• BOX OFFICE PARIS DU 10/04/1991 AU 16/04/1991

     

     

    TITRE

    SEM

    SAL

    ENTREES

    CUMUL

    REAL

    ACTEUR

    ACTEUR

    LE SILENCE DES AGNEAUX

    1

    42

    107 859

    107 859

    DEMME

    FOSTER

    HOPKINS

    POUR SACHA

    1

    37

    76 250

    76 250

    ARCADY

    MARCEAU

    BERRY

    DANSE AVEC LES LOUPS

    8

    39

    58 929

    858 446

    COSTNER

    COSTNER

    MC DONNELL

    ALLO MAMAN C EST ENCORE MOI

    2

    45

    49 676

    144 797

    HECKERLING

    TRAVOLTA

    ALLEY

    MADAME BOVARY

    2

    36

    56 283

    152 373

    CHABROL

    HUPPERT

    BALMER

    EDOUARD AUX MAINS D' ARGENT

    1

    18

    19 390

    19 390

    BURTON

    DEPP

    RYDER

    LA MAISON RUSSIE

    4

    17

    13 886

    148 618

    SCHEPISI

    CONNERY

    PFEIFFER

    LE PARRAIN 3

    3

    14

    13 251

    128 238

    COPPOLA

    PACINO

    GARCIA

    MERCI LA VIE

    5

    19

    13 180

    287 009

    BLIER

    GAINSBOURG

    GRINBERG

    AUX YEUX DU MONDE

    2

    17

    12 397

    40 618

    ROCHANT

    ATTAL

    GAINSBOURG C.

    PLAISIR D AMOUR

    1

    11

    11 061

    11 061

    KAPLAN

    ARDITI

    FABIAN

    ALICE

    10

    7

    7 473

    512 267

    ALLEN

    FARROW

    HURT

    BUSINESS OBLIGE

    2

    9

    6 314

    18 937

    EGLESON

    CAINE

    McGOVERN

    COUPS POUR COUP

    5

    9

    6 145

    129 643

    SARAFIAN

    VAN DAMME

    GIBB

    GREEN CARD

    8

    5

    5 466

    368 923

    WEIR

    DEPARDIEU

    MacDOWELL

     

    Ours d'or à Berlin, "le silence des agneaux" est une surprise. Annoncé comme un thriller,  le film obtient pourtant  la récompense la plus importante du festival. A l'époque, pas d'internet bien sûr et pas de bande annonce 6 mois à l'avance,  mais des papiers dans les journeaux  informant que  le film est une perle. C'est pourtant le remake du "sixième sens" sorti en 1987, et réalisé par Michael MANN et qui est passé totalement inaperçu.

    Bien qu'interdit aux moins de16 ans le film attire le public. Pourtant ni le réalisateur ni les acteurs sont connus du grand public. Jonathan DEMME s'est fait connaître d'un public de connaisseur avec "something wild" et Jodie FOSTER  n'a qu'une petite côte en France. Le public en sort secoué, un peu comme la projection d'un "Aliens" ou d'un terminator" : ce thriller révolutionne le genre. Particulièrement inspiré Jonathan DEMME, livre le canevas de dizaines de futurs films et de séries US, dont "les experts" qui copie les scènes d'autopsie à tire- larigot. Dans sa quête du sérial killer "Buffalo Bill" Jodie Foster explose à la fois dure, sensible, et appeurée dans le rôle de Clarice STARLING stagiaire du FBI. Une compostion qui va lui ouvrir les portes su succès à Hollywood. Mais que dire de Anthony HOPKINS ?. A dejà 55 ans, il est connu des cinéphiles qui l'ont vu dans quelques superproductions anglaises. Mais depuis 1984 et le remake du "Bounty" il n'a été présent que dans des téléfilms. Or, sa prestation colossale dans le film le fait exploser.
    Il crée avec Hannibal LECTER le rôle de sa vie. Inquiétant, intelligent, il est totalement dénué de sentiments humains et n'hésite pas à tuer et manger ses victimes. Bref, un personnage terrorisant mais qui a sans doute du respect pour Clarice. Le combat entre Clarice et Buffalo Bill (génial Ted LIVINE) reste dans les annales, ainsi que l'évasion de LECTER  et son masque  qui n'est pas sans rappeler celui de "vendredi  13". Bref  un nouveau chef d'oeuvre qui  devra bénéficier d'une énorme bouche à oreille.

    Certes, à coté, "Pour Sacha" fait pâle figure, mais le sujet n'est pas le même aussi. Ceci dit c'est un bon résultat pour Alexandre ARCADY qui a bien du mal  a obtenir du succès depuis 10 ans...

    "Danse avec les loups" est toujours là et voit poindre le million d'entrées.

    Petite perle de Tim BURTON "Edouard aux Mains d'argent"  n'obtient que peu de succès, comme aux USA. Pour Tim BURTON ce n'est pas grave étant donné que Batman 2 est sur les rails, mais la rencontre BURTON /  DEPP sera déterminante.  Dommage pour le public qui n'est pas allé voir le film malgré les très  bonnes critiques des revues spécialisées.

    « BOX OFFICE PARIS DU 17/04/1991 AU 23/04/1991BOX OFFICE PARIS DU 03/04/1991 AU 09/04/1991 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    Jeudi 12 Février 2009 à 20:09
    On me l'a déja dit, mais je laisse ce lapsus révélateur étant fan de Anthony Perkins !
    2
    marc l
    Mercredi 29 Mai 2013 à 04:16
    marc															l

    Bonjour,

    Bravo encore pour ce blog rempli d'infos passionnantes.

    Juste une précision "Le silence des agneaux" n'est pas un remake du film "Le sixiàme sens" sorti en avril 87 en France mais une sorte de suite puisqu'on y retrouve le personnage d'Hannibal Lecter. C'est "Dragon rouge", sorti au début des années 2000 qui est un remake du film de Michaël Mann.

    3
    renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 04:16
    c'est vrai ! Mais je n'ai pas vu dragon rouge, je préfère rester sur le sixième sens que je trouve excellent, surtout la fin sur la musique de Iron Butterfly!
    4
    MarlonRosley
    Mercredi 29 Mai 2013 à 04:16
    MarlonRosley
    Ce n'est pas Anthony PERKINS mais Anthony HOPKINS ...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :