• BOX OFFICE PARIS DU 03/04/1968 AU 09/04/1968



    TITRE

    SEM

    SAL

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    LE PETIT BAIGNEUR

    3

     

    73 980

    239 385

    DHERY

    DE FUNES

    DHERY

    LE POINT DE NON RETOUR

    1

    4

    49 774

    49 774

    BOORMAN

    MARVIN

    DICKINSON

    HELGA

    1

    4

    43 031

    43 031

    BENDER

    R.GASSMAN

    MONDRY

    LE PACHA

    4

     

    34 620

    207 242

    LAUTNER

    GABIN

    POUSSE

    LES JEUNES LOUPS

    1

    5

    23 217

    23 217

    CARNE

    HAY

    POLITOFF

    POLICE SUR LA VILLE

    2

     

    20 800

    61 491

    SIEGEL

    WIDMARK

    FONDA H.

    LES BICHES

    3

     

    19 617

    65 413

    CHABROL

    TRINTIGNANT

    AUDRAN

    DESERT VIVANT

    1

    8

    18 096

    18 096

    WALT DISNEY

    DOCUMENTAIRE

     

    DANS LA CHALEUR DE LA NUIT

    6

     

    17 733

    136 406

    JEWISON

    POITIER

    STEIGER

    ALEXANDRE LE BIENHEUREUX

    9

     

    12 267

    316 450

    ROBERT

    NOIRET

    JOBERT

    BENJAMIN OU LES MEMOIRES D'UN PUCEAU

    13

     

    17 240

    469 840

    DEVILLE

    DENEUVE

    PICCOLI

    LE FRANCISCAIN DE BOURGES

    2

    4

    13 476

    28 832

    AUTANT-LARA

    KRUGER

    FLON

    REFLETS DANS UN ŒIL D'OR

    1

    2

    14 741

    14 741

    HUSTON

    BRANDO

    TAYLOR

    LE TRAIN SIFFLERA 3 FOIS

    1

    5

    16 755

    16 755

    ZINNEMANN

    COOPER

    KELLY

    LA VALLEE DES POUPEES

    2

    4

    10 035

    21 005

    ROBSON

    TATE

    BURKE

    BONNIE ET CLYDE

    11

     

    19 967

    357 152

    PENN

    BEATTY

    DENAWAY



    Cette année 1968 est vraiment exceptionnelle au niveau des films qui sont proposés.
    Bien sûr, Louis DE FUNES reste un numéro très convaincant pour la 3ème semaine consécutive.
    Devenu star sur le tard, un peu comme un Charles BRONSON, cette bonne vieille baderne de LEE MARVIN profite du succès mondial des "12 salopards" pour imposer "le point de non retour" polar très réussi de John BOORMAN au niveau international. Un gangster fait tout son possible et utilise tous les moyens  pour s'emparer de 93 000 dollars. Polar violent, le film vaut par la qualité de son montage et de son interprétation. La belle Angie DICKINSON apporte son charisme au film. Aux USA le film se fait remarquer et l'acteur et le réalisateur remettront le couvert l'année suivante.
    "Helga" est un film de l'Allemagne de l'Ouest qui présente très sérieusement la ville d'une jeune femme, et des problèmes d'éducation sexuelle, avec des passages relatifs à la contraception et à  l'éducation des jeunes enfants et une scène d'accouchement filmée très réalistement. Le film n'est pas inetrdit aux moins de 18 ans et rencontre un succès international.
    "les jeunes loups" est un film méconnu de Marcel CARNE. Le réalisateur tente de refaire le coup des "tricheurs" colossal succès de 1958 avec là également un casting d'acteurs inconnus. Même thème, mêmes moeurs, ici un gigolo bisexuel, mais la différence c'est que c'est un bide....
    En bas dans le classement se trouve un autre chef d'oeuvre du cinéma, le trop oublié "reflets dans un oeil d'or" qui parle d'ennui et de perversion  dans l'armée Américaine, avec  un Marlon BRANDO inouÏ, des plus grands jours et une Elisabeth  TAYLOR plus pouffe que jamais.  Heureusement  le temps et les cinéphiles répareront avec les années, l'odieux affront qui est fait à cette oeuvre....
    « BOX OFFICE PARIS DU 10/04/1968 AU 16/04/1968BOX OFFICE PARIS DU 27/03/1968 AU 02/04/1968 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :