• BOX OFFICE PARIS DU 20/09/1967 AU 26/09/1967





    TITRE

    SEM

    SAL

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    JAMES BOND 5 ON NE VIT QUE 2 FOIS

    1

    6

    126 671

    126 671

    GILBERT

    CONNERY

    PLEASANCE

    VIVRE POUR VIVRE

    2

     

    45 700

    89 125

    LELOUCH

    MONTAND

    GIRARDOT

    LA ROUTE DE L'OUEST

    1

    5

    44 884

    44 884

    MCLAGLEN

    DOUGLAS K.

    MITCHUM

    VIOLENCE A JERICHO

    3

     

    22 354

    120 311

    LAVEN

    MARTIN

    PEPPARD

    LAMIEL

    4

     

    21 954

    126 174

    AUREL

    KARINA

    BRIALY

    VOYAGE A DEUX

    1

    5

    20 896

    20 986

    DONEN

    HEPBURN A.

    FINNEY

    FLEUR D'OSEILLE

    1

    5

    16 801

    16 801

    LAUTNER

    DARC

    POUSSE

    L'HOMME QUI VALAIT DES MILLIARDS

    4

     

    13 190

    104 920

    BOISROND

    STFFORD

    PELLEGRIN

    LES ANGES DE L'ENFER

    1

    3

    13 188

    13 188

    HALLER

    CASSAVETES

    ADAMS

    L' HONORABLE GRIFFIN

    2

    6

    8 392

    22 146

    WALT DISNEY

    MacDOWALL

    MALDEN

    JERRY LA GRANDE GUEULE

    2

     

    8 600

    39 166

    LEWIS

    LEWIS

    S.DAY

    MILLIE

    1

    1

    7 951

    7 951

    HILL

    ANDREWS

    FOX

    TILT A BANGKOK

    1

    2

    11 738

    11 738

    SALA

    MARTEN

    ORFEI

    BELLE DE JOUR

    18

     

    21 350

    321 868

    BUNUEL

    DENEUVE

    PICCOLI

    LA RELIGIEUSE

    9

     

    16 700

    280 181

    RIVETTE

    KARINA

    PRESLE


    James  BOND  montre qu'il est de retour  à la concurrence et signe le meilleur départ de l'année avec plus de 120  000 entrées en 6 salles. Le résultat est comparable aux 130 000 entrées de "Opération tonnerre" sorti en décembre 1967. Le film est un peu moins bon que les autres, mais reste un de mes préférés, peut être grâce au faux crartère qui  cache la base du SPECTRE ou la scène d'ouverture. Le film est sans doute l'épisode de BOND le plus parodié par Austin POWERS.  Hélas,  Sean CONNERY annonce  qu'il arrête d'incarner  l'agent  007, car  le rythme  effréné de tournage l'épuise (5 épisodes entre mars1963 et octobre 1967 !!) et il désire se consacrer à d'autres rôles.
    Loin, très loin, Claude LELOUCH résiste au raz-de-marée Bondien et égale le score de sa première semaine- et ça c'est plutôt bon signe!
    Hmmm, un bon vieux  western avec Kirk DOUGLAS et Robert MITCHUM cela ne se refuse pas, même si le film est quelque peu oublié....
    Audrey HEPBURN a beau être une superstar, son nouveau film réalisé par Stanley DONEN n'attire pas les foules. Pléthore de films tue le cinéma.
    Quelle drôle d'idée aussi de sortir le nouveau film du duo LAUTNER / DARC en pleine Bondmania. Le gentillet "fleur d'oseille" ne fera pas le score de "Galia", çà c'est certain.
    Avec tout çà, le nouveau Jerry LEWIS se gauffre sévèrement....
    « BOX OFFICE PARIS DU 27/09/1967 AU 03/10/1967BOX OFFICE PARIS DU 13/09/1967 AU 19/09/1967 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :