• BOX OFFICE PARIS DU 06/09/1967 AU 12/09/1967

    BATMAN-67.jpg

    TITRE

    SEM

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    VIOLENCE A JERICHO

    1

    54 632

    54 632

    LAVEN

    MARTIN

    PEPPARD

    LAMIEL

    2

    36 680

    75 670

    AUREL

    KARINA

    BRIALY

    LA RELIGIEUSE

    7

    31 317

    223 888

    RIVETTE

    KARINA

    PRESLE

    L'HOMME QUI VALAIT DES MILLIARDS

    2

    30 674

    69 372

    BOISROND

    STFFORD

    PELLEGRIN

    QUE VIENNE LA NUIT

    1

    26 113

    26 113

    PREMINGER

    CAINE

    FONDA

    LA CHINOISE

    2

    20 950

    40 490

    GODARD

    LEAUD

    BERTO

    LES DETRAQUES

    2

    19 293

    42 794

    SILVERSTEIN

    QUINN

    DUNAWAY

    LE GRAND DADAIS

    2

    16 391

    33 970

    GRANIER-DEFERRE

    PERRIN J.

    RENZI

    MISSION SECRETE POUR LEMMY LOGAN

    1

    13 963

    13 963

    STEGANI

    DAVILA

    GERMANI

    BATMAN

    1

    12 306

    12 306

    MARTINSON

    WEST

    ADAM

    BLOW UP

    16

    12 942

    294 287

    ANTONIONI

    REDGRAVE

    HEMMINGS

    DU MOU DANS LA GACHETTE

    2

    13 210

    30 737

    GROSPIERRE

    LEFEBVRE

    BLIER

    BELLE DE JOUR

    16

    20 379

    274 500

    BUNUEL

    DENEUVE

    PICCOLI

    LES CHEF D'ŒUVRES DE WALT DISNEY

    11

    15 624

    81 492

    WALT DISNEY

    ANIMATION

     

    LE VIEIL HOMME ET L'ENFANT

    28

    17 247

    387 970

    BERRI

    SIMON

    COHEN

     

    C'est la rentrée, et en attendant les grosses productions Françaises, rien de tel qu'un bon petit western de derrière les fagots avec ce bon vieux  Dean MARTIN  et cette vieille baderne de George PEPPARD.
    Oui, il y a eu un Batman avant celui de Tim BURTON en 1989. Le Batman de 1966 n'et pas un montage de deux ou trois épisodes de la série américaine qui a triomphé, mais bel et bien un long métrage, dont les moments kitchs ne manquent pas. Malheureusement, en France, la série n'est pas connue, et le film se gaufre royalement.
    « BOX OFFICE PARIS DU 13/09/1967 AU 19/09/1967BOX OFFICE PARIS DU 30/08/1967 AU 05/09/1967 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    cedric
    Mercredi 29 Mai 2013 à 04:04
    cedric
    très sympa de nous refaire un petit tour d'horizon des années 60. et comme tu dis quelle variete dans le programme... J'avais pour ma part zapper que Anna karina avait tourné autant de film qui c'était plutot bien placé au BO. cet "homme qui valait des milliards" est plutot sympa, d'abord Michel Boisrond était un excellent réalisateur , et frederick stafford sans être un excellent acteur avait un charisme, un physique qui se preté tout a fait à se genre de rôle.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :