949. Il retrouvera Douglas Fairbanks sept ans plus tard pour « Le masque de fer ».

    Film complet : http://www.youtube.com/watch?v=x73nPX-06X8

    3

    MONTE LA-DESSUS
    SAFETY LAST

    FRED C.NEWMAYER

    01.04.23

          623 809 $

                       623 809 $ 

    ZZZZUn film PATHE Avec Harold Llyod

    Harold vient à Los Angeles pour faire fortune, il survit grâce à de petits boulots. Il a menti à sa fiancée sur sa situation financière réelle, et, lorsque celle-ci vient le rejoindre en ville, il est dans l'impossibilité de la recevoir dignement mais parvient à le cacher en se faisant passer pour le directeur du magasin où il travaille. Afin de toucher l'argent dont il a besoin pour se marier, il propose à son directeur une opération de promotion pour laquelle il pense utiliser les talents d'un ami capable d'escalader des immeubles. Mais à cause d'un policier, l'ami ne peut tenir son engagement et Harold doit se lancer dans l'ascension de l'immeuble du magasin devant les badauds rassemblés dans la rue, en s'aidant uniquement des aspérités du décor. À chaque étage, Harold espère être enfin remplacé par son ami qui est obligé de lui donner rendez-vous à l'étage supérieur. Au dernier étage, arrivé sur la corniche, Harold est assommé par une girouette et tombe, se raccrochant aux aiguilles de l'horloge. Mais il s'en sortira et fera honneur à sa fiancée.

    L’un des films les plus célèbres du cinéma avec cette image restée gravée dans la mémoire collective :

    ZZZZ

    À noter qu’Harold Lloyd a effectué la plupart des nombreuses cascades du film.

    Film complet : https://www.youtube.com/watch?v=V-XZWZVVhvQ

    4

    LITTLE OLD NEW-YORK

    SIDNEY OLDCOTT

    01.08.23

                  568 062 $

                      763 762 $ 

    ZZZZUn film GOLDWYN PICTURES CORPORATION avec Marion Davies

     Une fille irlandaise vient en Amérique déguisée en garçon pour réclamer une fortune laissée à son frère qui est mort

    En 1917, la jolie Marion Davies rencontre le célèbre milliardaire et magnat de la presse William Randolph Hearst. C'est le coup de foudre et ils vivront ensemble jusqu'à la mort de celui-ci en 1951, sans jamais se marier, la femme de Hearst refusant de divorcer. Hearst fonda la Cosmopolitan Pictures l'année suivant leur rencontre dans le seul but de produire les films de sa maîtresse, et ainsi de lancer sa carrière. La compagnie produira 46 films de l'actrice, à l'image de ce film. Les mauvaises langues de l'époque prétendaient que le seul véritable talent d'actrice de la belle était son amant..

    Film complet : https://www.youtube.com/watch?v=hmMVBNgI3lo

    5

    NOTRE-DAME DE PARIS
    THE HUNCKBACK OF NOTRE-DAME

    WALLACE WORSLEY

    02.09.23

             543 300 $

                      1 019 798 $ 

    ZZZZUn film UNIVERSAL avec Lon Chaney

    Dans le Paris du XVe siècle, la gitane Esméralda danse sur le parvis de Notre-Dame. Sa beauté bouleverse Jehan, frère de l'archidiacre de la cathédrale. Jehan décide de l'enlever avec l'aide de Quasimodo mais elle est sauvée par une escouade d'archers commandée par Phoebus de Châteaupers. Ce dernier, sensible à la beauté de la Gitane, l'invite dans une auberge. Esmeralda réussi à s'échapper mais Quasimodo est fait prisonnier et condamné à recevoir vingt coups de fouet en place publique. Il réclame à boire et c'est Esméralda, dont il est secrètement amoureux, qui lui donne de l'eau fraîche. Phoebus est fiancé à Fleur-de-Lys mais, séduit par la Gitane, il lui donne rendez-vous. Jehan, qui les a suivis, poignarde Phoebus

    Dès le départ, le célèbre producteur Irving Thalberg (alors producteur pour la Universal, avant de faire une prestigieuse carrière à la MGM), souhaitait lon Chaney dans le rôle du bossu. Choix on ne peut plus judicieux tant l'acteur impressionna le public de l'époque dans la scène de torture, et par sa métamorphose physique. Sa prestation reste supérieure à celle d'Anthony Quinn dans la version de 1956. Malgré son budget conséquent de $750 000 à $1 000 000 selon les estimations, le film fut très largement rentable. Ce qui amènera une autre collaboration entre l'acteur et le studio pour un autre grand classique du muet : « Le fantôme de l'opéra ».

    Film complet : https://www.youtube.com/watch?v=pWa_SF1Kss8

    6

    LES ENNEMIES DE LA FEMME
    ENNEMIES OF WOMEN

    ALAN CROSLAND

    31.03.23

               476 080 $  

                       476 080 $  

    ZZZZUn film GOLDWYN PICTURES CORPORATION avec Lionel Barrymore

     Après avoir tué un Cosaque en duel, le libertin prince Lubimoff, fuit la Russie avec l'aide d'Alicia. À Paris, cependant, Lubimoff commet une erreur car il prend Gaston, le fils d'Alicia pour son jeune amant. Il la quitte mais  Ils se rencontrent ensuite à Monte-Carlo, où Alicia essaie désespérément de gagner de l'argent pour Gaston (maintenant un soldat capturé) aux tables de jeux.  

    Lionel Barrymore, à l'inverse de ses parents ou de son frère, n'était pas attiré par le métier de comédien. Il devint pourtant l'un des meilleurs acteurs de sa génération et une grande star du cinéma. Il débuta sur scène au début du siècle où il connut rapidement le succès. Parallèlement, il débute au cinéma en 1911 sous la direction de David W. Griffith (« The battle »). Après un triomphe dans la pièce Peter Ibetson en 1917, il connait un premier succès en long métrage en 1920, avec l'adaptation d'une autre de ses pièces à succès, « The copperhead ». S'entendant bien avec Louis B. Mayer, il fera l'essentiel de sa carrière à la MGM. Mais nous y reviendrons. La future star Clara Bow fait une courte apparition non créditée dans le film.

    Il n'existe plus de copie complète du film.

    7

    FAUT PAS S'EN FAIRE
    WHY WORRY

    FRED C.NEWMAYER

    02.09.23

               405 000 $  

                       446 863 $  

    ZZZZ Un film PATHE avec Harold Lloyd

    Harold Van Pelham, un hypocondriaque fortuné, part se reposer dans une petite île Sud Américaine, en compagnie de son infirmière (Jobyna Ralston) et de ses nombreuses pilules. En fait de calme, il tombe au milieu d'une tentative révolution, menée par un aventurier américain (Jim Mason) .Il ne s'en rend pas compte dans un premier temps - avant de décider d'y mettre fin (car il juge l'agitation mauvaise pour sa santé), aidé par Colosso (John Aasen: 2 m67 pour 200 kilos), un géant naïf et débonnaire qu'il a sorti de prison.Van Pelham ramène finalement la sérénité dans la petite île et découvre qu'il n'est pas malade mais, simplement, amoureux de son infirmière, à qui il fait alors ce reproche : « Pourquoi ne m'avez vous pas dit que je vous aimais? » (« Why didn't you tell me I love you? »).

    " Faut pas s’en faire" est le dernier film d’Harold Lloyd produit par Hal Roach, mettant ainsi un terme à une fructueuse collaboration. L’année suivante, Lloyd fondera son propre studio, Harold Lloyd Film Corporation.

     Film complet : https://www.youtube.com/watch?v=IrIwT7QR0qA

     

    8

    SCARAMOUCHE

    REX INGRAM

    15.09.23

                382 307 $  

                     938 103 $  

    ZZZZ Un film METRO  avec Ramon Navarro, Alice Terry

    Première version du roman éponyme où André Moreau se cache sous le masque de Scaramouche pour mieux découvrir l'assassin de son ami.

    Première adaptation cinématographique du célèbre roman de Rafael Sabatini sorti deux ans plus tôt. Avec son budget de $860 000, la Metro mit les moyens nécessaires pour produire un bijou du genre « cape et d'épée ». Décors, costumes, figurants, batailles et duels sont flamboyants. Il fit l'objet d'un célèbre remake (moins fidèle au roman), véritable standard du genre, en 1953, avec Stewart Granger (remake considéré par certains comme inférieur à la version muette).

     Film complet : https://www.youtube.com/watch?v=rbotp0iXqtE

    9

    LES CHEVAUX DE BOIS
    THE MARRY-GO-ROUND

    RUPERT JULIAN

    01.07.23

            367 229 $  

                       367 229 $  

    ZZZZUn film UNIVERSAL avec Norman Kerry, Mary Philbin

    Un homme noble, qui se présente comme un vendeur de cravates, tombe amoureux de la fille d'un marionnettiste de cirque, même s'il est déjà marié à la fille du ministre de la guerre de son pays.

    Le film devait être à l'origine réalisé par Eric Von Stroheim. Mais au bout de cinq semaines, et après avoir fait la moitié du film, le studio, agacé par les exigences artistiques et scénaristiques du metteur en scène le remplaça par Rupert Julian. Le scénario fut réécrit, et les scènes déjà réalisées furent supprimées du montage et entièrement refilmées. Il ne resterait que la scène d'ouverture du film originel.

    . Film complet : https://www.youtube.com/watch?v=hwJPBOAsSaw

    10

    ROSITA CHANTEUSE DES RUES
    ROSITA

    ERNST LUBITSCH

    03.09.23

              329 750

                    413 700 $

    ZZZZUn film UNITED ARTIST avec Mary Pickford

     Les aventures d'une chanteuse des rues qui prend de l'importance dans la cour d'un roi coureur-de-jupons.

    Premier film américain d'Ernst Lubitsch, qui fut engagé par Mary Pickford. Au départ, l'idée était d'adapter un roman de 1902 : « Dorothy Vernon of Haddon Hall » dont elle avait acheté les droits. Mais Lubitsch ne se sentant pas de réaliser ce film, ils se rabattirent sur l'adaptation de l'opéra Don César (1872). Malgré l'engouement critique du film, le très confortable bénéfice qu'il réalisa et la très bonne entente avec le réalisateur, la star détesta ce film. Elle s'entêta par la suite à faire disparaitre toutes les copies existantes du film. Il reste pourtant aujourd'hui, l'un de ses films les plus connus et des plus estimés.

    . Film complet: https://www.youtube.com/watch?v=5EzxL50uG5Y

     

     

     

     

    .

    « BOX OFFICE INTERNATIONAL DU 7 JUILLET 2017 AU 9 JUILLET 2017ENNIO MORRICONE BOX OFFICE 1962-1969 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags :
  • Commentaires

    1
    Didier Noisy
    Mardi 11 Juillet à 12:11

    Bravo à vous deux pour ce travail minutieux (tant au niveau des commentaires que des illustrations) et instructif ! Passionnant, tout simplement... cool  

      • Laurent
        Mardi 11 Juillet à 13:23

        Merci Didier.

    2
    Pierre
    Samedi 22 Juillet à 00:35

    Je connais certains films et les  acteurs et note la différence énorme entre le premier et le numéro 2 mais c est l histoire des USA en first , un film sur les migrations de l est vers l ouest...

    Je trouve votre travail remarquable et les grands noms dû star système américain sont déjà la .... Pour le muet.

     

    Je vous suis pour chaque annee

    Bonsoir 

    pierre 

    3
    Laurent
    Samedi 22 Juillet à 09:05

    Oui, Covered Wagon fut un énorme succès pour l'époque. L'un des plus gros de la décennie. Merci à vous, Pierre, de vous intéresser à ce travail.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :