• BOX OFFICE PARIS DU 27 JANVIER 1988 AU 2 FEVRIER 1988 : LIAISON FATALE

    BOX OFFICE PARIS DU 27 JANVIER 1988 AU 2 FEVRIER 1988 : LIAISON FATALE

     

    TITRE

    SEM

    SALLES

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    LIAISON FATALE

    1

    55

    167 434

    167 434

    LYNE

    DOUGLAS

    CLOSE

    ROBOCOP

    2

    52

    86 829

    246 386

    VERHOEVEN

    WELLER

    ALLEN

    SAXO

    1

    37

    56 725

    56 725

    ZEITOUN

    LANVIN

    BUSIA

    LE DERNIER EMPEREUR

    10

    37

    44 329

    1 143 701

    BERTOLUCCI

    LONE

    CHEN

    LE PROVISEUR

    4

    37

    35 824

    226 069

    CAIN

    BELUSHI J.

    GOSSET JR

    LES GENS DE DUBLIN

    3

    22

    35 447

    122 714

    HUSTON

    HUSTON

    McCAAN

    L'AVENTURE INTERIEURE

    7

    25

    21 961

    419 230

    DANTE

    QUAID

    RYAN

    SENS UNIQUE

    7

    14

    15 045

    216 198

    DONALDSON

    COSTNER

    HACKMAN

    Y A BON LES BLANCS

    2

    12

    12 609

    35 942

    FERRERI

    DETMERS

    PICCOLI

    DANDIN

    2

    12

    12 341

    35 650

    PLANCHON

    BRASSEUR

    ZABOU

    PACTE AVEC UN TUEUR

    3

    12

    10 763

    57 807

    FLYNN

    WOODS

    DENNEHY

    COBRA VERDE

    3

    17

    10 703

    74 650

    HERZOG

    KINSKI

    ANPAW

    INTERVISTA

    6

    9

    10 575

    164 122

    FELLINI

    MASTROIANNI

    FELLINI

    TOO MUCH

    6

    9

    10 208

    127 422

    LELAND

    LLOYD

    BELL

    LES KEUFS

    7

    12

    7 460

    234 311

    BALASKO

    BALASKO

    BANKOLE


    Très gros succès aux USA qui confirme le nouveau statut de star de Michael DOUGLAS, "Fatal attraction" sort en France avec le même succès. C'est une ds bonnes réussites de Adrian LYNE qui disparaitra (cinématographiquement parlant) quelques temps plus tard. La composition de Glenn CLOSE  en femme fatale, puis blessée est  fabuleux.  Mis à part la fin du film un peu foireuse.
    "Robocop" perd énormément de ses entrées, c'était un peu à prévoir pour un film aussi violent.
    "Saxo" est encore une preuve des difficultés rencontrées par un certain cinéma commercial français.
    Beaucoup de films vont sortir du top:pour "y a bon les blancs" et "Dandin" c'est assez catatstrophique. "Intervista" et "les keufs" sauvent les meubles.

    « BOX OFFICE DU 3 FEVRIER 1988 AU 9 FEVRIER 988 : LA VIE EST UN LONG FLEUVE TRANQUILLEBOX OFFICE PARIS DU 20 JANVIER 1988 AU 26 JANVIER 1988 : ROBOCOP »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :