• BOX OFFICE PARIS DU 13/11/1968 AU 19/11/1968


    TITRE

    SEM

    SAL

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    LE GENDARME SE MARIE

    3

     

    42 550

    190 928

    GIRAULT

    DE FUNES

    GENSAC

    LA GRANDE LESSIVE

    1

    5

    41 020

    41 020

    MOCKY

    BOURVIL

    BLANCHE

    LA BANDE A BONNOT

    3

     

    26 027

    119 363

    FOURASTIER

    GIRARDOT

    BREL

    LA CHAMADE

    3

     

    24 910

    101 660

    CAVALIER

    DENEUVE

    PICCOLI

    ROSEMARY'S BABY

    3

     

    23 749

    70 683

    POLANSKI

    FARROW

    CASSAVETES

    BARBARELLA

    4

     

    23 273

    184 442

    VADIM

    FONDA J.

    LAW

    LE DETECTIVE

    3

     

    20 144

    79 497

    DOUGLAS

    SINATRA

    REMICK

    HO!

    5

     

    18 533

    207 854

    ENRICO

    BELMONDO

    CRAUCHET

    LE LAUREAT

    11

     

    16 880

    189 180

    NICHOLS

    HOFFMAN

    BANCROFT

    TYPHON SUR HAMBOURG

    1

     

    15 600

    15 600

    GRANDA

    MARTIN

    VARGAS

    BERU ET CES DAMES

    4

     

    14 303

    123 569

    LEFRANC

    RICHARD

    BARRAY

    UNE MINUTE POUR PRIER,UNE SECONDE POUR MOURIR

    1

     

    11 390

    11 390

    GIRALDI

    RYAN

    KENNEDY

    BAISERS VOLES

    10

     

    10 982

    265 039

    TRUFFAUT

    LEAUD

    JADE

    L'AFFAIRE THOMAS CROWN

    6

     

    9 676

    103 879

    JEWISON

    MCQUEEN

     DUNAWAY

    L'ETRANGLEUR DE BOSTON

    3

     

    8 970

    61 155

    FLEISHER

    CURTIS

    H.FONDA

    MIEUX VAUT FAIRE L'AMOUR

    2

     

    8 365

    19 552

    ANTEL

    PETIT

    LEIPNITZ

     

    Sans grande surprise le "gendarme" conserve la tête du Box Office, mais ses entrées ont sensiblement chutées.  IL profitera des fêtes de fin d'années pour augmenter largement son capital.
    SOn vieux compère, BOURVIL,^permet à Jean Pierre MOCKY  de connaître un succès raisonnable.  Les deux s'apprécient, et MOCKY  tente le plus souvent possible de lui proposer des sujets  iconoclastes qui changent des films de OURY.   Bourvil interprète le rôle d'un  professeur  qui  supprime les antennes télévisées des toits Parisiens afin que les chères têtes blondes puissent se consacrer à leurs études. Mais les parents ne l'entendent pas de cette oreille. Il est heureux que JP MOCKY puisse compter sur une belle brochette d'acteurs de premiers plans pour apporter quelques entrées à ses films...
    « BOX OFFICE PARIS DU 20/11/1968 AU 26/11/1968BOX OFFICE PARIS DU 06/11/1968 AU 12/11/1968 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :