• BOX OFFICE PARIS DU 26/08/1992 AU 01/09/1992

     



    FILM

    SEM

    SAL

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    ALIEN 3

    1

    46

    178 900

    178 900

    FINCHER

    WEAVER

    DANCE

    L' ARME FATALE 3

    3

     

    122 722

    510 218

    DONNER

    GIBSON

    GLOVER

    LE DERNIER DES MOHICANS

    1

    47

    115 415

    115 415

    MANN

    DAY LEWIS

    STOWE

    LA PESTE

    1

    22

    34 009

    34 009

    PUENZO

    BARR

    HURT

    LA NUIT DECHIREE

    2

     

    30 219

    80 496

    GARRIS

    KRAUSE

    AMICK

    LE ZEBRE

    11

     

    24 044

    464 001

    POIRET

    LHERMITTE

    CELLIER

    BASIC INSTINCT

    17

     

    21 217

    1 077 096

    VERHOEVEN

    DOUGLAS

    STONE

    UNIVERSAL SOLDIER

    5

     

    12 703

    245 521

    EMMERICH

    VAN DAMME

    LUNDGREN

    BEETHOVEN

    10

     

    12 426

    394 574

    LEVANT

    GRODIN

    HUNT

    AGANTUK

    1

     

    10 240

    10 240

    RAY

    DUTT

    SHANKAR

    UN ETE SANS HISTOIRES

    1

    2

    8 130

    8 130

    HAREL

    HAREL

    HERRY

    LE COBAYE

    6

     

    8 037

    173 124

    LEONARD

    BROSNAN

    FAHEY

    PETER PAN

    8

     

    7 959

    121 943

    WALT DISNEY

    ANIMATION

     

    LES AVENTURES D'UN HOMME INVISIBLE

    4

     

    7 550

    101 946

    CARPENTER

    CHASE

    HANNAH

    THE PLAYER

    16

     

    7 116

    331 016

    ALTMAN

    ROBBINS

    SCACCHI

     

    Nous arrivons à une période interessante, car une nouvelle génération de réalisateurs se fait connaître et va pousser ceux des années 70 et 80 vers la retraite. Une nouvelle façon de filmer, de monter les films, un rythme différend, le cinéma des années 90 et desannées 2000 prend son essort. La plupart de ces réalisateurs sont encore aujourd'hui de ceux qui font les évènements cinématographqiues.
    C'est donc au rélisateur de clips surdoué, David FINCHER, que la FOX lui confie le budget imposant de "Alien3". L'attente des fans a été longue, et le réalisateur va livrer un film brillant, à l'ambiance lourde, presque cérébral. Ripley se retrouve sur une planête pénitenciaire, infectée par un Alien, dans un milieu d'hommes. Un film lourd, qui décontenance le peblic. Cependant le film effectue un début canon, le meilleur de la saga des "aliens" . Le jeune David FINCHER se fait remarquer par son style. il est certain qu'on le reverra.
    Michael MANN n'est pas un inconnu. Très bon réalisateur il a déja à son actif des films tels "la forteresse noire" ou "le sixième sens" qui ont été des échecs financiers. Heureusement la série qu'il a produit "Miami Vice" a été un succès mondial et l'a rendu riche. Il décide de revenir à la réalisation et livre une version du "dernier des mohicans " de très haute volée ! Film très brillant, il impose Daniel DAY LEWIS comme un acteur capable d'être bankable en plus de jouer remarquablement bien. Succès aux USA, le film débute sa carrière d'une manière fort satisfaisante en passant  facilement la barre symbolique des 100 000 entrées. Michael MANN éclate enfin au grand jour.
    Avec tout ça "l'arme fatale 3" résiste encore et signe une troisième semaine à plus de 100 000 entrées. Une grosse surprise qui va faire entrer le film dans le top 10 de l'année, haut la main. 
    "La peste" sera le grand perdant de la semaine. encore une fois Jean Marc BARR ne parvient pas à attirer les spectateurs sur son nom.
    « BOX OFFICE PARIS DU 02/09/1992 AU 08/09/1992BOX OFFICE PARIS DU 19/08/1992 AU 25/08/1992 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :