• BOX OFFICE PARIS DU 23/3/1988 AU 30/3/1988

    LE-JUSTICIER-BRAQUE-LES-DEALERS.jpg

    TITRE

    SEM

    SALLES

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

     

     

     

     

     

     

     

     

    LE LIVRE DE LA JUNGLE

    2

    44

    115 882

    220 486

    WALT DISNEY

    ANIMATION

     

    CHOUANS

    1

    43

    112 293

    112 293

    DE BROCA

    NOIRET

    MARCEAU

    L'EMPIRE DU SOLEIL

    2

    38

    85 383

    189 189

    SPIELBERG

    BALE

    MALKOVICH

    LA VIE EST UN LONG
     FLEUVE TRANQUILLE

    8

    27

    58 695

    654 893

    CHATILIEZ

    VINCENT

    WILMS

    HIDDEN

    1

    25

    51 240

    51 240

    SHOLDER

    NOURI

    MacLACHLAN

    CRY FREEDOM

    1

    29

    48 020

    48 020

    ATTENBOROUGH

    KLINE

    WILTON

    RUNNING MAN

    2

    41

    45 952

    132 854

    GLASER

    SCHWARZENEGGER

    ALONSO

    L'INSOUTENABLE LEGERETE
     DE L'ÊTRE

    4

    13

    29 349

    166 591

    KAUFMAN

    BINOCHE

    DAY-LEWIS

    ECLAIR DE LUNE

    2

    19

    25 834

    65 096

    JEWISON

    CHER

    CAGE

    LE JUSTICIER BRAQUE
     LES DEALERS

    1

    19

    24 849

    24 849

    THOMPSON

    BRONSON

    LENZ

    AU REVOIR LES ENFANTS

    25

    19

    23 377

    745 467

    MALLE

    MAJESSE

    FETJO

    SEPTEMBER

    3

    10

    21 350

    105 898

    ALLEN

    FARROW

    WIEST

    SAMMY ET ROSIE
     S'ENVOIENT EN L'AIR

    1

    8

    20 297

    20 297

    FREARS

    KAPOOR

    BARBER

    BROADCAST NEWS

    3

    9

    17 374

    93 839

    BROOKS

    W. HURT

    HUNTER

     

    "Chouans" ne parvient pas à battre "le livre de la jungle" ce qui n'est pas une très bonne nouvelle, au vu de la promotion affichée. Cependant, cela faisait longtemps que DE BROCA n'avait pas eu un succès. L'apport des acteurs : NOIRET / MARCEAU attirent un peu de monde, mais le film est très médiocre.
    LE SPIELBERG résiste bien. Les chutes de "Running man" et surtout de "september" sont impressionnantes. Woody ALLEN connait un vrai bide.
    Quelques belles nouveautés : "Hidden" un bon film de SF et le joli et académique "Cry Freedom".
    GOLAN/GLOBUS présente le quatrième ou cinquièm épisode du justicier, avec le pauvre BRONSON (matez l'affiche à 10 balles) qui n'attire plus les foules. Grandeur et décadence.....

    « BOX OFFICE PARIS DU 30/3/1988 AU 5/4/1988BOX OFFICE DU 16/3/1988 AU 22/3/1988 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :