• BOX OFFICE PARIS DU 12/06/1968 AU 18/06/1968


    TITRE

    SEM

    SAL

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    BANDELERO

    1

    4

    62 840

    62 840

    MAC LAGLEN

    STEWART

    WELCH

    HISTOIRES EXTRAORDINAIRES

    1

    7

    50 767

    50 767

    COLLECTIF

    BARDOT

    DELON

    SOPHIE DE 6 A 9

    1

    5

    33 192

    33 192

    CARLSEN

     

     

    LES 5 HORS LA LOI

    2

     

    24 642

    66 175

    MAC EVEETY

    STEWART

    FONDA H.

    LE PETIT BAIGNEUR

    13

     

    22 607

    529 119

    DHERY

    DE FUNES

    DHERY

    CES MESSIEURS DE LA FAMILLE

    6

     

    22 043

    163 274

    ANDRE

    BLANCHE

    POIRET

    UN CERCUEIL DE DIAMANT

    1

    3

    18 884

    18 884

    ASHLER

    NADER

    MONTAUR

    DEVINE QUI VIENT DINER

    7

     

    16 712

    148 003

    KRAMER

    HEPBURN

    TRACY

    ESCALIER INTERDIT

    1

    5

    15 660

    15 660

    MULLIGAN

    BEDFORD

    DENNIS

    CE SACRE GRAND PERE

    2

    5

    15 280

    36 480

    POITRENAUD

    SIMON

    DUBOIS

    A BOUT PORTANT

    1

    7

    14 786

    14 786

    SIEGEL

    MARVIN

    DICKINSON

    L'ODYSSEE D'UN SERGENT

    6

     

    13 841

    61 277

    KULICK

    MARVIN

    MILES

    DANS LA CHALEUR DE LA NUIT

    16

     

    13 421

     

    JEWISON

    POITIER

    STEIGER

    LE RAPACE

    8

     

    12 347

    180 028

    GIOVANNI

    VENTURA

    FURMAN

    UN DETECTIVE A LA DYNAMITE

    2

     

    11 267

    44 803

    RICH

    DOUGLAS

    KOSCINA

    PLAY TIME

    26

     

    2 235

    200 622

    TATI

    TATI

    DENECK


    C'est pas encore du Sergio LEONE mais c'est une très bonne série B . Après avoir pris la tête du BO la semaine précédente avec "5 cartes à abattre", James STEWART met un autre de ses films à la tête du BO, on souligne la performance, avec" Bandolero". Sur la fin de sa carrière James STEWART se sera spécialisé dans les films de guerre ou les westerns, rentables à défaut d'être nommés aux Oscars.... En tout cas Bandoléro prend largement la tête du Box Office et remplit le REX. Plus de 60 000 entrées en 4 salles en été c'est escellent. En plus, le film est une série B de très grand cru avec Dean MARTIN, Raquel WELCH et l'incontournable vieille baderne de George KENNEDY. Assez violent, le film se termine par la fusillade obligatoire où nos deux "héros" périront. Bon succès international, le film installe encore plus la belle Raquel au firmament des sex symbols....Brigitte BARDOT se fait vieille d'un coup...
    Ca tombe bien, la voilà dans ce "histoire extraordinaires" film à sketches, dernier du genre, mais tendance haut de gamme: Louis MALLE, FELLINI, et de VADIM (beuuuhhh) ce n'est pas rien et la distribution est classieuse. En plus de la belle Brigitte, il y a la bellissima Jane FONDA (compagne de Roger VADIM ) et   Alain DELON  et Terence STAMP  entre autres... Ces adaptations de nouvelles de E.Allan POE ne sont pas extraordianaires contrairement au titre, mais ont le mérite d'attirer un bon nombre de spectateurs dans les salles. Il faut dire qu'à l'époque, l'écrivain Anglais était beaucoup lu...
    Sophie de 6 à 9, film érotique Suédois, marche très bien également, il en faut pour tous les gouts. Attention ce n'est pas du VARDA....
    « BOX OFFICE PARIS DU 19/06/1968 AU 25/06/1968BOX OFFICE PARIS DU 05/06/1968 AU 11/06/1968 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :