• BOX OFFICE PARIS DU 21/05/1986 AU 27/5/1986

     

     

    TITRE SEM ENTREES CUMUL REALISATEUR ACTEUR ACTEUR
    HANNAH ET SES SŒURS 1

    80 469

    80 469

    ALLEN ALLEN FARROW
    RUNAWAY TRAIN 1

    63 899

    63 899

    KONTCHALOVSKI VOIGHT

    ROBERTS P.

    PIRATES 3

    61 871

    310 655

    POLANSKI MATTHAU CAMPION
    TENUE DE SOIREE 5

    49 238

    693 821

    BLIER DEPARDIEU BLANC
    LE LIEU DU CRIME 2

    48 714

    113 349

    TECHINE DENEUVE STANCZAK
    AFTER HOURS 2

    47 026

    91 076

    SCORSESE DUNNE ARQUETTE
    BLACK MIC MAC 5

    28 296

    339 867

    GILOU VILLERET BANKOLE
    OUT OF AFRICA 9

    28 006

    1 078 835

    POLLACK STREEP REDFORD
    UN HOMME ET UNE FEMME: 20 ANS DEJA 2

    27 407

    89 123

    LELOUCH TRINTIGNANT AIMEE
    SALVADOR 1

    26 302

    26 302

    STONE WOODS BELUSHI
    I LOVE YOU 2

    24 153

    81 432

    FERRERI LAMBERT MITCHELL
    37°2 LE MATIN 7

    20 119

    504 914

    BENEIX DALLE ANGLADE
    FOOL FOR LOVE 2

    10 057

    29 924

    ALTMAN BASINGER SHEPARD
    LE SACRIFICE 2

    9 575

    11 202

    TARKOVSKI JOSEPHSON EDWALL
    Woody Allen a connu un succès fantastique avec sa "Rose pourpre du Caire" l'année passée, son nouveau film au ton très différent était attendu au tournant. L'accueil critique est très positif, et le public suit. Le film s'empare logiquement de la première place dans un Box Office calme en cette période de l'année. C'est quand même son deuxième top du BO d'affilée.
    "Runaway train" montre la volonté de Golan Globus de la Cannon de sortir des films de karaté et d'action qui on fait sa renommée. Ils veulent devenir respectables et signent les yeux fermés tous les réalisateurs cotés, mais un peu has been. En témoigne la signature d'un contrat à Jean Luc GODARD sur la nappe d'une table de restau à Cannes pour un "Roi Lear" don les pauvres découvriront le désastre quelques temps plus tard. "Fool for love" est un exemple et "relance" un Altman en mal d'Hollywood. Pour "renaway train" du moins avons nous la présence de John VOIGHT que l'on avait pas vu depuis longtemps. Le film est sympa sans plus, mais dépasse les 60 000 enrées Paris. C'est pas mal.
    "Salvador" un Oliver Stone intéressant avec un bon James WOODS, n'intéresse pas grand monde. Pour Oliver STONE, la réalisation ça part mal. Pas  dégouté, il tourne "Platoon" pour un petit budget.
    Pour le reste tout le monde descend, même très vite pour "I love you", seul "After hours" augmente ses entrées, le bouche à oreille est positif.
    « BOX OFFICE DU 28/05/1986 AU 03/06/1986BOX OFFICE PARIS DU 14/05/1986 AU 20/05/1986 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :