• BOX OFFICE PARIS DU 28/09/1977 AU 04/10/1977


    TITRE

    SEM

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    LA MENACE

    2

    85 262

    185 316

    CORNEAU

    MONTAND

    LAURE

    LES GRANDS FONDS

    2

    47 309

    128 736

    YATES

    SHAW

    BISSET

    PADRE PADRONNE

    2

    45 286

    88 421

    TAVIANI

    MARCONI

    ANTONUTTI

    UNE JOURNEE PARTICULIERE

    4

    42 767

    188 389

    SCOLA

    MASTROIANNI

    LOREN

    ANNIE HALL

    4

    40 112

    188 715

    ALLEN

    ALLEN

    KEATON

    DITES LUI QUE JE L'AIME

    1

    38 366

    38 366

    MILLER

    DEPARDIEU

    MIOU-MIOU

    UN AUTRE HOMME UNE AUTRE CHANCE

    1

    34 599

    34 599

    LELOUCH

    CAAN

    HUSTER

    PARTIES FINES

    2

    23 215

    54 112

     

     

     

    ENFER MECANIQUE

    1

    23 011

    23 011

    SILVERSTEIN

    BROLIN

    MARLEY

    L'AMOUR EN HERBE

    4

    19 394

    80 619

    ANDRIEUX

    MEYNIER

    DUBOS

    UN PONT TROP LOIN

    6

    18 029

    280 739

    ATTENBOROUGH

    REDFORD

    CAAN

    DES ENFANTS GATES

    4

    17 324

    104 504

    TAVERNIER

    PICCOLI

    PASCAL

    VALENTINO

    4

    17 223

    105 012

    RUSSELL

    NOUREIEV

    CARON

    LA MAISON DE L'EXORCISME

    1

    16 938

    16 938

    BAVA

    SAVALAS

    SOMMER

    L'IMPRECATEUR

    4

    15 878

    156 217

    BERTUCELLI

    YANNE

    PICCOLI

    ELSA FREULEIN SS

    1

    15 747

    15 747

     

     

     

    L'AMI AMERICAIN

    1

    14 901

    14 901

    WENDERS

    GANZ

    HOOPER

    LE CHAT CONNAÎT L'ASSASSIN

    1

    9 628

    9 628

    BENTON

    CARNEY

    TOMLIN


    "La menace" passe une deuxième semaine en tête du Box Office et ne perd que 15% d'entrées, signe d'un bon bouche à oreille, et c'est tant mieux.
    "Les grands fonds" s'accroche à la deuxième place, mais "Padre Padrone" est sur ses talons, toujours suivi par le Woody ALLEN et le SCOLA qui approchent des 200 000 entrées.
    Deux déceptions au Box Office alors qu'il était prévu que les films marchent beaucoup mieux: Le nouveau Claude MILLER, très sombre, ne rencontre pas son public malgré deux stars des "valseuses": Gérard DEPARDIEU et MIOU-MIOU.
    Avec LELOUCH c'est ça passe ou ça casse. Son nouveau film c'est plutôt ça casse.D'ailleurs ce film est aujourd'hui quelque peu oublié...
    Entre deux séries B, la perle est "l'ami Américain" de Wim WENDERS qui commence à se faire un nom. Les critiques adorent, et c'est sans doute son meilleur film. En tout cas, Bruno GANZ est géant.

    « BOX OFFICE PARIS DU 05/10/1977 AU 11/10/1977BOX OFFICE PARIS DU 21/09/1977 AU 27/09/1977 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :