• BOX OFFICE PARIS DU 6/12/1989 AU 12/12/1989


    TITRE

    SEM

    SALLES

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

     

     

     

     

     

     

     

     

    BLACK RAIN

    1

    46

    114 185

    114 185

    SCOTT R.

    DOUGLAS M.

    GARCIA

    VALMONT

    1

    33

    80 654

    80 654

    FORMAN

    FIRTH

    BENING

    OLIVER ET Cie

    2

    26

    76 568

    155 637

    WALT DISNEY

     

     

    QUAND HARRY RENCONTRE SALLY

    4

    43

    66 237

    357 504

    REINER

    CRYSTAL

    RYAN

    VANILLE FRAISE

    2

    44

    46 619

    120 228

    OURY

    ARDITI

    AZEMA

    INDIANA JONES ET LA DERNIERE CROISADE

    8

    27

    28 295

    1 489 209

    SPIELBERG

    FORD

    CONNERY

    UN MONDE SANS PITIE

    4

    16

    23 945

    86 075

    ROCHANT

    GIRARDOT H.

    ATTAL

    NOCES BLANCHES

    5

    25

    21 853

    237 856

    BRISSEAU

    CREMER

    PARADIS

    LE TEMPS DES GITANS

    4

    16

    15 939

    93 210

    KUSTURICA

    DUJMOVIC

    TODOROVIC

    LES ENFANTS DU DESORDRE

    3

    17

    14 840

    77 790

    BELLON

    BEART

    HOSSEIN

    PALOMBELLA ROSSA

    2

    9

    11 447

    28 275

    MORETTI

    MORETTI

    VALENTINI

    CHAMBRE A PART

    3

    15

    8 826

    64 762

    CUKIER

    BLANC

    LIO

    UNE SAISON BLANCHE ET SECHE

    5

    7

    7 723

    118 275

    PALCY

    SUTHERLAND D.

    BRANDO

    LA EVOLUTION FRANCAISE, LES ANNEES TERRIBLES

    2

    8

    7 037

    42 735

    ENRICO

    BRANDAUER

    SEYMOUR

    SEXE, MENSONGES ET VIDEO

    10

    6

    7 025

    496 029

    SODERBERGH

    SPADER

    MacDOWELL


    Deux grosses sorties en cette première semaine de décembre: "Black rain" prend la tête du BO, avec un score correct dans un circuit important de 46 salles. C'est un film tourné avec et pour Michael DOUGLAS, devenu superstar, par un Ridley SCOTT que l'on attendait dans un projet plus personnel. Hélas, le film est très bien réalisé, c'est certain, mais très prévisible. Andy GARCIA repéré dans les "incorruptibles" joue les utilités.
    Produit par Claude BERRI, "Valmont" est d'ores et déja un échec. Le public a déja donné avec les "liaisons dangereuses" de Stephen FREARS et Colin FIRTH n'est pas John MALKOVICH, ça se saurait. Bref, 80 000 spectateurs c'est bien en dessous de ce que nous pouvions en attendre.
    "Oliver" est à sa place, dans l'attente des fêtes de fin d'année. "Harry et Sally" ne sont plus en tête, mais sont déja en route pour les 400 000 entrées.
    "Vanille Fraise" se gaufre salement en deuxième semaine. C'est le premier bide de Gérard OURY...

    « BOX OFFICE PARI DU 13/12/1989 AU 19/12/1989BOX OFFICE PARIS DU 29/11/1989 AU 5/12/1989 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :