• BOX OFFICE PARIS DU 11/03/1964 AU 17/03/1964

    FILM

    SEM

    SAL

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    L'HOMME DE RIO

    3

     

    59 851

    184 631

    DE BROCA

    BELMONDO

    DORLEAC

    BONS BAISERS DE RUSSIE

    1

    4

    57 817

    57 817

    YOUNG

    CONNERY

    SHAW

    UNE RAVISSANTE IDIOTE

    1

    3

    44 076

    44 076

    MOLINARO

    BARDOT

    PERKINS

    LES FLECHES BRULEES

    1

    6

    39 130

    39 130

    ENRIGHT

    HAYDEN

    TUCKER

    DES FRISSONS PARTOUT

    1

    7

    34 960

    34 960

    ANDRE

    CONSTANTINE

    PRADIER

    LE JOURNAL D'UNE FEMME DE CHAMBRE

    2

     

    33 360

    81 570

    BUNUEL

    MOREAU

    GERET

    LA TULIPE NOIRE

    3

     

    31 168

    122 070

    C.JACQUE

    DELON

    LISI

    LA PANTHERE ROSE

    2

     

    26 186

    51 860

    EDWARDS

    SELLERS

    NIVEN

    CHERCHEZ L'IDOLE

    3

     

    20 465

    79 914

    BOISROND

    AZNAVOUR

    HALLIDAY

    LA CHUTE DE LA MAISON USHER

    1

    4

    20 222

    20 222

    CORMAN

    PRICE

    FAHEY

    COMMENT TROUVEZ VOUS MA SŒUR

    2

     

    18 814

    41 429

    BOISROND

    SERRAULT

    RICH

    COMMANDO XX P8

    1

    3

    16 631

    16 631

    SCHLEIF

    HANSEN

    BAAL

    LES PARAPLUIES DE CHERBOURG

    4

     

    16 240

    78 859

    REMY

    DENEUVE

    VERNON

    LE SILENCE

    1

    3

    15 728

    15 728

    BERGMAN

    THULIN

    LINDBLOM

    L'ASSASSIN VIENDRA CE SOIR

    1

    2

    7 685

    7 685

    MALEY

    SOUPLEX

    COSIMA

     

    Très grosse semaine.
    "l'Homme de Rio" conserve son trône et est bien parti pour être le plus grand succès de Jean Paul BELMONDO.
    "James BOND contre Docteur No" ayant triomphé en Angleterre et bien fonctionné aux USA, une suite est donnée encore plus ambitieuse. Peut être le meilleur film de la franchise "Bons baisers de Russie" incorpore tous les ingrédients des BOND- définitivement. Incomparable Sean CONNERY est fabuleux et Terence YOUNG réalise unchef d'oeuvre du genre. Le film n'a aucun mal a remplir ses 4 salles.
    Brigitte BARDOT n'est plus vraiment ce qu'elle était. Malgré la présence de Anthony PERKINS rendu célèbre avec "psychose" le gentillet "une ravissante idiote" est un succès correct sans plus.
    Pour Eddie CONSTANTINE également les années 60 sont plus difficiles que les années 50.
    Deux beaux films à l'arrière du peleton: "la chute de la Maison Usher"  et "le silence" de Ingar BERGMAN.
    C'est quand même une liste de films assez impressionnante !

     

    « BOX OFFICE PARIS DU 18/03/1964 AU 24/03/1964BOX OFFICE PARIS DU 04/03/1964 AU 10/03/1964 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :