• BOX OFFICE PARIS DU 10/01/1968 AU 16/01/1968


    TITRE

    SEM

    SAL

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    BENJAMIN  LES MEMOIRES D'UN PUCEAU

    1

    4

    60 930

    60 930

    DEVILLE

    DENEUVE

    PICCOLI

    LES 12 SALOPARDS

    4

     

    35 040

    184 377

    ALDRICH

    MARVIN

    BRONSON

    LES GRANDES VACANCES

    7

     

    34 840

    456 689

    GIRAULT

    DE FUNES

    GENSAC

    CASINO ROYALE

    4

     

    30 613

    202 397

    COLLECTIF

    SELLERS

    ANDRESS

    L'HOMME A LA BUICK

    1

    3

    28 858

    28 858

    GRANGIER

    FERNANDEL

    DARRIEUX

    ASTERIX LE GAULOIS

    4

     

    28 156

    268 641

    GOSCINNY

    ANIMATION

     

    30 FUSILS POUR UN TUEUR

    1

    5

    25 056

    25 056

    BALDANELLO

    MOHNER

    PANARO

    LES RISQUES DU METIER

    4

     

    24 377

    134 419

    CAYATTE

    BREL

    RIVA

    CHANTAGE AU MEURTRE

    2

     

    17 833

    33 998

    FURIE

    SINATRA

    GRAY

    CENDRILLON

    5

     

    16 093

    241 454

    WALT DISNEY

    ANIMATION

     

    WEEK END

    3

     

    14 761

    55 391

    GODARD

    YANNE

    DARC

    PLAY TIME

    4

    1

    13 329

    76 989

    TATI

    TATI

    DENECK

    LA BLONDE DE PEKIN

    2

     

    12 531

    28 911

    GESSNER

    DARC

    MOLL

    TANTE ZITA

    1

    4

    12 097

    12 097

    ENRICO

    SHIMKUS

    FLOTATS

     

    Premier film évènement de l'année, "Benjamin ou les mémoires d'un puceau" consacre enfin Michel DEVILLE. Le ton libertin est de rigueur et la distribution de très grande classe: DENEUVE, MORGAN,PICCOLI et le jeune éphèbe Pierre CLEMENTI qui connait un de ses plus grands  succès. Le film prend nettement  la première place.
    Derrière "les 12 salopards" ne cesse de confirmer.
    Pour FERNANDEL la fin des années 60 est cruelle. "L'Homme à la buick" film pas très glorieux réalisé par le vétéran Gilles GRANGIER part mollement. Malheureusement ce sera un des derniers films de l'immense artiste.
    A noter le bide sans appel de "Tante Zita" de Robert ENRICO qui ne connait pas le succès des "grandes gueules" ou "des aventuriers" malgré la présence de son égérie, la belle Joanna  SHIMKUS.  Le film  est un drame qui ne touche pas le public.
    « BOX OFFICE PARIS DU 17/01/1968 AU 23/01/1968BOX OFFICE PARIS DU 03/01/1968 AU 09/01/1968 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :