• BOX OFFICE PARIS DU 03/01/1962 AU 09/01/1962

     

     


     

     

    POS

    TITRE

    SAL

    ENTREES

    CUMUL

    REALISATEUR

    ACTEUR

    ACTEUR

    1

    LEON MORIN PRETRE

    13

    64 029

    221 553

    MELVILLE

    BELMONDO

    RIVA

    2

    BEN HUR

    10

    49 658

    951 946

    WYLER

    HESTON

    BOYD

    3

    LES DEMONS DE MINUIT

    4

    48 423

    48 423

    ALLEGRET

    BOYER

    PETIT

    4

    L'AFFAIRE NINA B

    15

    40 241

    138 388

    SIODMAK

    BRASSEUR P.

    TILLER

    5

    LES 101 DALMATIENS

    6

    38 288

    161 021

    WALT DISNEY

    ANIMATION

     

    6

     LE GOUT DE LA VIOLENCE

    6

    35 896

    139 055

    HOSSEIN

    HOSSEIN

    RALLI

    7

    QUELLE JOIE DE VIVRE

    11

    30 264

    148 927

    CLEMENT

    DELON

    CERVI

    8

    LE CID

    4

    28 720

    179 050

    MANN

    HESTON

    LOREN

    9

    PARLEZ-MOI D'AMOUR

    9

    27 217

    91 557

    SIMONELLI

    DALIDA

    SERNAS

    10

    LA DOUBLURE DU GENERAL

    3

    22 530

    149 478

    SHAVELSON

    KAYE

    WYNTER

    11

    LE COMTE DE MONTE-CRISTO

    1

    21 714

    169 052

    AUTANT-LARA

    JOURDAN

    FURNEAUX

    12

    LA GUERRE DE TROIE

    5

    21 206

    61 159

    FERRONI

    REEVES

    BARRYMORE

    13

    LE TRACASSIN

    2

    20 471

    83 465

    JOFFE

    BOURVIL

    BRUNO

    14

     LA BELLE AMERICAINE

    3

    19 246

    434 936

    DHERY

    DHERY

    BROSSET

    15

    TINTIN ET LE MYSTERE DE LA TOISON D'OR

    4

    19 014

    159 050

    VIERNE

    TALBOT

    WILSON

    16

    LE BOSSU DE ROME

    6

    18 520

    62 723

    LIZZANI

    BLAIN

    FERRERO

    17

    LA LAME NUE

    6

    18 192

    166 618

    ANDERSON

    COOPER

    KERR

    18

    SPARTACUS

    3

    17 147

    276 345

    KUBRICK

    DOUGLAS

    OLIVIER

    19

    LES RODEURS DE LA PLAINE

    6

    16 229

    100 176

    SIEGEL

    PRESLEY

    FORREST

    20

    DON CAMILLO MONSEIGNEUR

    2

    16 140

    143 244

    GALLONE

    FERNANDEL

    CERVI

     

    Meilleure salle : GAUMONT PALACE (Le comte de Monte-Cristo) 21 714 entrées  

     

      Voici donc le premier classement hebdomadaire Paris qui concerne l'ensemble des salles parisennes, c'est à dire celles des "exclusivités", celles des "continuations" et celles des quartiers. Un film débutait sa carrière dans le circuit des salles d' exclusivités au tarifs élevés durant un nombre de semaines plus ou moins long. Puis le film passait dans le circuit des salles de "continuation" situées en périphérie des salles d'exclusivités. Le prix des places était minoré. Puis le film poursuivait sa carrière dans les salles des quartiers, un circuit qui comprenait un plus grand nombre de salles. Les prix pouvaient atteindre la moitié du tarif des salles d'exclusivité, voire moins. Passer dans les salles des quartiers pouvait signifier une deuxième chance pour les recettes d'un film mais il n'était pas impossible qu'un film connaisse le succès dans le circuit des exclusivités puis dans les quartiers. Dans ce cas là, les producteurs avaient tout gagné !

    Nous n'indiquons pas les semaines d'exploitation, celle-ci pouvant être interrompue entre son exclusivité et son passage en salles de continuation, et cette coupure pouvait durer plusieurs mois entre la continuation et le passage dans les salles de quartiers.

     

    En ce qui concerne les exclusivités, la semaine qui ouvre l'année connaît peu de nouveautés et la baisse des entrées est sensible après les beaux jours des fêtes de fin d'année. " Les démons de minuit" de Marc ALLEGRET entre directement à la première place. Ce n'est pas un thriller mais une comédie romantique où à l'aide d'une jeune femme, il part à la recherche de la maîtresse de son fils. Il fera connaissance du monde des djeuns de l'époque et sauvera la jeune fille d'une dangereuse partie de strip poker....avant de tomber amoureux d'elle au cours de la nuit. Evidemment il s'agit de la jolie comédienne Pascale PETIT très demandée depuis "les tricheurs" dont le film s'inspire.

    Sur sa lancée de fin d'année "Les 101 dalmatiens" assure une belle deuxième place et  poursuit une solide exclusivité. Le grand classique "Le Cid" est très solide en troisième place et semble promis à un score final des plus massifs. Danny KAYE était assez populaire dans les années 60 et "La doublure du génaral" qui marche très bien est bien représentatif de sa popularité. Toujours solide au Gaumont Palace, "Le comte de Monte-Cristo" avec Louis JOURDAN semble promis à une belle carrière quand il passera dans les quartiers. Les péplums fonctionnent bien en cette période, et ce n'est pas "La guerre de troie" qui démontrera le contraire.

    "La belle américaine" est une voiture en acier trempé, son succès ne semble pas avoir de fin. Jusqu'où le film grimpera-t-il ? Les populaires "Tintin" et "Don Camillo" ont remplis leurs rôles pour les fêtes de fin d'année, mais reviendront en force pour les prochaines vacances.

    Le dernier Burt LANCASTER peine pour s'imposer, malgré sa qualité.

    Dans les quartiers "Léon Morin" s'impose largement. Après une exclusivité courageuse, le film a gagné des spectateurs, ce qui n'était pas évident au vu de l'austérité du film. Le triangle "amoureux"  Dieu/Léon Morin/Emmanuelle RIVA  convainc un plus large public. Le film serait donc populaire ? Un bon succès en tout cas pour le jeune BELMONDO qui confirme après "A bout de souffle" qu'il faudra compter sur lui.

    Après avoit connu une semaine de fin d'année a près de 100 000 entrées, "Ben Hur" continue sur sa lancée. L'énorme production Hollywoodienne était produite pour triompher partout dans le monde. Dans la seule ville de Paris le film approche le million d'entrées et c'est bien sûr loin d'être terminé pour ce colosse du Box Office !

    René CLEMENT peut être déçu, son chouchou Alain DELON ne lui a pas permis de connaître un très grand succès avec son "Quelle joie de vivre". Pour le moment le match virtuel entre les deux jeunes premiers que sont Jean-Paul BELMONDO et Alain DELON semble tourner à l'avantage du premier. 

    « BOX OFFICE PARIS DU 10/01/1962 AU 16/01/1962BOX OFFICE PARIS 1962 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    colette fernandes
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:55
    colette fernandes
    Très belle initiative à faire palir tout historien du cinéma.
    Est-il vrai que Paris possédait à l'époque + 350 salles toute monosalle ??
    merci encore,
    Colette
    2
    renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:55
    renaud
    Merci Colette
    En effet à l'époque il y avait bien 350 salles de cinéma à Paris !
    Je vous livre quelques salles aux noms évocateurs:

    Le Sébastopol, l'Escurial Italie, le Barbizon,, le Florida pyrénéees, le Zola,  le Mambo, le Moulin rouge, Le Aubert Palace, le Rio Avron, le Casino Nation, le Louxor Pathé, le Mélies, Le candide, le Paris Minuit....etc....
    A bientôt sur le blog!
    3
    colette fernandes
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:55
    colette fernandes
    Et le Casino St Martin (fbg St Martin près de la gare de l'est) devenu le Splendid.
    4
    cinefilnog94
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:55
    cinefilnog94

    Bonjour ,
    Votre excelllent site s'améliore de semaine en semaine ; il est très intéressant de connaitre les chifres relatifs aux entrées dans les salles de quartier qui étaient très nombreuses dans les années 60 où je débutais ma passion de cinéphile . Si mes souvenirs sont exacts , lorsque j'ai commencé à acheter l'hebdomadire "Une semaine de Paris" ( racheté ensuite par Pariscope ), cette revue classait les salles de Paris en 3 catégories : salles de 1ERE exclusivité ( Normandie,Marignan,Colisée,Paramount Opéra,Rex,Moulin Rouge ,Bretagne,Mistral,Richelieu etc ...), salles de 2E exclusivité et salles de quartier très nombreuses dans les quartiers populaires ( 11è,12è,18è,19è  et 20è entre autres ) .
    Il serait intéressant de faire un comparatif entre les prix pratiqués par ces 3 catègories de salles de l'époque avec les prix malheureusement pratiquement uniformes de nos jours .

    5
    renaud
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:55
    renaud
    merci cinefilnog94.
    Je fais pas mal d'effort pour réecrire certaines chroniques et remettre à neuf l'étude sur BOURVIL par exemple, merci de vos encouragements!
    Concernant les prix, par exemple :
    Le colisée : Don Camillo monseigneur 6.30 francs
    Le George V West side story  9.15 francs
    Le Paris : le Cid 8.20 francs
    Le Rex : Les démons de minuit 3.82 francs
    Kinopanorama : l'URSS a coeur ouvert 5.02 francs
    Le Metropole Ben HUR 4.37 francs
    Gaite Clichy : le bossu de Rome 2 francs
    Saint Leon : la bataille de Marathon 1.08 francs 
    6
    Pierre-Michel
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:55
    Pierre-Michel

    Je n’ai jamais vu les démons de minuit, mais à travers ce film j’en profite pour rendre hommage  à Charles Boyer  acteur quelque peu oublié, et qui pourtant, est un des rares, pour ne pas dire le seul acteur Français qui ai réussi une carrière internationale, et prolifique

    7
    cédric lebailly
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:55
    cédric lebailly
    Effectivement, il semble impossible de voir aujourd'hui "les démons de minuit" avec Charles Boyer. C'est toujours dommage de constater que des films puissent disparaitre comme cela, car ils ne sont tout simplement pas éditer en vidéo.
    C'est encore un numéro 1 au box pour Charles Boyer, qui a toujours alterner ses rôles sur les deux continents. D'ailleurs après ces "demons de minuit" on devrait bientôt le voir dans "les quatres cavaliers de l'apocalypse", le chef d'oeuvre de Minelli, dans lequel il incarne le père de Glenn Ford. Un jolie rôle. Un acteur que l'on a trop vite oublié, c'est bien dommage, car sa carrière regorge de chef d'oeuvre...

    Vous pouvez vous rendre sur le site www.encinematheque.net, sur lequel j'avais écrit un petit texte consacré à la carriere de Charles Boyer.
    8
    fabrice ferment
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:55
    fabrice ferment
    Dans ce travail d'Historien du cinéma, il convient de revenir sur le choix des salles par les distributeurs à l'époque.
    les salles d'exclusivité étaient réparties sur les Champs-Elysées, les Grands Boulevards, la Place Clichy et Montparnasse (depuis peu d'ailleurs).
    Ces salles de grande envergure pour la plupart étaient spécialisées chacune dans un certain style de film et en fonction de leur emplacement.
    Ainsi l'Eldorado (1900 pl) bd de Strasbourg (aujourd'hui Théâtre Comedia) faisaient équipe avec le Lynx ( 1000 pl) place Pigalle (aujourd'hui Sexodrome) dans l'exclusivité de grands films populaires du genre Hercule, Ursus et autre Maciste.
    Par contre le Colisée (750 pl) sur les Champs (actuel Pub Citroën) avec le Marivaux (1230 pl) bd des Italiens (actuel resto japonais ...) étaient spécialisés dans les grands films français du genre "La vérité ou "La Princesse de Clèves".
    Il ne fallait donc pas se tromper de cible.
    "Les démons de minuit" que l'on voit ici n°1 des exclus a eu la chance d'hériter entre autre du Rex et de ses 3300 pl.
    Il est normal qu'il soit en haut du classement mais gare à la suite.
    Si le film ne remplit pas assez, son avenir sera compromis et son exploitation dans les quartiers pourrait lui être fatal.
    Il faut donc bien étudier le bilan annuel que nous réaliserons en fin d'année et qui remettra les pendules à l'heure.

    Tarifs :
    Colisée 6,30
    Paramount (gds Boulevard) 4,40
    Marivaux 5,35
    Rex 3,90
    Moulin Rouge (Pigalle) 4,40
    Salles de quartiers programmant des films en exploitation : 1,80 à 2 NF

    N'hésitez pas à me poser des questions précises !!  
    9
    fabrice ferment
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:55
    fabrice ferment
    Un autre détail qui a son importance :
    Il était possible à l'époque pour un distributeur de demander au CNC une majoration du prix de la place pour certains films dont la durée dépassait 2h.
    En effet, l'exploitation pour une salle d'un film long engendrait moins de séances et donc moins de spectateurs potentiels.
    Ainsi "Autant en emporte le vent" (reprise 1961/1962) comme en 1950 voyait son prix largement augmenté : 7,50 NF
    On constate donc que ces résultats entrées sont assez moyens mais ses recettes hebdos le situe dans le Top 10 !!
    Et ça pour les distributeurs, c'était l'essentiel !! 
    10
    Fabrice CNC
    Mercredi 1er Janvier 2014 à 16:51

    BO Paris-Banlieue du 3 au 9 janvier 1962 (totalité des salles de Paris et sa banlieue)

    1  Léon Morin prêtre 69495

    2  Le miracle des loups 68018

    3  Ben Hur 49658

    4  Les démons de minuit 48423

    5  L'affaire Nina B 47635

    6  Les 101 dalmatiens 38288

    7  Le goût de la violence 35896

    8  Parlez-moi d'amour 35437

    9  Quelle joie de vivre 34428

    10 Le Cid 28720

    11 Les robinsons des mers du sud 28102

    12 Dynamite Jack 27076

    13 En pleine bagarre 24904

    14 La belle Américaine 22778

    15 La doublure du général 22530

    16 La lame nue 22353

    17 Le Comte de Monte-Cristo 21714

    18 Le voleur de Bagdad 21422

    19 La guerre de Troie 21206

    20 Les rôdeurs de la plaine 20794

    21 Le tracassin 20471

    22 Tintin et le mystère de la Toison d'or 19014

    23 Le bossu de Rome 18520

    24 Spartacus 17147

    25 Don Camillo Monseigneur 16140

    26 Tire-au-flanc 62 16048

    27 Napoléon II l'Aiglon 14338

    28 Les croulants se portent bien 14285

    29 Les canons de Navarone 14109

    30 Les livreurs 13660

    31 L'année dernière à Marienbad 12965

    32 Amours célèbres 12029

    33 Le jeu de la vérité 11638

    34 Le triomphe de Michel Strogoff 11548

    35 Les menteurs 11492

    36 Baïonnette au canon 11462

    37 La révolte des gladiateurs 11073

    38 Jugement à  Nuremberg 10730

    39 Auguste 10666

    40 Le rendez-vous de Septembre 10219

    41 Les horizons sans frontières 9786

    42 L'île nue 9564

    43 Autant en emporte le vent 9260

    44 Exodus 9136

    45 L'enfer du pacifique 9046

    46 L'empreinte du dragon rouge 9017

    47 La princesse du Nil 8898

    48 Ecoute ma chanson 8615

    49 Le puits aux trois vérités 8334

    50 Le dingue du palace 8313

    ...

    Total des entrées de la semaine : 1 646 786

     

    Source : Fabrice Ferment/CNC - d'après la totalité des bordereaux reçus pour les régions 1 et 2

    saisis et pointés.

    Tableau des entrées globales de la semaine sur demande à : hernot74@yahoo.fr  

     

     

     

     

     

     

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :