• BOX OFFICE PARIS DU 20/02/1963 AU 26/02/1963

    SOUPIRANT.jpg

    POS

    TITRE

    SAL

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    1

    L'INVISIBLE DOCTEUR MABUSE

    10

    40 053

    93 552

    REINL

    BARKER

    LOWITZ

    2

    LE DOULOS

    4

    39 262

    158 741

    MELVILLE

    BELMONDO

    REGGIANI

    3

    LE SOUPIRANT

    4

    34 313

    75 407

    ETAIX

    ETAIX

    VESELY

    4

    JUSQU'AU BOUT DU MONDE

    12

    34 061

    80 151

    VILLIERS

    MONDY

    PEREGO

    5

    EN AVANT LA MUSIQUE

    6

    32 838

    32 838

    BIANCHI

    FERNANDEL

    CERVI

    6

    LE MERCENAIRE

    11

    29 739

    94 995

    BANDINI

    GRANGER

    KOSCINA

    7

    LE CRI DE LA CHAIR

    4

    28 585

    28 585

    BENAZERAF

    JUST

    GALLOIS

    8

    LE LION

    3

    26 777

    116 506

    CARDIFF

    HOLDEN

    CAPUCINE

    9

    HATARI

    8

    26 645

    429 018

    HAWKS

    WAYNE

    KRÜGER

    10

    LA FLECHE ET LE FLAMBEAU

    4

    25 450

    25 450

    TOURNEUR

    LANCASTER

    MAYO

    11

    AUTANT EN EMPORTE LE VENT

    6

    23 398

    253 927

    FLEMING

    GABLE

    LEIGH

    12

    DU MOURON POUR LES PETITS OISEAUX

    4

    23 325

    52 915

    CARNE

    SAVAL

    MEURISSE

    13

    LANDRU

    3

    22 700

    197 670

    CHABROL

    DENNER

    MORGAN

    14

    LE SEIGNEUR D'HAWAI

    2

    19 610

    19 610

    GREEN

    HESTON

    CHAKIRIS

    15

    LE GLAIVE ET LA BALANCE

    2

    19 402

    102 127

    CAYATTE

    BRIALY

    PERKINS

    16

    LES FUYARDS DE ZAHRAIN

    4

    18 886

    60 332

    NEAME

    BRYNNER

    MINEO

    17

    MATHIAS SANDORF

    2

    17 364

    41 914

    LAMPIN

    JOURDAN

    VERGANO

    18

    LE COUTEAU DANS LA PLAIE

    5

    17 273

    169 448

    LITVAK

    LOREN

    PERKINS

    19

    LES CULOTTES ROUGES

    4

    16 578

    208 284

    JOFFE

    TERZIEFF

    BOURVIL

    20

    LES MUTINES DU TEMERAIRE

    6

    15 940

    78 680

    GILBERT

    GUINNESS

    BOGARDE

    meilleure salle: le REX avec "Le lion"  16 079 entrées

    Si les films en exclusivité tiennent leur rang, les salles de quartiers sont un peu en retrait.
    "L'invisible Docteur Mabuse" prend la tête du box office, mais rien de spectaculaire. Le Docteur Mabuse est une sorte de Fantômas version allemande, un génie du crime. C'est Fritz LANG qui a été le premier à le porter à l'écran. Au bout de trois films de fort bonne qualité (de 1922 à...1960) il passe la main et met un terme à sa carrière. Ce film est le cinquième épisode, et si le personnage est très connu en Allemagne, en France il est plus considéré comme une curiosité d'Outre-Rhin. C'est sans doute le titre du film qui attire le public parisien plus qu'autre chose.
    "Le doulos" conserve sa première place au box office pour la troisième semaine de suite. Il approche des 200 000 entrées en exclusivité ce qui est une bonne base financière avant d'intégrer le circuit des salles de continuation.
    Belle progression pour "Le soupirant" de Pierre ETAIX. Le public apprécie l'humour subtil du réalisateur, qui est très méticuleux dans sa mise en scène. Un humour désuet de qualité qui tranche avec les comédies françaises d'aujourd'hui.
    Rien de bien exceptionnel pour "Jusqu'au bout du monde".
    "En avant la musique" reconstitue le célèbre duo FERNANDEL / Gino CERVI. Les deux compères habitués aux larges succès de la saga des "Don Camillo" prennent un départ plus modeste. Dans un circuit de 6 salles, le film réalise 32 838  entrées ( 8 596 entrées au Aubert Palace, 6 420 au Palais Rochechouart....). La légende veut que FERNANDEL a été déçu du résultat du film qu'il aimait beaucoup. Nous verrons les semaines suivantes quelle sera la suite de l'exploitation du film, et n'oublions pas la province qui est toujours beaucoup plus généreuse avec l'acteur que le public parisien, parfois un peu snob depuis les dégats causés par la "nouvelle vague"....
    José BENAZERAF est un nom bien connu des cinéphiles. Avant de devenir un chantre de la pornographie "intellectuelle", il a été producteur, puis  réalisatieur avec ce premier film: "Le cri de la chair" qui est un film érotique qui pastiche "L'année dernière à Marienbad". Cinéaste original qui trouve son public avec 28 585 entrées en 4 salles ( 10 572 entrées au Midi-minuit et 5 685 entrées au Scarlett).
    Bon score pour le nouveau film avec Charlton HESTON en vedette: "Le seigneur d'Hawaï" réalise près de 20 000 spectateurs en deux salles ( 10 710 entrées au Moulin Rouge et 8 900 entrées au Paris). C'est un rôle inhabituel pour l'acteur, qui joue le rôle d'un riche propriétaire raciste qui ne veut pas que sa fille se marie avec un autochtone. Certains diront que c'est un rôle de composition. A noter la présence de Georges CHAKIRIS auréolé de la gloire du succès de "West Side Story" et de l'excellente Yvette MIMIEUX.
       
    « BOX OFFICE PARIS DU 27/02/1963 AU 05/03/1963BOX OFFICE PARIS DU 13/02/1963 AU 19/02/1963 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :