• BOX OFFICE PARIS DU 27/06/1984 AU 03/07/1984

    BOUNTY.jpg

     

    TITRE

    SEM

    SAL

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    PINOT SIMPLE FLIC

    4

    42

    77 674

    373 771

    JUGNOT

    JUGNOT

    BASTIEN

    LES 10 COMMANDEMENTS

    1

    16

    64 616

    64 616

    DE MILLE

    HESTON

    BRYNNER

    LE BOUNTY

    1

    33

    59 274

    59 274

    DONALDSON

    GIBSON

    HOPKINS

    UNDERFIRE

    3

    26

    47 627

    147 853

    SPOTTSWOODE

    NOLTE

    HACKMAN

    BLUES BROTHERS

    1

    24

    40 032

    40 032

    LANDIS

    BELUSHI

    AYCKROYD

    MAIS QUI ATUE HARRY

    3

    19

    32 443

    122 425

    HITCHCOCK

    GWENN

    MacLAINE

    MES CHERS AMIS N°2

    1

    30

    28 620

    28 620

    MONICELLI

    TOGNAZZI

    NOIRET

    WEST SIDE STORY

    2

    15

    24 871

    54 752

    WISE

    WOOD

    CHAKIRIS

    LADY LIBERTINE

    1

    20

    23 867

    23 867

    KIKOINE

    FAVIER

    INCH

    IL ETAIT UNE FOIS EN AMERIQUE

    6

    18

    20 663

    252 619

    LEONE

    DE NIRO

    WOODS

    LA FRANCE INTERDITE

    2

    14

    18 248

    45 714

    COLLECTIF

    DOCUMENTAIRE

     

    LES AVENTURIERS DE L' ARCHE PERDUE

    145

    9

    15 404

    1 525 338

    SPIELBERG

    FORD

    ALLEN

    APPELEZ MOI BRUCE

    2

    15

    13 698

    34 076

    HONG

    YUNE

    MAURO

    LE MYSTERE SILKWOOD

    4

    10

    12 901

    101 253

    NICHOLS

    STREEP

    RUSSELL

    MARIA CHAPDELAINE

    2

    9

    12 885

    27 507

    CARLE

    LAURE

    MANCUSO

    FORT SAGANNE

    8

     

    12 581

    526 823

    CORNEAU

    DEPARDIEU

    MARCEAU

    BONJOUR LES VACANCES

    2

     

    12 274

    33 917

    RAMIS

    CHASE

    QUAID

    UTU

    1

    13

    12 006

    12 006

    MURPHY

    WALLACE

    RODGERS

    LE TOMBEUR LE FRIMEUR ET L'ALLUMEUSE

    2

     

    11 957

    30 769

    DAVIDSON

    KATZUR

    MARTIN

    BREAK STREET 84

    3

     

    11 378

    53 115

    SILBERG

    QUINONES

    DICKEY

    LES PIRATES DE L'ILE SAUVAGE

    1

    18

    10 904

    10 904

    FAIRFAX

    LEE JONES

    O'KEEFE

    LES BLUES BROTHERS

    R

     

    10 052

    10 052

    LANDIS

    BELUSHI

    AYCKROYD

    UN DIMANCHE A LA CAMPAGNE

    12

     

    10 047

    334 972

    TAVERNIER

    AZEMA

    DUCREUX

    LA CLE

    4

     

    9 814

    75 469

    BRASS

    SANDRELLI

    FINLAY

    LA FEMME PUBLIQUE

    7

     

    9 510

    329 667

    ZULAWSKI

    KAPRISKY

    HUSTER

    LES MOISSONS DU PRINTEMPS

    1

    10

    8 786

    8 786

    BENJAMIN

    PENN

    CAGE

    .

    « BOX OFFICE PARIS DU 04/07/1984 AU 10/07/1984BOX OFFICE PARIS DU 20/06/1984 AU 26/06/1984 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Jeudi 27 Juillet 2006 à 14:36
    cesariathierry
     ca va cesariastudio.over-blog.com
    2
    Bebel93
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:02

    pinot simple flic beneficie d'un tres bon bouche à oreille et il fait une 4 eme sem meilleure que la 3eme!!c'est une bonne surprise de l'année 1984 apres fort saganne cette année est celle du bouche a oreille plutot que du marketing du moins pour l'instant!


    Le cinema francais se porte bien en attendant la rentrée septembre octobre c'est là que se joue les gros succes et...les grosses deceptions, là ou l'on denombre le plus de nuit blanche du coté des producteurs!

    3
    renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:02
    Ca va être une très belle fin d'année avec plein de blockbusters. Certes il y aura des déceptions, dont JP BELMONDO mais il faudra quand même relativiser!
    4
    Bebel93
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:02

    en cette année 1984, Belmondo est la valeur la plus sur du box office et l'acteur francais le mieux payé, paradoxalement c'est aussi le debut du declin de la recette Bebel mais ça à l'epoque personne  ne le mesure vraiment(  a part queqlues specialistes du bo dont tu faisait deja parti??)dans l'esprit du grand public belmondo est l number one!


    Dans les 70s belmondo pouvait jouer "peur sur la ville" et sortir "stavisky" dans la fouléé...mais dans les 80s la marge de manoeuvre est plus serré et il s'enferme dans un role de heros belmondien de flic ou voyou jusqu'aux morfalous c'es bebel qui rentre dans un bar met des baffes a tout l'monde et sort sans payer l'addtion!et le public aimait ce personnage!mais des joyeuses paques ce n'est plus un heros mais un personnage moins sur et le bo s'en est ressorti surtout à paris!


    mais quand meme avec 7 millions d'entrées en 2 films...ça l'fait kan meme comme dirait l'autre lol

    5
    renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:02

    déclin relatif! C'est avec "hold up" que les spécialistes ont compris que Bébel était mort au BO.


    Le coup de grâce aura été "le solitaire"...Et cette affiche pourrie, bon Dieu!! Un vrai suicide, cette affiche à 1franc 50!!

    6
    Bebel93
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:02

    A chacun de mes films je vaux le prix d'une toile de maitre, mais suis-je un chef-d'oeuvre pour autant?(Jean-Paul Bemondo)


     Alors que l'as des as se batait avec E.T et "le marginal" mettait des baffes à james bond,hol-up se fait laminé par rambo 2 et entre temps la donne à changé le cinéma americain prepare son hégemonie!En 85 a part "les speciaistes" et l'incroyable "3 hommes et un coufin" tout le monde passe à la trappe, et jte parle pas de 87 où là c'est la crise de wall street avec le solitaire qui fait un score digne de delon maisz c'est une veste pour bebel sans parler de l'affiche!


    Le triomphe de kean au theatre et "l'itineraire...et ses 780 000 P/P et le cesar qui suit montreront qu'il tient une place unique dans le coeur du public.


    Il aura dominé le BO des 70s 80s et marqué les 60s avec des films tel que : "A bout de soufle" "Pierrot le fou" "Le doulos" ou meme "L'homme de Rio" ancêtre d'indy....Au millieu des 80s bebel disait : Si dans 10 ans je ne suis plus sur le podium, jespere qu'on dira : il a fait une belle carriere!


    Non Monieur BELMONDO vous avez fait une carrière immense et merci à renaud de nous faire revivre ces moments magiques! 

    7
    renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:02
    Bonne analyses sur Bébél,et les bars.
    C'est tout à fait cela!! Le jour où le public ne rit plus, c'est fini....
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :