• BOX OFFICE PARIS DU 13/09/1967 AU 19/09/1967

    VIVRE-POUR-VIVRE.jpg

    TITRE

    SEM

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    VIVRE POUR VIVRE

    1

    43 325

    43 325

    LELOUCH

    MONTAND

    GIRARDOT

    VIOLENCE A JERICHO

    2

    43 315

    97 957

    LAVEN

    MARTIN

    PEPPARD

    LA RELIGIEUSE

    8

    36 343

    260 331

    RIVETTE

    KARINA

    PRESLE

    JERRY LA GRANDE GUEULE

    1

    30 566

    30 566

    LEWIS

    LEWIS

    S.DAY

    LAMIEL

    3

    28 550

    104 220

    AUREL

    KARINA

    BRIALY

    L'HOMME QUI VALAIT DES MILLIARDS

    3

    22 358

    91 730

    BOISROND

    STFFORD

    PELLEGRIN

    DJANGO TIRE LE PREMIER

    1

    16 786

    16 786

    DE MARTINO

    G.SAXON

    GAZZALO

    LA CHINOISE

    3

    16 679

    57 169

    GODARD

    LEAUD

    BERTO

    MON AMOUR MON AMOUR

    1

    15 287

    15 287

    N.TRINTIGNANT

    TRINTIGNANT

    PICCOLI

    LE GRAND DADAIS

    3

    12 385

    46 355

    GRANIER-DEFERRE

    PERRIN J.

    RENZI

    QUE VIENNE LA NUIT

    2

    11 841

    37 954

    PREMINGER

    CAINE

    FONDA

    STRIP POKER

    1

    14 314

    14 314

    INTRATOR

     

     

    UN HOMME POUR L'ETERNITE

    20

    11 686

    131 072

    ZINNEMANN

    SCOFIELD

    HILLER

    BELLE DE JOUR

    17

    26 018

    300 518

    BUNUEL

    DENEUVE

    PICCOLI

    EL DORADO

    12

    11 800

    413 282

    HAWKS

    WAYNE

    MITCHUM

     

    C'est peu de dire que Claude LELOUCH était attendu au tournant avec le successeur de "un homme et une femme". Le moins qu'on puisse dire c'est que le bougre s'en sort bien avec un film ausi bien, et même mieux, grâce à une interprétation classieuse de Yves MONTAND, charismatique, de Candice BERGEN très en beauté et du grand retour d'Annie GIRARDOT sur le devant de l'affiche. Le film prend la première place d'un cheveu. Va-t-il réussir à se maintenir autant de semaines que son illustre prédécesseur?
    Jerry LEWIS n'est plus aussi impérial que dans le début des 60's, il faut dire que le rire Made in France avec DE FUNES a donné un coup de vieux à l'acteur, qui ne parvient pas à se renouveler ou retrouver la grâce de son chef d'oeuvre "Dr Jerry et Mister Love"....
    Première réalisation de NAdine TRINTIGANT avec son mari comme principal interprète, "Mon amour mon amour" ne connait qu'un succès d'estime. Il faut dire qu'à l'époque les réalisatrices, il y en avait pas des masses....
    « BOX OFFICE PARIS DU 20/09/1967 AU 26/09/1967BOX OFFICE PARIS DU 06/09/1967 AU 12/09/1967 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :