• BOX OFFICE PARIS DU 9 DECEMBRE 1987 AU 15 DECEMBRE 1987

    BOX OFFICE PARIS DU 9 DECEMBRE 1987 AU 15 DECEMBRE 1987

     

    TITRE

    SEM

    SALLES

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    LE DERNIER EMPEREUR

    3

    49

    137 590

    481 614

    BERTOLUCCI

    LONE

    CHEN

    BERNARD ET BIANCA

    2

    37

    89 216

    181 460

    WALT DISNEY

    ANIMATION

     

    LES MAITRES DE L'UNIVERS

    1

    41

    49 469

    49 469

    GODDARD

    LUNDGREN

    LANGELLA

    NOYADE INTERDITE

    2

    41

    47 261

    124 095

    GRANIER DEFERRE  P.

    NOIRET

    MARCHAND

    MAURICE

    1

    15

    32 311

    32 311

    IVORY

    GRANT

    WILBY

    ENNEMIS INTIMES

    1

    32

    24 688

    24 688

    AMAR

    SERRAULT

    STANCZAK

    YEELEN

    2

    9

    21 553

    46 327

    CISSE

    KANE

    SANGARE

    PROMIS JURE

    1

    25

    21 553

    21 553

    MONNET

    PASCAL

    MORIN

    WHO'S THAT GIRL

    4

    31

    19 188

    152 727

    FOLEY

    MADONNA

    DUNNE

    L'IRLANDAIS

    2

    17

    18 932

    54 816

    HODGES

    ROURKE

    BATES

    IL EST GENIAL PAPY

    2

    24

    18 039

    46 064

    DRACH

    BEDOS

    LAFORET

    HOPE AND GLORY

    3

    17

    17 864

    89 140

    BOORMAN

    EDWARDS

    MUIR

    LES INCORRUPTIBLES

    8

    12

    14 268

    761 807

    DE PALMA

    COSTNER

    CONNERY

    AU REVOIR LES ENFANTS

    10

    11

    12 857

    566 101

    MALLE

    MAJESSE

    FETJO

    ROXANNE

    1

    10

    12 506

    12 506

    SCHEPISI

    MARTIN

    HANNAH


    Aucune surprise dans le fait que "le dernier empereur" squatte la tête du Bo pour la troisième semaine d'affilée. Le film de la semaine est le GOLAN/GLOBUS de noel : "Les maîtres de l'Univers" soit l'adaptation du bon vieux Musclor!! Avec Dolph LUNDGREN qui nous prouve que le ridicule ne tue pas (ou plus!). Que dire du film, sinon que couteux, il ne rapporte pas du tout les recettes escomptées. Le studio aurait du choisir d'adapter Spider-man dont il détenait les droits. Heureusment, la banqueroute du studio va empêcher, ce que je pense être un désastre....Heureusement, il sort un bon James IVORY avec un jeune acteur nommé Hugh GRANT, qui fait plutôt tourner la tête des garçons dans le film. Tous des fiottes ces angliches (j'déconnee....)   

    « BOX OFFICE PARIS DU 16 DECEMBRE 1987 AU 22 DECEMBRE 1987 : L'AVENTURE INTERIEUREBOX OFFICE PARIS DU 2 DECEMBRE 1987 AU 8 DECEMBRE 1987 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :