• BOX OFFICE PARIS DU 03/11/1982 AU 09/11/1982

    quart-d_heure_americain.jpg

     

     

    TITRE

    SEM

    SAL

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    L'AS DES AS

    2

    52

    217 299

    680 327

    OURY

    BELMONDO

    PISIER

    LE QUART D'HEURE AMERICAIN

    1

    30

    114 284

    114 284

    GALLAND

    JUGNOT

    ANEMONE

    LES MISERABLES

    3

    33

    76 897

    338 374

    HOSSEIN

    VENTURA

    M.BOUQUET

    QUE LES GROS SALAIRES LEVENT LE DOIGT

    1

    25

    53 846

    53 846

    GRANIER-DEFERRE

    AUTEUIL

    POIRET

    VICTOR VICTORIA

    4

    15

    49 606

    212 694

    EDWARDS

    ANDREWS

    PRESTON

    THE THING

    1

    15

    45 863

    45 863

    CARPENTER

    RUSSEL

    BRIMLEY

    DEUX HEURES MOINS LE QUART

    5

    46

    41 123

    980 420

    YANNE

    COLUCHE

    SERRAULT

    COMEDIE EROTIQUE D'UNE NUIT D'ETE

    4

    21

    39 390

    275 374

    ALLEN

    ALLEN

    FARROW

    LE GENDARME ET LES GENDARMETTES

    5

    34

    31 663

    495 304

    GIRAULT

    DE FUNES

    GALABRU

    LA NUIT DE SAN LORENZO

    3

    16

    25 448

    110 943

    TAVIANI

    ANTONUTTI

    LOZANO

    POLTERGEIST

    3

    16

    22 903

    140 829

    HOOPER

    NELSON

    WILLIAMS

    BRITANIA HOSPITAL

    1

    11

    22 816

    22 816

    ANDERSON

    MCDOWELL

    HAMILL

    LE DRAGON DU LAC DE FEU

    3

    24

    16 654

    127 001

    ROBBINS

    MCNICOL

    CLARKE

    MA MERE ME PROSTITUE

    2

    7

    15 947

    40 788

    LEROI

    PINSON

    BIRD

    ALIEN

    2

    10

    15 668

    40 324

    SCOTT

    WEAVER

    HURT

    LES CADAVRES NE PORTENT PAS DE COSTARD

    7

     

    14 886

    179 426

    REINER

    MARTIN

    WARD

    L'AMERIQUE INTERDITE

    6

     

    12 042

    199 951

    VANDERBES

    DOCUMENTAIRE

     

    SUR LES TRACES DE SHAOLIN

    1

     

    11 841

    21 531

    CHO

    TAO

    LIU

    UNE CHAMBRE EN VILLE

    2

     

    11 787

    33 073

    DEMY

    SANDA

    BERRY

    YOL

    10

     

    10 994

    311 331

    GUNEY

    AKAN

    SEZER

    AVEC LES COMPLIMENTS DE L'AUTEUR

    3

     

    10 569

    54 158

    HILLER

    PACINO

    CANNON

    ORGIES ORIENTALES

    1

     

    9 690

    9 690

    LUCAS

    LESLIE

    HAVEN

    L'ETAT DES CHOSES

    3

     

    9 330

    38 578

    WENDERS

    BAUCHAU

    AUDER

    .

    v>

    « BOX OFFICE PARIS DU 10/11/1982 AU 16/11/1982BOX OFFICE PARIS DU 27/10/1982 AU 02/11/1982 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    steforce
    Mercredi 29 Mai 2013 à 04:50
    steforce
    The thing était peut-être trop en avance sur son temps si l'on constate son score (environ 80 000 entrées p/p je crois). N'empêche que le film est resté assez vivace dans les mémoires et a lancé la carrière du jeune maquilleur Rob Bottin disciple du multioscarisé Rick Baker (peut-être le plus grand maquilleur du cinéma de tous les temps qui a poursuivi en quelque sorte le travail du précurseur Dick "l'exorciste" Smith). Rob Bottin c'est Hurlements et Legend mais on lui doit aussi Robocop, Total recall, Mission : impossible et j'en passe et des meilleurs ! C'est dire si au-delà du culte de the thing, le film a à sa manière participé à révolutionner l'industrie cinématographique. Pour autant (en dépit des Assaut, Halloween , Fog et Escape from NY) John Carpenter lui a plutôt souffert de l'échec du film aux states et ailleurs, échec conforté plus tard par celui des Aventures de Jack Burton (C'est con mais j'adooooore ce film : j'ai la bo en cd c'est dire). 1982 : C'était énorme avec 201,9 millions de spectateurs annuel (un pic, un roc que dis-je....), avec l'actualité décrite par Renaud sachant que se profile à l'horizon : Tron, Officier et gentleman et ET (dont je tairais ici le chiffre pour ne pas gâcher le plaisir).
    2
    steforce
    Mercredi 29 Mai 2013 à 04:50
    steforce

    Autre remarque : 1982 est une grande année cinématographique mais c'est aussi une grande année pour le cinéma fantastique. Il suffit de réaliser la liste (non exhaustive) des films appartenant à ce genre : Blade runner (tiens un exemple de films avec ressortie puisque 403 000 p/p et 1.5 Millions fr. 1ère exclusivité et 568 000 entrées p/p pour 2.04 millions d'entrées France pour le cumul), Mad Max 1 et 2 (après quelques années de censure pour le premier et un grand prix à Avoriaz pour le second, pour un total de plus de 6 millions d'entrées à eux deux), Le dragon du lac de feu (avec le plus beau dragon du cinéma à l'époque), The thing, Conan le barbare, Poltergeist et en fin d'année Tron et E-T, l'extra-terrestre (plus grand succès US et monde en son temps devant Starwars). De plus ces succès, parfois honorables sans plus comme cela fut le cas pour Poltergeist furent magnifiquement relayés par un support en vogue : la vidéocassette et bien évidemment par des magazines spécialisés tels que l'écran fantastique, Starfix et Mad Movies.


    1982 : année de référence et année charnière du cinéma fantastique qu'en penses-tu renaud ?

    3
    renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 04:50
    Un grand merci pout tes commentaires de qualité, qui sont un parfait complément de mes quelques chiffres.
    C'est vrai j'ai un faible pour cette belle fin d'année 1982 modérée par un été calamiteux, sauvé par Mad MAx 2, mais alors quelle fin d'année!
    L'écran fantastique traversait une période exceptionnelle, chaque numéro était magnifique: spécial blade runner, the thing, Tron,poltergeist, dragonslayer.... STOOP , c'est trop bon! Et puis oui, ET, énorme blockbuster. D'ailleurs je ne met plus qu'un BO hebdo par jour, pour mieux le disséquer (et surtout parce que je suis à la bourre!...)
    Et en 1983 STARFIX.. Ah, quelle claque! Ce magazine a été exceptionel durant 20 numéros, que de grands souvenirs!! On en reparlera avec 1983!! Belle année également!!
    4
    bebel93
    Mercredi 29 Mai 2013 à 04:50
    starfix est il toujous en vente?de quoi traitait il?
    5
    steforce
    Mercredi 29 Mai 2013 à 04:50
    steforce

    Salut Bébel, Starfix était un magazine principalement axé sur le cinéma fantastique, Sci-Fi, Horreur, et plus largement ouvert également aux films de genre (Thriller, Action, HK etc.). Il y a eu plusieurs périodes plus ou moins enrichissante et deux des initiateurs sont Christophe Gans (Crying Freeman, Le pacte des loups et bientôt Silent Hill) et Nicolas Boukrief (j'ai pas vérifié l'orthographe) également réalisateur de film assez typé et au succès plus confidentiel. Il me semble qu'il y avait des dossiers spéciaux sur tel auteur, tel genre de films ou encore tel technicien un peu à la manière de ce qui a été repris ou proposé à la même période par Mad Movies (J'aime bien la période 1983-1988 après moins et actuellement bof bof mais c'est mon avis) et l'Ecran Fantastique. C'est paradoxal d'ailleurs selon moi, mais au moment (cad depuis quelques années) où les films fantastiques sont au sommet du box-office et des avancées technologiques et au moment où apparaissent de grands films comme LOTR (premier oscar du meilleur film pour un film fantastique c'est quand même historique quelque soit la valeur accordée aux oscars : témoignage d'une certaine reconnaissance depuis lontemps attendue) Mad Movies ne se montre pas aussi passionné et intéressant qu'à la période où les films fantastiques étaient décriés (y compris ceux que les mêmes présentent maintenant commes des classiques définitifs) et les succès beaucoup plus rares. Surtout compte tenu de certains films novateurs et des grands réalisateurs qui s'intéressent au genre. Enfin ce n'est que mon avis mais c'est vrai que je trouve Mad Movies beaucoup moins passionnant depuis quelques années. Il faut dire que je lis ce magazine depuis 1985 et que j'ai commandé des numéros antérieurs. Voilà j'ai débordé un peu et je sais pas si c'est clair. A plus tard...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :