• BOX OFFICE PARIS DU 11/03/1992 AU 17/03/1992


    FILM

    SEM

    SAL

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    UNE LUEUR DANS LA NUIT

    1

    43

    86 651

    86 651

    SELTZER

    DOUGLAS

    GRIFFITH

    DIEN BIEN PHU

    2

    42

    66 622

    164 437

    SCHOENDOERFER

    PLEASANCE

    BALMER

    DEAD AGAIN

    2

    23

    48 714

    103 959

    BRANAGH

    BRANAGH

    GARCIA

    BLANCHE NEIGE ET LES 7 NAINS

    5

    40

    42 000

    310 252

    WALT DISNEY

    ANIMATION

     

    JFK

    7

    30

    35 322

    605 980

    STONE

    COSTNER

    BACON

    LE BAL DES CASSE PIEDS

    5

    28

    33 387

    341 039

    ROBERT

    ROCHEFORT

    MIOU MIOU

    LE PRINCE DES MAREES

    3

    22

    25 745

    110 890

    STREISAND

    STREISAND

    NOLTE

    L' AMANT

    8

    20

    25 022

    717 999

    ANNAUD

    MARCH

    LEUNG

    LE DERNIER SMARITAIN

    5

    19

    22 213

    210 422

    SCOTT  T.

    WILLIS

    WAYANS

    TOUS LES MATINS DU MONDE

    13

    14

    20 719

    586 553

    CORNEAU

    DEPARDIEU

    MARIELLE

    OMBRES ET BROUILLARD

    5

    10

    19 923

    239 167

    ALLEN

    ALLEN

    FARROW

    LE FESTIN NU

    1

    7

    19 196

    19 196

    CRONENBERG

    WELLER

    DAVIS

    TALONS AIGUILLES

    9

    11

    14 231

    397 171

    ALMODOVAR

    ABRIL

    BOSE

    DELICATESSEN

    48

    12

    14 231

    441 284

    JEUNET

    PINON

    DREYFUS

    FACES

    1

    4

    13 801

    13 801

    CASSAVETES

    ROWLANDS

    MARLEY

    L'aimable film du samedi soir "une lueur dans la nuit" profite de la popularité de Michael DOUGLAS et de Mélanie GRIFFITH pour établir un score correct sans plus, la semaine de sa sortie. Nul doute que ce type de production est appelé à décliner rapidement.
    Très soutenu par la presse spécialisée "le festin nu" de David CRONENBERG est un échec financier sanglant. Film barré, qui traite des délires de l'écrivain William BURROUGHS. Aux USA le film passe inaperçu. Pour l'acteur Peter WELLER, la pente sera dure à remonter.
    Réalisé en 1968, "faces" de John CASSAVETES sort enfin sur les écrans parisiens. Entretemps, le réalisateur est devenu culte et est une référence. Le film remplit donc les 4 salles dans lesquelles il est présenté.
    « BOX OFFICE PARIS DU 18/03/1992 AU 24/03/1992BOX OFFICE PARIS DU 04/03/1992 AU 10/03/1992 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :