• BOX OFFICE PARIS DU 18/12/1974 AU 24/12/1974

    HOMME-AU-PISTOLET-D.jpg

    TITRE

    SEM

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    L'HOMME AU PISTOLET D'OR

    1

    109 355

    109 355

    HAMILTON

    MOORE

    C.LEE

    LE RETOUR DU GRAND BLOND

    1

    106 789

    106 789

    ROBERT

    RICHARD

    DARC

    CHINATOWN

    1

    82 737

    82 737

    POLANSKI

    NICHOLSON

    DUNAWAY

    ROBIN DES BOIS

    8

    81 372

    654 692

    WALT DISNEY

     

     

    LES BIDASSES S'EN VONT EN GUERRE

    2

    62 062

    121 473

    ZIDI

    LES CHARLOTS

     

    747 EN PERIL

    1

    51 868

    51 868

    SMIGHT

    HESTON

    KENNEDY

    LIBRES ECHANGES

    1

    35 722

    35 722

     

     

     

    LA FUREUR DU DRAGON

    1

    35 092

    35 092

     

     

     

    IMPOSSIBLE…PAS Français

    2

    31 798

    88 820

    LAMOUREUX

    MONDY

    LEFEBVRE

    LA GIFLE

    9

    28 929

    668 576

    PINOTEAU

    VENTURA

    ADJANI

    DIS MOI QUE TU M'AIMES

    2

    26 249

    63 061

    BOIROND

    DARC

    MARIELLE

    LA MOUTARDE MEMONTE AU NEZ

    11

    19 396

    753 588

    ZIDI

    RICHARD

    BIRKIN

    LE REDOUTABLE VENGEUR CHINOIS

    1

    17 290

    17 290

     

     

     

    LE FANTOME DE SHANGAI

    1

    15 239

    15 239

     

     

     

    VINCENT FRANCOIS PAUL ET LES AUTRES

    12

    15 171

    768 090

    SAUTET

    MONTAND

    PICCOLI


    Belle semaine du Box Office avec des sorties classieuses.
    James BOND est de retour un an seulement après "vivre et laisser mourir" et s'empare de la première place, ce qui n'était pas arrivé depuis "on ne meurt que deux fois" en 1967. La spirale négative s'inverse donc, et l'agent 007 reprend un peu de grandeur. Bon seulement 109 000 entrées en 25 salles, c'est un peu faible, mais noël est proche et le film pourra en profiter. Roger MOORE tend à rendre le persnnage plus drôle, plus second degré, ce que l'on peut regretter. Reste Christopher LEE, charismatique en méchant de service, un des meilleurs vilains Bondiesque.
    "Le retour du grand blond" perd son duel avec "Bond" pourtant de très peu, avec 8 salles de moins. C'est une relative déception, le film est inférieur au premier chapitre, mais était-ce possible de l'égaler? RICHARD en fait des tonnes, et laprésence de ROCHEFORT et des autres acteurs ne sauve pas totalement le film. C'est à surveiller durant le fêtes.
    Précédé d'une réputation énorme, "Chinatown" est un film très réussi de Roman POLANSKI et impose définitivement Jack NICHOLSON comme star. En France, ses films marchaient doucement, c'est désormais un habitué du Box Office. En tout cas, c'est une possibilité pour les spectateurs de voir un film un peu moins léger que la concurrence.
    "747 en péril" est un (télé)film catastrophe, avec unCharlton HESTON qui en fait son fond de commerce. Le score est conforme à la qualité du film. 

    « BOX OFFICE PARIS DU 25/12/1974 AU 31/12/1974BOX OFFICE PARIS DU 11/12/1974 AU 17/12/1974 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    orteils
    Mercredi 29 Mai 2013 à 04:33
    orteils
    la james bond girl de l'homme au pistolet d'or est une des plus belle
    les scene finale ou elle est en bikini sont les meilleurs du film !
    2
    renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 04:33
    Je crois que c'est Britt EKLAND, une beauté suédoise qui a littéralement épuisé Peter SELLERS et le batteur des Stray CATS. Il fallait la contenter la dame, à priori! Mais une sculpturale actrice.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :