• BOX OFFICE PARIS DU 6/9/1989 AU 12/9/1989

    VIE-ET-RIEN-D-AUTRE.jpg

    TITRE

    SEM

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

     

     

     

     

     

     

     

    LA VIE ET RIEN D'AUTRE

    1

    78 113

    78 113

    TAVERNIER

    NOIRET

    AZEMA

    JAMES BOND 16 : PERMIS DE TUER

    4

    54 746

    458 727

    GLEN

    DALTON

    ZERBE

    HAUTE SECURITE

    2

    53 261

    165 600

    FLYNN

    STALLONE

    SUTHERLAND D.

    L'ARME FATALE 2

    6

    27 726

    355 473

    DONNER

    GIBSON

    GLOVER

    LES DIEUX SONT TOMBES SUR LA TETE 2

    7

    25 520

    398 660

    UYS

    N'XAU

    FARUGIA

    NOCTURNE INDIEN

    4

    21 129

    120 620

    CORNEAU

    ANGLADE

    CELARIE

    LES EAUX PRINTANIERES

    1

    20 013

    20 013

    SKOLIMOWSKI

    N. KINSKI

    HUTTON

    CALME BLANC

    3

    14 059

    69 225

    NOYCE

    KIDMAN

    NEILL

    MYSTERY TRAIN

    1

    13 136

    13 137

    JARMUSCH

    NAGASE

    KUDOH

    BAPTEME

    4

    10 557

    47 815

    FERET

    BERTELOOT

    STROH

    KICKBOXER

    6

    10 394

    153 470

    WORTH

    VAN DAMME

    ALEXIO

    ATTENDS MOI AU CIEL

    2

    9 204

    22 614

    MERCERO

    SORIANO

    CODESO

    J'AURAI JAMAIS DU CROISER SON REGARD

    2

    8 579

    26 901

    LONGVAL

    SMAIN

    CARDONE

    L'INVTE SURPRISE

    3

    8 104

    50 063

    LAUTNER

    LANOUX

    CARMET

    CHIEN DE FLIC

    6

    7 249

    79 167

    DANIEL

    BELUSHI

    TIGHE



    C'est la rentrée  et fort logiquement  le nouveau film du tandem  NOIRET / TAVERNIER  prend la première place à un  agent 007 qui connaît une terrible faiblesse.  C'est un beau film sur la  première guerre mondiale et la réflexion d'un officier remarquablement  joué par un  Philippe NOIRET tout en justesse, qui connait un amour impossible avec une Sabine AZEMA  très fine.  Le film est salué par la critique comme il se doit.
    Pour James BOND le constat  est amer: mis à part l'Angleterre et la France, le film n'a pas fait des étincelles, surtout aux USA.  Pour  Timothy  DALTON, pourtant intéressant  c'est la fin du parcours en OO7.  Il sera remplacé  6 ans plus tard par le fadasse  Pierce BROSNAN, heureusement  lui aussi remplacé maintenant par le grand Daniel CRAIG.
    Le STALLONE  perd 50% de ses  entrées,  son noyau de fans  s'étant déplacé en première semaine. "L'arme fatale" résiste.
    Deux nouveautés pas vraiment commerciales,  dont le dernier Jim JARMUSH  -conseillé  de le voir avec un bon café fort......

    « BOX OFFICE PARIS DU 13/9/1989 AU 19/9/1989BOX OFFICE PARIS DU 30/08/1989 AU 5/09/1989 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :