• BOX OFFICE PARIS DU 7 JANVIER 1987 AU 13 JANVIER 1987

    BOX OFFICE PARIS DU 7 JANVIER 1987 AU 13 JANVIER 1987

     

    TITRE

    SEM

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    LE NOM DE LA ROSE

    4

    115 855

    775 255

    ANNAUD

    CONNERY

    SLATER

    LES FUGITIFS

    4

    81 728

    795 896

    VEBER

    DEPARDIEU

    P.RICHARD

    PEGGY SUE S'EST MARIEE

    1

    49 663

    49 663

    COPPOLA

    TURNER

    CAGE

    EMMANUELLE V

    1

    40 703

    40 703

    BOROCWZYK

    KAY

    GABRIELLE

    LE BEAUF

    1

    33 341

    33 341

    AMOUREUX

    JUGNOT

    DARMON

    AMERICAN WARRIOR 2

    2

    21 853

    92 986

    FIRSTENBERG

    DUDIKOFF

    JAMES

    MANON DES SOURCES

    8

    20 974

    936 401

    BERRI

    MONTAND

    AUTEUIL

    BASIL DETECTIVE PRIVE

    7

    13 872

    576 289

    WALT DISNEY

    ANIMATION

     

    NOLA DARLING

    1

    12 874

    12 874

    LEE

    HICKS

    JOHN

    ETAT DE GRACE

    3

    11 935

    90 616

    ROUFFIO

    GARCIA

    FREY

    L'ILE DES JOUISSANCES SAUVAGES

    1

    11 630

    11 630

     

     

     

    CHAMBRE AVEC VUE

    8

    11 027

    191 467

    IVOIRY

    DAY LEWIS

    SANDS

    LE PASSAGE

    6

    10 932

    280 028

    MANZOR

    DELON

    MOREAU

    E.T

    4

    10 279

    146 263

    SPIELBERG

    WALLACE

    THOMAS

     
    "Le nom de la Rose" s'empare nettement de la première place et approche les 800 000 entrées, tout comme "les fugitifs". Ce n'était pas évident pour le film de JJ ANNAUD, ce qui est encore plus étonnant, c'est qu'il en a encore sous le pied et "les fugiifs" peut nourrir quelques inquiétudes.
    "Peggy Sue" peit succès aux States, permet à COPPOLA de gagner quelques dollars, avec un film mineur. C'est un des derniers succès de Kathleen TURNER. Une nouvelle fois le peit nouveau Nicolas CAGE se fait remarquer.
    Le filon "Emmanuelle 5"  se tarit.  C'est normal, grâce à Canal +, les anciens spectateurs peuvent s'offrir des films X chez eux, le genre meurt au cinéma.
    "Le beauf" est une comédie à un franc, le résultat est donc bien en dessous des prévisions.
    "Basil" se gauffre. "Nola Darling", peit budget permet à Spike LEE de rester dans les feux de l'actualité. Il représente le nouveau cinéma américain, et les critiques l'adore.
    « BOX OFFICE PARIS DU 14 JANVIER 1987 AU 20 JANVIER 1987BOX OFFICE 1987 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :