• BOX OFFICE PARIS DU 21/12/1960 AU 27/12/1960

    tiens_bon_la_barre_matelot-0.jpg

    FILM

    SEM

    SAL

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    TIENS BON LA BARRE MATELOT

    1

     

    52 001

    52 001

    TAUROG

    LEWIS

    MERRILL

    CANDIDE

    2

     

    40 577

    73 002

    CARBONNAUX

    CASSEL

    BRASSEUR P.

    RAVISSANTE

    2

     

    34 950

    69 451

    LAMOUREUX

    LAMOUREUX

    NOIRET

    ALAMO

    1

     

    32 667

    32 667

    WAYNE

    WAYNE

    WIDMARK

    LA VERITE

    8

     

    32 110

    255 233

    CLOUZOT

    BARDOT

    FREY

    LES PORTES CLAQUENT

    1

     

    28 726

    28 726

    POITRENAUD

    DENEUVE

    DORLEAC

    CHIEN DE PIQUE

    1

     

    25 359

    25 359

    ALLEGRET

    CONSTANTINE

    PELLEGRIN

    LES MAITRESSES DE DRACULA

    1

     

    12 768

    12 768

    FISHER

    CUSHING

    HUNT


    .

    « BOX OFFICE PARIS DU 28/12/1960 AU 03/01/1961BOX OFFICE PARIS DU 14/12/1960 AU 20/12/1960 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Agent007
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:53
    "Les maîtresses de Dracula" est à mon sens l'un des plus beaux chef-c'oeuvres de Terence Fisher, son film de vampire le plus abouti en tout cas. Visuellement splendide, il ne manque pas non plus à ce film une distribution impeccable, dont un Peter Cushing magistral en tête. Public moins présent que pour les films français et maéricains populaires, mais tout de même bien là au vu d'un score que je trouve plutôt bon.

    Et "Alamo" de John Wayne restera à jamais l'un de mes films préférés (parmi les nombreux autres)... La fresque épique du Duke est un monument qui n'a rien à envier aux autres superproduction de l'époque (le film a même visiblement coûté plus cher que "Le jour le plus long"...). Son succès en France ne s'est malheureusement pas produit aux USA de la même manière, dommage...
    2
    renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:53
    cher agent 007
    je suis tout à fait d'accord sur la qualité de ces films.
    Concernant leur box office, j'ajouterai les précisions suivantes.
    Dracula est en effet un succès mineur, au moins est il visible sur les écrans. 46 000 entrées en 3 semaines d'exclusivité ce n'est pas un grand chiffre en effet. On peut comparer sa carrière à celle d'un des nombreux péplums de l'époque.
    Après un tour dans les quartiers ou il récolte 140 000 entrées de plus, il va tourner durant un an ou deux dans les salles de province, le principe est qu'il reste une semaine à l'affiche dans chaque ville et au revoir. A la fin de son parcours il passera une semaine à BArbizon pour un total de 50 entrées, c'était comme cela à l'époque, il n y a rien de comparable à aujourd'hui. Mais bon 823 283 entrées en fin de carrière, c'est correct pour un film réservé à un public averti.
    Concernant ALAMO il n y a rien de comparable. La durée du film et son exploitation dans deux salles à un prix important limitent les séances. Bref, 32 000 entrées en deux salles de prestige, c'est très bien. Cette exclusivité va durer 10 semaines pour un total de 311 000 entrées, ce qui est excellent !
    Après un tour dans les salles de continuation puis dans les salles de quartier, le film obtient 765 000 entrées, un des plus gros succès de l'année.
    En France après une exploitation qui va durer au bas mot 3 ans, le film obtient 3.5 millions de spectateurs, une très grande réussite donc. John WAYNE était extrèmement populaire, sans doute l'acteur le plus connu au monde.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :