• BOX OFFICE PARIS DU 07/09/1966 AU 13/09/1966

     

     

    FILM

    SEM

    SAL

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    LE GRAND RESTAURANT

    1

    5

    70 819

    70 819

    BESNARD

    DE FUNES

    BLIER

    NEVADA SMITH

    2

     

    50 890

    124 786

    HATHAWAY

    MACQUEEN

    MALDEN

    LE CREPUSCULE DES AIGLES

    3

     

    28 903

    120 435

    GUILLERMIN

    PEPPARD

    MASON

    COMMENT VOLER 1 MILLIARD DE DOLLARS

    2

     

    26 182

    58 585

    WYLER

    HEPBURN A.

    O'TOOLE

    ARABESQUE

    4

     

    23 401

    134 949

    DONEN

    PECK

    LOREN

    UN HOMME ET UNE FEMME

    16

     

    22 282

    453 894

    LELOUCH

    TRINTIGNANT

    AIMEE

    LA CUREE

    12

     

    20 990

    372 600

    VADIM

    FONDA

    PICCOLI

    LE FACTEUR S'EN VA T'EN GUERRE

    4

     

    19 330

    91 030

    BERNARD AUBERT

    AZNAVOUR

    CECCALDI

    BRIGADE ANTI GANG

    4

     

    15 652

    109 225

    BORDERIE

    HOSSEIN

    PELLEGRIN

    LE DEFI DES GEANTS

    1

    4

    14 975

    14 975

    LUCIDI

    PARK

    SANDRI

    AVEC LA PEAU DES AUTRES

    3

     

    14 851

    54 656

    DERAY

    VENTURA

    BOUISE

    LA VIE DE CHÂTEAU

    32

     

    13 969

    408 403

    RAPPENEAU

    DENEUVE

    NOIRET

    FUREUR SUR LE BOSPHORE

    1

    7

    11 724

    32 449

    GRIECO

    CLARCK

    SANIPOLI

    DES FILLES POUR L'ARMEE

    2

     

    11 105

    34 353

    ZURLINI

    MASSARI

    LAFORET



    MEILLEURE SALLE : Le Berlitz : "le grand restaurant " : 22 900 entrées

    De Funès, vole de succès en succès. Après un gendarme et un Fantômas, la première place lui  échoit de nouveau sans aucun suspense pour la concurrence, le distributeur ayant eu soin d'éviter le nouveau Steve McQueen, qui a reçu un très bon accueil. Le film n'est pas extraordinnaire, certes, il vient après "la cuisine au beurre" avec Fernandel et Bourvil, mais il a quand même deux qualités: De Funès, égal à lui même, dans une période faste, et Bernard BLIER auteur d'une seconde carrière remarquable en faire valoir des grandes stars de l'époque. Vaut mieux être la star des seconds rôles que un has been dans les premiers.  Blier l' a compris et excelle dans des compositions de veules, de flics, de patrons etc... On en redemande!
    Derrière tous les cadors suivent tranquillement, à noter que "la curé" et "un homme et une femme" sont toujours là, invincibles, et que "le facteur..." passe la barre des 100 000 entrées et se rattrape bien ainsi que "brigade anti-gangs".
    "La vie de chateau" termine sa très brillante carrière par un coup de boost du distributeur. Dans le top 10 de l'année, c'est la confirmation du talent de Philippe NOIRET qui connaît son premier gros succès solo, enfin preque puisque accompagné de la sublime Catherine DENEUVE, belle comme le jour, et déja  très connue.  Elle accèdera au statut de superstar  dans les années 70.

    <script src="http://www.google-analytics.com/urchin.js" type="text/javascript"> </script><script type="text/javascript"> // <![CDATA[ _uacct = "UA-1145147-1"; urchinTracker(); // ]]> </script>

    « BOX OFFICE PARIS DU 14/09/1966 AU 20/09/1966BOX OFFICE PARIS DU 30/08/1966 AU 06/09/1966 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :