• BOX OFFICE PARIS DU 04/10/1978 AU 10/10/1978


    TITRE

    SEM

    SAL

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    GREASE

    4

    27

    72 358

    421 685

    KLEISER

    TRAVOLTA

    NEWTON JOHN

    LES OIES SAUVAGES

    1

    22

    68 883

    68 883

    MCLAGLEN

    BURTON

    MOORE

    L'ARGENT DES AUTRES

    2

    29

    63 053

    138 655

    CHALONGE

    TRINTIGNANT

    DENEUVE

    LE GRAND FRISSON

    2

    26

    61 621

    157 435

    BROOKS

    BROOKS

    KORMAN

    LES RINGARDS

    2

    23

    46 424

    124 349

    POURET

    POIRET

    DARC

    L'ARBRE AUX SABOTS

    2

    16

    46 367

    98 755

    OLMI

    ORNAGHI

    MORIGGI

    MIDNIGHT EXPRESS

    4

    20

    30 695

    157 012

    PARKER

    DAVIS

    HURT

    JE SUIS TIMIDE MAIS JE ME SOIGNE

    7

    21

    28 918

    468 267

    RICHARD

    RICHARD

    COUTELIER

    LES PETITES FILLES

    2

    11

    25 612

    57 756

     

     

     

    JUDITH THERPAUVE

    1

    16

    20 645

    20 645

    CHEREAU

    SIGNORET

    LEOTARD

    F.I.S.T

    1

    20

    17 912

    17 912

    JEWISON

    STALLONE

    STEIGER

    LE RECIDIVISTE

    2

    13

    17 449

    47 167

    GROSBARD

    HOFFMAN

    STANTON

    MOLIERE

    6

    8

    17 186

    115 484

    MNOUCHKINE

    CAUBERE

    AUDOLLENT

    LA CHANSON DE ROLAND

    1

    10

    16 322

    16 322

    CASSENTI

    KINSKI K.

    CUNY

    LE TEMOIN

    3

    16

    16 303

    85 702

    MOCKY

    NOIRET

    SORDI

     

    "Grease" reprend son bien  et confirme son statut de film  phénomène. John TRAVOLTA  fait la une de tous les journaux. Une carrière dorée semble s'ouvrir à lui.
    "Les oies sauvages" est un film d'aventures très efficace dominé par la performance de Richard BURTON. Accompagné de bons acteurs dont Richard HARRIS et Roger MOORE entre deux 007,  il livre un portrait de mercenaire envoyé en Afrique pour débolonner le tyran local. Le commanditaire les trahit causant la perte d'une partie de l'équipe. DU bon cinéma, bien carré.
    Il n'est pas très joyeux le nouveau film de Patrice CHEREAU. Ce Drame avec un grand D décrit les aléas d'un journal qui se fera écraser par la concurrence causant  le suicide de sa propriétaire. Simone SIGNORET est excellente mais la critique est partagée, comme le public qui ne réserve qu'un accueil tiède au film.
    Sylvester STALLONE a bien du mal à décoller dans nos contrées, malgré l'excellent "FIST". 
    « BOX OFFICE PARIS DU 11/10/1978 AU 17/10/1978BOX OFFICE DU 27/09/1978 03/10/1978 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :