• BOX OFFICE PARIS DU 23/10/1957 AU 29/10/1957

    UN-ROI-A-NEW-YORK.jpg

     

    TITRE

    SEM

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    UN ROI A NEW-YORK

    1

    80 892

    80 892

    CHAPLIN

    CHAPLIN

    ADAMS

    POT-BOUILLE

    2

    61 014

    131 064

    DUVIVIER

    PHILIPE

    CARREL

    FLAMENCO

    1

    49 298

    49 298

    SIEGEL

    SEVILLA

    KILEY

    LES ESPIONS

    3

    37 299

    140 652

    CLOUZOT

    JURGENS

    USTINOV

    LE PRINCE ET LA DANSEUSE

    1

    33 663

    33 663

    OILIVER

    MONROE

    OLIVIER

    L'EXTRAVAGANT MONSIEUR CORY

    1

    27 480

    27 480

    EDWARDS

    CURTIS

    HYER

    LES NUITS DE CABIRIA

    2

    23 034

    46 514

    FELLINI

    MASINA

    PERIER

    LE FORT DE LA DERNIERE CHANCE

    2

    22 845

    55 025

    MARSHALL

    MURPHY

    GRANT

    RETOUR DE MANIVELLE

     

    19 479

     

    DE LA PATELLIERE

    MORGAN

    GELIN

    ..

    « BOX OFFICE PARIS DU 30/10/1957 AU 05/11/1957BOX OFFICE PARIS DU 16/10/1957 AU 22/10/1957 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Alain Paris
    Mercredi 19 Décembre 2018 à 16:31

    Hello. Comme tous, Chaplin n'a pas fait que des chefs d'oeuvre,

    mais quel génie comique, déclenchant instantanément l'attention.

      • Jeudi 20 Décembre 2018 à 14:06

        Comme beaucoup Chaplin a perdu beaucoup avec l'âge après avoir été un précurseur. De sa période muette bien sûr, cependant je préférais de loin Harold Llyod par exemple.

        "Un roi à New York" est assez difficile à supporter aujourd'hui sans compter le pénible "La comtesse de Hong Kong" où Marlon Brando s'est copieusement ennuyé et a fait le pitre tout le film et s'est moqué des poils de nez de Sophia Loren (juste une femme d'une beauté hallucinante).  part cela le film est une purge totale. 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :