• BOX OFFICE PARIS DU 7/9/1988 AU 13/9/1988

    GOOD-MORNING-VIETNAM.jpg

    TITRE

    SEM

    SALLES

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

     

     

     

     

     

     

     

     

    GOOD MORNING VIETNAM

    1

    21

    64 025

    64 025

    LEVINSON

    WILLIAMS

    WHITAKER

    UN PRINCE A NEW YORK

    3

    45

    62 548

    352 131

    LANDIS

    MURPHY

    HALL

    QUELQUES JOURS AVEC MOI

    3

    34

    42 821

    206 159

    SAUTET

    AUTEUIL

    BONNAIRE

    LE GRAND BLEU

    18

    21

    39 475

    1 103 562

    BESSON

    BARR

    RENO

    LA LECTRICE

    4

    29

    36 394

    222 358

    DEVILLE

    MIOU MIOU

    CHESNAIS

    LE COMPLOT

    1

    26

    35 546

    35 546

    HOLLAND

    LAMBERT

    HARRIS

    A GAUCHE EN SORTANT DE L'ASCENSEUR

    2

    36

    35 237

    111 600

    MOLINARO

    RICHARD

    BEART

    SALAAM BOMBAY

    3

    12

    20 617

    86 646

    NAIR

    SYED

    BARNAD

    LA BETE DE GUERRE

    1

    33

    20 588

    20 588

    REYNOLDS

    PATRIC

    DZUNDZA

    MASQUERADE

    1

    19

    20 077

    20 077

    SWAIM

    LOWE

    TILLY

    IRONWEED

    1

    8

    19 680

    19 680

    BABENCO

    NICHOLSON

    STREEP

    BAGDAD CAFE

    20

    11

    18 402

    638 266

    ADLON

    SAGEBRECHT

    PALANCE

    BIG

    1

    3

    16 826

    16 826

    MARSHALL

    HANKS

    PERKINS

    HOMEBOY

    3

     

    14 086

    96 383

    SERESIN

    ROURKE

    WALKEN

    LES MODERNES

    1

    7

    11 334

    11 334

    RUDOLPH

    K.CARRADINE

    FIORENTINO


    A force que la presse spécialisée parle de lui comme d'un nouveau génie du cinéma, du genre en interview chaque réplique tue (ah bon, il m'a jamais fait rire en interview...) Robin WILLIAMS (non, pas le chanteur!) profite du succès surprise de "good morning Vietnam" aux USA pour s'emparer timidement de la première place du BO Parisien pour la première fois de sa carrière.  Le film est aimable, même  si dans le genre Barry LEVINSON c'est pas KUBRICK ni  COPPOLA.  Mais le réalisateur prépare une bombe pour 1989. Cependant le  taux de remplissage des salles est très bon.
    Le Eddie MURPHY sa casse un peu la figure, mais avec ce gnre de comédie US, c'est normal.
    Christophe LAMBERT n'est plus. Seulement 2 ans après "Highlander" il ne déplace plus les foules, témoin ce anonyme "complot".
    Salué par STARFIX "la bête de guerre" ne marche pas.
    Bob SWAIM auteur de "la balance" tente de trouver le succès aux USA. Le très téléfilmiesque "masquarade" trouve un maigre public. Pour Rob LOWE plombé par une vidéo où on le voit se taper une (très) jeune demoiselle, ça sent le roussi.
    Sypa la confiance des disributeurs dans le nouveau BABENCO, seulement 8 salles pour le Grand Jack et la Reine Méryl... Malgré tout la moyenne salle est bonne.
    Alan RUDOLPH ne rencontre que des succès d'estimes, et ce n'est pas avec "les modernes" que ça va changer. Malgré la belle Linda FIORENTINO.....

    « BOX OFFICE PARIS DU 14/9/1988 AU 20/9/1988BOX OFFICE PARIS DU 31/8/1988 AU 6/9/1988 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :