• BOX OFFICE PARIS DU 08/04/1992 AU 14/04/1992


    FILM

    SEM

    SAL

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    HOOK

    2

    55

    150 068

    380 066

    SPIELBERG

    WILLIAMS

    HOFFMANN

    TOUTES PEINES CONFONDUES

    1

    40

    85 666

    85 666

    DEVILLE

    DUTRONC

    BRUEL

    SANG CHAUD POUR MEURTRE DE SANG FROID

    1

    41

    83 158

    83 158

    JOANOU

    GERE

    BASINGER

    LES NERFS A VIF

    4

    41

    38 138

    358 156

    SCORSESE

    DE NIRO

    NOLTE

    LE SILENCE DES AGNEAUX

    53

    22

    24 352

    710 248

    DEMME

    FOSTER

    HOPKINS

    LA BELLE HISTOIRE

    3

    23

    17 639

    95 849

    LELOUCH

    LANVIN

    DALLE

    KAFKA

    3

    13

    14 667

    75 402

    SODERBERGH

    IRONS

    RUSSELL

    LOULOU GRAFFITI

    1

    25

    12 574

    12 574

    LEJALE

    RENO

    ANEMONE

    BUGSY

    4

    12

    10 582

    168 315

    LEVINSON

    BEATTY

    BENING

    JOHNNY STECCHINO

    1

    11

    9 402

    9 402

    BENIGNI

    BRASCHI

    BONACELLI

    UNE FEMME SOUS INFLUENCE

    2

    4

    9 216

    21 757

    CASSAVETES

    ROWLANDS

    FALK

    CELINE

    2

    9

    9 140

    23 634

    BRISSAU

    PASCO

    HEREDIA

    TALONS AIGUILLES

    13

    10

    8 971

    447 874

    ALMODOVAR

    ABRIL

    BOSE

    DEAD AGAIN

    6

    6

    8 127

    178 311

    BRANAGH

    BRANAGH

    GARCIA

    MARCELLINO

    1

     

    6 309

    6 309

    COMENCINI

    GOMEZ

    PAOLUCCI

     

    "Hook" n'a aucune peine à conserver sa première place et très largement avec cela.
    Patrick BRUEL est à la mode et fait équipe avec Jacques DUTRONC auréolé de son succès avec "Van Gogh". C'est un Michel DEVILLE mineur, mais "toutes peines confondues" prend une satisfaisant deuxième place devant un thriller plutôt pas mauvais, avec un Richard GERE qui obtient enfin des succès probants depuis son triomphe avec "pretty woman".
    Jean RENO alterne les bons résultats et les catastrophes. "Loulou graffiti" est un sacré bide, et Anémone ex-star des 80's commence à avoir bien du mal à se faire une place au soleil sans ses ex-potes du Splendid.
    Roberto BEGNINI n'est pas encore très connu en France et son "Johnny STECCHINO" en est la preuve.

    « BOX OFFICE PARIS DU 15/04/1992 AU 21/04/1992BOX OFFICE PARIS DU 01/04/1992 AU 07/04/1992 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :