• BOX OFFICE PARIS DU 30 SEPTEMBRE 1987 AU 6 OCTOBRE 1987

    BOX OFFICE PARIS DU 30 SEPTEMBRE 1987 AU 6 OCTOBRE 1987

     

    TITRE

    SEM

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    MALADIE D'AMOUR

    1

    92 903

    92 903

    DERAY

    ANGLADE

    KINSKI

    LA BAMBA

    1

    92 777

    92 777

    VALDEZ

    PHILIPS

    MORALES

    LES SORCIERES D' EASTWICK

    2

    84 836

    203 261

    MIILER

    NICHOLSON

    CHER

    TUER N'EST PAS JOUER

    3

    79 947

    399 639

    GLEN

    DALTON

    D'ABO

    LES YEUX NOIRS

    4

    49 944

    259 559

    MIKHALKOV

    MASTROIANNI

    KELLER

    LES AILES DU DESIR

    3

    39 988

    93 955

    WENDERS

    GANZ

    FALK

    LE FLIC DE BEVERLY HILLS 2

    6

    28 943

    551 137

    SCOTT  T.

    MURPHY

    NIELSEN

    BOIRE ET DEBOIRES

    4

    22 607

    137 355

    EDWARDS

    WILLIS

    BASSINGER

    BARFLY

    5

    15 635

    154 738

    SCHROEDER

    ROURKE

    DUNAWAY

    SOUS LE SOLEIL DE SATAN

    5

    14 599

    205 941

    PIALAT

    DEPARDIEU

    BONNAIRE

    COMEDIE

    2

    13 205

    34 449

    DOILLON

    BIRKIN

    SOUCHON

    LE VENTRE DE L'ARCHITECTE

    2

    10 788

    25 833

    GREENAWAY

    DENNEHY

    WEBB

    LES ENVOUTES

    2

    10 582

    27 060

    SCHLEISINGER

    SHEEN M.

    SHAVER

    L'AMIE DE MON AMIE

    6

    10 440

    160 698

    ROHMER

    RENOIR

    CHAULET

    SPIRALE

    2

    9 861

    32 170

    FRANK

    BERRY

    BOUISE


    " Maladie d'amour" est en tête du BO, je ne me souviens même pas que ce film existait, c'est pas le plus connu de Jacques DERAY qui devait compter sur l'espoir pour le public de voir un film à la "37°2 le matin".
    La véritable surprise est bien "La bamba" dont je me souviens avoir été le voir sans trop savoir pourquoi. C'est vrai, quoi, Richie Valens, on s'en foutait en France, en plus il était cané depuis 30 ans. De plus "la Bamba" était pas vraiment un tube populaire. C'est ce que je me disais aussi dans la salle: "c'est un téléfilm, y a même pas de vedette, qu'est-ce que je fous là, moi? Et c'est qui ce Lou Diamond Phillips??" Bon, heureusement j'étais avec une copine, ça aide à passer le temps... L'étrange, c'est que sans aucune pub on était 90 000 à Paris à voir ce film. C'est cela aussi le public, cela ne s'explique pas? Pourquoi on va voir certains films et pas d'autres? Pourquoi celui-là? Je n'ai toujours pas trouvé la réponse....  

    « BOX OFFICE PARIS DU 7 OCTOBRE 1987 AU 13 OCTOBRE 1987BOX OFFICE PARIS DU 23 SEPTEMBRE 1987 AU 29 SEPTEMBRE 1987 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :