• BOX OFFICE PARIS DU 30/1/1974 AU 5/2/1974

    OPERATION-DRAGON.jpg

    TITRE

    SEM

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    OPERATION DRAGON

    1

    101 979

    101 979

    CLOUSE

    LEE

    SAXON

    PAPILLON

    2

    99 214

    190 487

    SCHAFFNER

    MACQUEEN

    HOFFMAN

    LACOMBE LUCIEN

    1

    85 209

    85 209

    MALLE

    BLAISE

    CLEMENT

    MALICIA

    4

    46 643

    230 377

    SAMPIERI

    ANTONELLI

    FERRO

    LE PERMIS DE CONDUIRE

    1

    45 411

    45 411

    GIRAULT

    VELLE

    JULIEN

    L'HORLOGER DE SAINT PAUL

    3

    42 685

    141 539

    TAVERNIER

    NOIRET

    ROCHEFORT

    MAIS OU EST DONC PASSEE
    LA 7EME COMPAGNIE ?

    8

    40 211

    456 779

    LAMOUREUX

    MONDY

    LEFEVRE

    MON NOM EST PERSONNE

    8

    38 502

    610 977

    VALERI

    HILL

    FONDA

    TOUCHE PAS A LA FEMME BLANCHE

    2

    27 897

    75 566

    FERRERI

    MASTROIANNI

    DENEUVE

    ANTOINE ET SEBASTIEN

    3

    25 951

    107 162

    PERIER

    PERIER

    DUTRONC

    CLUB PRIVE

    3

    18 630

    67 312

    PECAS

    GASTE

    SERRE

    HISTOIRES SCELERATES

    3

    15 974

    77 773

    CITTI

    DAVOLI

    CITTI

    LA MONTAGNE SACREE

    3

    15 713

    49 514

    JODOROWSKY

    JODOROWSKY

    SOLINAS

    LES AVENTURES DE RABBI JACOB

    16

    15 642

    1 411 078

    OURY

    DE FUNES

    GIRAUD


    La mort de Bruce LEE en juillet 1973 l'a cueilli en pleine gloire naissante. Depuis lors "Big Boss" et  "la fureur de vaincre" ont accumulés les millions de spectateurs en France. Son dernier film "achevé" est un film américain filmé par Robert CLOUSE. Bon le scénario est mince, et n'est pas sans rappeller la BD Dragon BALL (en un peu plus violent), la réalisation à deux francs est sacrément efficace, et la présence magnétique de John SAXON et celle de Jim BROWN apportent un plus au film et lancent le combat final entre LEE et le méchant du film. Le succès mondial est foudroyant et le film rapportera 100 fois sa mise initiale (un rêve .....) En France, c'est le troisième film  de B.LEE  qui sort en quelques mois et la barre des 100 000 entrées est passée. Douze mois avant, prédire 100 000 entrées pour un film de karaté était impossible, mais Bruce l'a fait entraînant dans son sillage des centaines de films de Karaté qui feront le bonheur des salles bis. A l'instar de James DEAN mort en pleine gloire, Bruce LEE devient un mythe éternel du cinéma. D'ailleurs, il n' a jamais eu d'équivalent depuis lors....
    "Papillon" confirme et au-delà!
    "Lacombe Lucien" est le grand retour de Louis MALLE, habitué de la formule : succès-bide-succès-bide....là c'est le succès avec un scénario très malsain sur un chapitre bien triste de l' histoire de  France: la collaboration de la France avec l'Allemagne durant la deuxième guerre mondiale. Cette grande réussite artistique s'appuie sur une interprétation brute de décofrage de son jeune acteur, disparu trop tôt.
    "Malicia" continue de séduire le public.
    Le médiocre Jean GIRAULT n'a plus de projets avec Louis de FUNES, commeil faut bien vivre et faire face à la concurrence des Max PECAS et autres Philippe CLAIR (je range Claude ZIDI dans la catégorie supérieure, quand même...) il trouve dans Louis VELLE, sympatoche acteur qui s'est fait connaître dans le feuilleton "la demoiselle d'Avignon" son nouvel acteur fétiche. Ils tourneront ensemble quelques comédies essentielles de l'histoire du cinéma Français, dont ce "permis de conduire" à deux balles..... Des fois (mais des fois seulement) on regrette les "gendarmes".....
    Tiens, à ce propos "Rabbi JACOB" quitte le top avec 1.4 million d'entrées, mais va encore en collecter 100 000 supplémentaires dans les quelques salles où il sera exploité.      

    « BOX OFFICE PRIS DU 6/2/1974 AU 12/2/1974BOX OFFICE DU 23/1/1974 AU 29/1/1974 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    bebel93
    Mercredi 29 Mai 2013 à 04:32
    bruce lee la star des films de karaté qui generera d'innombrables clones (un peu comme rambo) dommage que la mort l'a cueilli si tot car il aurait certainement marqué le bo de son empreinte!
    2
    renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 04:32
    oui, tu as raison, le petit dragon n'était qu'au commencement de la gloire, nul doute que de nombreux autres succès l'attendaient. Mais au moins il n'est pas tombé dans le has bennage comme VAN DAMME ou SEAGAL.
    Une carrière à la Stallone ou à la Schwarzy lui était promis....
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :