• BOX OFFICE PARIS DU 12/1/1977 AU 18/1/1977

    JUGE-FAYARD.jpg

    TITRE

    SEM

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    LE JUGE FAYARD

    1

    105 740

    105 740

    BOISSET

    DEWAERE

    LEOTARD

    RAID SUR ENTEBBE

    1

    67 228

    67 228

    KERSHNER

    BRONSON

    FINCH

    KING KONG

    5

    65 298

    634 132

    GUILLERMIN

    BRIDGES

    LANGE

    LACHEZ-MOI LES BASKETS

    2

    57 061

    102 350

    REUBEN

    CARRADINE R.

    ASHLEY

    SURVIVRE

    2

    42 775

    93 864

    CARDONA JR

    STIGLITZ

    LAZARENO

    MARATHON MAN

    4

    42 157

    248 165

    SCHLESINGER

    HOFFMAN

    OLIVIER

    DELIRES PORNO

    1

    40 637

    40 637

     

     

     

    LA BELLE ET LE CLOCHARD

    6

    36 443

    603 903

    WALT DISNEY

    ANIMATION

     

    BARRY LYNDON

    19

    32 156

     

    KUBRICK

    O'NEAL

    BERENSON

    LE DESERT DES TARTARES

    1

    30 659

    30 659

    ZURLINI

    GASSMAN

    NOIRET

    VIOL ET CHATMENT

    1

    22 843

    22 843

    JOHNSON

    SARANDON

    HEMINGWAY

    LE JOUET

    6

    21 251

    261 751

    VEBER

    RICHARD

    BOUQUET

    DERZOU OUZALA

    4

    20 750

    71 694

    KUROSAWA

    MOUNZOUK

    SOLOMINE

    LE JOUR DE GLOIRE

    6

    20 128

    322 424

    BESNARD

    LEFEVRE

    COWL

    L'APPRENTI SALAUD

    1

    20 027

    20 027

    DEVILLE

    LAMOUREUX

    DEJOUX


    Très nettement en tête du Box Office de la semaine, Patrick DEWAERE s'affirme avec DEPARDIEU comme chef de file de la nouvelle génération.  C'est  son troisième succès après les "valseuses" et "adieu  poulet". Il  incarne une figure emblématique de la lutte contre le crime  "le juge Fayard dit le shérif". La presse est assez favorable au film et le public suit, confirmant  les bonnes dispositions d'Yves BOISSET.
    Ca va mieux pour Charles BRONSON avec l'efficace "Raid sur Entebbe", 67 000 entrées, c'est 20 000 de plus que son film précédent. Après des films plus personnels, l'acteur revient à des recettes éprouvées.
    "King Kong" ne souffre pas de la rentrée et a déja dépassé les 600 000 entrées.
    Quelques nouveautés tentent de se faire une place au soleil, dont " l'apprenti salaud" un échec sans appel et inexplicable pour le nouveau Michel DEVILLE. Il faut dre que Robert LAMOUREUX n'est plus une valeur sure en tant qu'acteur. Il se refera une belle santé au théatre.
    Sorti il y a déja 4 semaines, "Derzou OUZALA" film Soviétique de KUROSAWA bénéficie d'un bouche à oreille plus qu'inattendu puisqu'il approche doucement des 100 000 entrées.

    « BOX OFFICE PARIS DU 19/1/1977 AU 25/1/1977BOX OFFICE PARIS DU 5/1/1977 AU 11/1/1977 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    cedric
    Mercredi 29 Mai 2013 à 04:36
    cedric
    ah "le juge fayard", un très bon Boisset... inspiré bien sure d'un fait réel... mais comme il se doit toute ressemblance avec des personnes ayant existé ne serai que pur coinsidence.... Dewaere est impeccable, mais il ne faut pas oublier toute une fourmiliere de second role excellent, Bozuffi en tete, Jean Bouise, Michel Auclair... Et puis j'ai revu il y a quelques jours "l'apprenti salaud", et j'ai trouvé ce film excellent. Mais souffre peut être d'un titre peu accrocheur, d'une jeune premiere un peu fade, avec une miou-miou ou une marlene jobert, sans doute ça aurait eu plus de piquant. Mais Robert Lamoureux en quincaillier reservé qui se lance dans l'escroquerie, est savoureux. Puis la réalisation de Deville est toujours aussi rythmé. Le jour de gloire, a l'air de se tenir quand meme...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :