• BOX OFFICE PARIS DU 21/9/1988 AU 27/9/1988

    PIEGE-DE-CRISTAL.jpg

    TITRE

    SEM

    SALLES

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

     

     

     

     

     

     

     

     

    UNE AFFAIRE DE FEMMES

    1

    30

    81 654

    81 654

    CHABROL

    HUPPERT

    CLUZET

    PIEGE DE CRISTAL

    1

    43

    68 545

    68 545

    McTIERNAN

    WILLIS

    RICKMAN

    GOOD MORNING VIETNAM

    3

    23

    44 552

    162 806

    LEVINSON

    WILLIAMS

    WHITAKER

    UN MONDE A PART

    2

    32

    42 575

    98 457

    MENGES

    MAY

    KRABBE

    UN PRINCE A NEW YORK

    5

    34

    37 632

    435 775

    LANDIS

    MURPHY

    HALL

    PRESIDIO

    2

    30

    34 245

    90 483

    HYAMS

    CONNERY

    RYAN

    BIG

    3

    24

    32 555

    85 923

    MARSHALL

    HANKS

    PERKINS

    LE GRAND BLEU

    20

    14

    31 950

    1 170 493

    BESSON

    BARR

    RENO

    BAGDAD CAFE

    22

    12

    21 632

    680 321

    ADLON

    SAGEBRECHT

    PALANCE

    QUELQUES JOURS AVEC MOI

    5

    22

    21 232

    260 629

    SAUTET

    AUTEUIL

    BONNAIRE

    LA LECTRICE

    6

    16

    18 724

    269 271

    DEVILLE

    MIOU MIOU

    CHESNAIS

    TROIS SŒURS

    1

    16

    18 507

    18 507

    VON TROTTA

    ARDANT

    SCACCHI

    SALAAM BOMBAY

    5

    13

    15 417

    120 563

    NAIR

    SYED

    BARNAD

    LE COMPLOT

    3

    16

    14 950

    77 712

    HOLLAND

    LAMBERT

    HARRIS

    A GAUCHE EN SORTANT DE L'ASCENSEUR

    4

    16

    14 818

    151 140

    MOLINARO

    RICHARD

    BEART

     

    Peu de personnes peuvent dire j'y étais ! Moi si ! "Die hard" est le sleeper de l'année 1988 aux States, le film partit tout doucement parvient à 90 millions de dollars de recettes sur un bouche à oreille monstrueux. Le pari est gagné pour Joel SILVER qui a imposé Bruce WILLIS au studio et surtout son cachet de 7 millions de dollars qui a fait hurler la profession à l'époque. Le retour sur investissement fut juteux, c'est le moins qu'on puisse dire !
    Après "Prédator" et "L'arme fatale" c'est dire qu'on attendait la nouvelle production SILVER avc impatience. Chauffé à blanc par un article plus qu'élogieux de STARFIX, direction la première séance du Forum HORIZON aux Halles pour une nouvelle fois prendre une véritable baffe, tant le film était différent des autres films d'action : le ton était différent, la façon de jouer différente, le film innove, le héros  a peur, les méchants ont du charisme. Bref, tout le monde sait cela étant donné que le film est devenu un classique du cinéma.
    Malheureusement malgré ses 43 salles, le public Parisien n'a pas trop confiance dans une tête d'affiche qui tournait qui plus est dans un feuilleton qui passe sur M6 "Clair de lune"...: 68 000 entrées c'est moyen.
    Le dernier CHABROL s'en tire beaucoup mieux. Dans une combinaison raisonnable "une affaire de femme" s'empare facilement de la première place, ce qui n'est pas si courant pour CHABROL.  Le film crée un mini scandale à cause de la phrase pas très polie qu' Isabelle HUPPERT prononce contre la Vierge MARIE, mais bon, elle a quelques excuses, vu qu'elle va être la dernière femme Française guillotnée (et pour l'exemple, en plus).

    « BOX OFFICE PARIS DU 28/9/1988 AU 4/10/1988BOX OFFICE PARIS DU 14/9/1988 AU 20/9/1988 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    orteils
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:08
    orteils
    c'est la honte pour les francais quand meme la serie die hard
    comme pour les rocky faudra attendre le 3 pour avoir le carton
    2
    RENAUD
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:08
    Tu as raison, aucune excuse pour le public Français d'avoir boudé le film, mais je t'invite à voir le "Première" de l'époque: tu verras les notes des 3 critiques qui l'ont vu: aberrant!!
    Tout ça pour en faire un film culte des années après! C'est pas grace à eux en tout cas.
    Il faut dire qu'ils étaient en train de tenter de rattraper la bourde du "Grand Bleu" qu'ils avaient loupé aussi. Malgré tous les cirages de pompes possible, Luc BESSON leur a fait boire le calice jusqu'à la lie- et il avait raison- Nikita se fera sans projection de presse ni journalistes de première sur le tournage!!
    3
    orteils
    Mercredi 29 Mai 2013 à 05:08
    orteils
    maintenant dans premier on voit die hard comme un film genial et une reference absolue ... quels bande de retourne veste quand meme

    besson a jamais avalé le coup des critiques non? d'ailleurs meme ressement premiere se moque de lui pour ca.

    enfin moi je m'en fou j'ai les 3 die hard en dvd, j'ai aimé le 4 a ciné (meme si le mechant est nul) et c'est tres bien lol
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :