• BOX OFFICE PARIS DU 12/6/1974 AU 18/6/1974

    SUGARLAND.jpg

    TITRE

    SEM

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    L'ARNAQUE

    9

    37 892

    703 570

    HILL

    REDFORD

    NEWMAN

    SWEET MOVIE

    1

    28 309

    28 309

    MAKAVEJEV

    CLEMENTI

    LAURE

    SUGARLAND EXPRESS

    1

    25 003

    25 003

    SPIELBERG

    HAWN

    ATHERTON

    LE JOUR LE PLUS LONG

    2

    23 042

    69 184

    COLLECTIF

    WAYNE

    MITCHUM

    WOODY ET LES ROBOTS

    2

    20 474

    47 304

    ALLEN

    ALLEN

    KEATON

    AMARCORD

    6

    19 750

    151 224

    FELLINI

    INGRASSIA

    NOEL

    TOUTE UNE VIE

    5

    19 710

    155 559

    LELOUCH

    KELLER

    DUSSOLIER

    STAVISKY

    5

    19 186

    247 112

    RESNAIS

    BELMONDO

    PERIER

    LE TRIO INFERNAL

    4

    19 040

    132 001

    GIROD

    SCHNEIDER

    PICCOLI

    LES ARDENTES

    1

    18 188

    18 188

    SALA

    OUDRY

    VITA

    CONVERSATION SECRETE

    2

    17 099

    38 212

    COPPOLA

    HACKMAN

    CAZALE

    LA CHUTE DE L'EMPIRE ROMAIN

    1

    17 068

    17 068

    MANN

    GUINESS

    LOREN

    LES DURS

    3

    16 739

    90 954

    TESSARI

    VENTURA

    HAYES

    LES VALSEUSES

    13

    16 584

    762 992

    BLIER

    DEPARDIEU

    DEWAERE


    Devant un box Office très faible, c'est l ' été, "L'arnaque" que l'on ne présente plus passe une huitième semaine en tête du  BO et en profite  pour passer la marque  des 700  000 entrées,  "and still grownin' " comme y disent dans "Variety".
    "Sweet movie" est un film totalement barré d'un réalisateur dont je vous laisse le soin de prononcer le nom dix fois de suite sans vous planter,  qui offre une scène fort connue. La jeune Carole LAURE se tartine le corps -et le minou -de chocolat (fondu). En dehors de la curiosité et du courage de la (très)belle Carole qui montrera souvent son corps à la caméra, c'est une séquence hautement bandatoire qui attire de nombreux  badauds dans les salles. Dois-je préciser que le film était interdit aux moins de 18 ans??
    Le deuxième film de Steven SPIELBERG ou plutôt son premier vrai film- "Duel" n'étant 'que" un téléfilm, sort sans provoquer l'émeute. Film non dénué de qualités il n'obtient pas le succès de son premier téléfilm, euh film. SPIELBERG se lancera peu après dans un film de série Z avec un requin en plastoc qui propage la peur sur les plages ricaines. Autant dire que c'est pas avec çà qu'il risque d' attirer du monde dans les salles.... 
    C'est déja fini pour "les durs", allez sans rancune Lino, et la prochaine fois t'essaye de faire mieux hein?
    "Les valseuses" quitte le top au bout de 3 mois de bons et loyaux services, mais sa carrière n'est pas-et de loin- terminée pour autant....  

    « BOX OFFICE PARIS DU 19/6/1974 AU 25/6/1974BOX OFFICE PARIS DU 5/6/1974 AU 11/6/1974 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :