• BOX OFFICE PARIS DU 20 MAI 1987 AU 26 MAI 1987

    BOX OFFICE PARIS DU 20 MAI 1987 AU 26 MAI 1987

    TITRE

    SEM

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    RADIO DAYS

    1

    78 866

    78 866

    ALLEN

    FARROW

    WIEST

    CHRONIQUE D'UNE MORT ANNONCEE

    3

    39 954

    144 482

    ROSI

    EVERETT

    MUTI

    UN HOMME AMOUREUX

    3

    36 503

    134 892

    KURYS

    COYOTE

    SCACCHI

    GOOD MORNING BABYLONIA

    2

    34 009

    89 149

    TAVIANI

    SCACCHI

    SPANO

    LE GRAND CHEMIN

    9

    25 829

    396 933

    HUBERT

    BOHRINGER

    ANEMONE

    AUX PORTES DE L'AU-DELA

    1

    23 786

    23 786

    GORDON

    COMBS

    CRAMPTON

    L'ETE EN PENTE DOUCE

    4

    23 451

    171 580

    KRAWCZYK

    VILLERET

    BACRI

    MANNEQUIN

    2

    19 472

    48 797

    GOTTLIEB

    CATTRALL

    McCARTHY

    LES ENFANTS DU SILENCE

    10

    15 732

    471 923

    RAINES

    HURT

    MATLIN

    ANGEL HEART

    7

    15 170

    365 359

    PARKER

    ROURKE

    DE NIRO

    PLATOON

    9

    13 694

    657 966

    STONE

    SHEEN

    DAFOE

    OPERATION TONNERRE

    3

    10 241

    46 694

    YOUNG

    CONNERY

    AUGER

    BUISSON ARDENT

    1

    8 773

    8 773

    PERRIN

    ADELIN

    FORDE

    GOLDEN CHILD L'ENFANT SACRE DU TIBET

    8

    8 328

    304 335

    RITCHIE

    MURPHY

    DANCE

    LA VEUVE NOIRE

    6

    7 990

    120 140

    RAFELSON

    RUSSELL

    WINGER


    Le Woody ALLEN annuel sauve le box-office de la morosité. C'est le troisième film d'affilée qu'il place sur la plus haute marche du box-office. C'est devenu une valeur sure du box office français, du moins Parisien, car aux States le film ne récolte que des miettes. Le film ne bénéficie pas de grandes critiques, mais il réalise à peu près la même première semaine que "la rose pourpre du Caire" et "Hannah et ses soeurs". La question est de savoir si il résistera aussi longtemps au box-office. "Le grand chemin" atteint les 400 000 entrées, toujours dans la discrétion, c'est un champion du bouche à oreille. "Aux portes de l'au-delà" ne remporte pas le même succès que le jouissif "réanimator" mais il permet de retrouver le démentiel Jeffrey COMBS. "La veuve noire" est parvenu à passer la barre des 100 000 entrées aux forceps.

    « BOX OFFICE PARIS DU 27 MAI 1987 AU 3 JUIN 1987BOX OFFICE PARIS DU 13 MAI 1987 AU 19 MAI 1987 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :