• BOX OFFICE PARIS DU 6/4/1988 AU 12/4/1988


    RUNNING-MAN-copie-1.jpg

    TITRE

    SEM

    SALLES

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

     

     

     

     

     

     

     

     

    FRANTIC

    2

    38

    108 831

    241 075

    POLANSKI

    FORD

    SEIGNER

    LE LIVRE DE LA JUNGLE

    4

    44

    66 336

    360 520

    WALT DISNEY

    ANIMATION

     

    CHOUANS

    3

    44

    56 796

    235 368

    DE BROCA

    NOIRET

    MARCEAU

    LA VIE EST UN LONG
     FLEUVE TRANQUILLE

    10

    26

    46 824

    747 388

    CHATILIEZ

    VINCENT

    WILMS

    L'EMPIRE DU SOLEIL

    4

    38

    45 743

    286 772

    SPIELBERG

    BALE

    MALKOVICH

    FREQUENCE MEURTRE

    2

    30

    42 593

    86 233

    RAPPENEAU E.

    DENEUVE

    DUSSOLLIER

    CRY FREEDOM

    3

    27

    28 416

    105 395

    ATTENBOROUGH

    KLINE

    WILTON

    HIDDEN

    3

    29

    28 255

    114 135

    SHOLDER

    NOURI

    MacLACHLAN

    SAÏGON, L'ENFER POUR DEUX FLICS

    2

    29

    25 563

    58 424

    CROWE

    DAFOE

    HINES

    L'INSOUTENABLE LEGERETE
    DE L'ÊTRE

    6

    12

    23 046

    212 352

    KAUFMAN

    BINOCHE

    DAY-LEWIS

    SAMMY ET ROSIE S'ENVOIENT
     EN L'AIR

    2

    7

    19 799

    52 087

    FREARS

    KAPOOR

    BARBER

    RUNNING MAN

    4

    22

    14 792

    169 676

    GLASER

    SCHWARZENEGGER

    ALONSO

    ECLAIR DE LUNE

    4

    10

    13 813

    92 283

    JEWISON

    CHER

    CAGE

    LONGUE VIE A LA SIGNORA

    1

    9

    11 929

    11 929

    OLMI

    ESPOSITO

    BRANDALISE

    SEPTEMBER

    5

    9

    11 513

    130 271

    ALLEN

    FARROW

    WIEST

     

    Très confortablement "Frantic" conserve sa première place et perd peu d'entrées, il est parti  pour durer.
    Pas de grands mouvements derrière, ni de nouveautés, chacun engrange des entrées.
    C'est fini pour "running man" après seulement 4 semaines ce qui est décevant, mais le film est médiocre, rappelons-le. Fini également pour "éclair de lune" qui ne rencontre pas son succès américain. Dommage pour Nicolas CAGE qui se fait remarquer, mais à qui il manque un "hit" pour exploser. Fini pour "september" un des plus mauvais scores de Woody ALLEN, qui n' a pas réussi à convaincre le public de se déplacer pour son oeuvre.

    « BOX OFFICE PARIS DU 13/4/1988 AU 19/4/1988BOX OFFICE PARIS DU 30/3/1988 AU 5/4/1988 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :