• BOX OFFICE PARIS BANLIEUE CUMUL 1973

    ...

    FILM

    ENTREES

    REALISATEUR

    INTERPRETE

    INTERPRETE

    Aventures de Rabbi Jacob, Les

    2 028 282

    OURY

    DE FUNES

    GIRAUD

    Mon nom est personne

    1 212 084

    VALERII

    HILL

    FONDA H.

    Emmerdeur, L'

    991 550

    MOLINARO

    VENTURA

    BREL

    Grande bouffe, La

    978 179

    FERRERI

    PICCOLI

    MASTROIANNI

    Vivre et laisser mourir

    913 342

    HAMILTON

    MOORE

    SEYMOUR

    Blanche neige et les 7 nains (réédition)

    912 551

    WALT DISNEY

    ANIMATION

     

    Magnifique, Le

    905 277

    DE BROCA

    BELMONDO

    BISSET

    Moi y'en a vouloir des sous

    827 236

    YANNE

    YANNE

    BLIER

    Mais où est donc passée la 7ème compagnie ?

    820 359

    LAMOUREUX

    MONDY

    LEFEBVRE

    Grand bazar, Le

    723 275

    ZIDI

    CHARLOTS

    GALABRU

    Big boss

    720 624

    WEI

    LEE B.

    TIEN

    Tout ce que vous avez voulu savoir sur le sexe

    sans avoir jamais osé le demander

    694 317

    ALLEN

    ALLEN

    WILDER

    Héritier,l'

    682 305

    LABRO

    BELMONDO

    DENNER

    Deux hommes dans la ville

    668 210

    GIOVANNI

    GABIN

    DELON

    Aventure du Poseidon,l'

    648 435

    ALLEN I.

    HACKMAN

    BORGNINE

    Elle court, elle court, la banlieue

    600 711

    PIRES

    KELLER

    HIGELIN

    Crépuscule des dieux, Le

    587 964

    VISCONTI

    BERGER

    SCHNEIDER

    Cris et chuchotements

    582 787

    BERGMAN

    ULLMANN

    ANDERSON

    Bonne année, La

    560 967

    LELOUCH

    VENTURA

    FABIAN

    Traitement de choc

    550 779

    JESSUA

    GIRARDOT

    DELON

    Quelques messieurs trop tranquilles

    526 082

    LAUTNER

    GALABRU

    LEFEBVRE

    Il n'y a pas de fumée sans feu

    510 982

    CAYATTE

    GIRARDOT

    DARC


    Officiellement le Film Français a l'époque avait présenté Rabbi Jacob a 1 500 000 entrées Paris Périphérie, ce qui lui a valu le titre d'un des plus grand succès all time. Mais il manquait bien des salles de banlieues dans le référentiel de la revue, ce qui fait que le célèbre film de Gérard OURY est en fait double millionnaire ce qui le positionne en très bonne place dans le cumul 1969/73, il faut dire qu'être double millionnaire est un honneur réservé aux plus grands films.
    Confirmant les succès des "Trinita" obtenus sur la durée, Terence HILL obtient son plus grand succès personnel, ce qui est normal c'est son meilleur film. Mais cette fois, le succès a été immédiat à l'instar des principaux pays europeens hormis l'Angleterre réfractaire à l'acteur.
    "L'emmerdeur" le merveilleux film de Francis VEBER mis en scène par Edouard MOLINARO rate le million d'un cheveu, mais qu'importe, le film reste un des plus grands succès de Lino (et de Jacques).
    Scandale au festival de Cannes, "La grande bouffe" est resté durant de longues semaines en tête du box office parisien. Le film est resté visible longtemps dans les salles dites d'art et  d'essai. Sa belle position est donc logique.
    Présenté comme un BOND inférieur à Sean CONNERY, le brave Roger MOORE a pourtant obtenu des résultats qui n'ont rien à envier à son auguste prédecesseur. La preuve en est avec un très bon BOND "Vivre et laisser mourir".
    On ne présente plus "Blanche Neige" qui, après une exploitation 1962 déja très réussie, séduit un nouveau public en 1973. Sorti naturellement pour les fêtes de fin d'année 73, le film va dominer l'exploitation de l'hiver 1973/74 de la tête et des épaules.
    Toujours régulier, Jean Paul BELMONDO tutoie les sommets avec son épatant "Le magnifique" encore un scénario de Francis  VEBER, soit dit en passant.
    Comment allait réagir le public de Jean YANNE après son immense succès de "tout le monde il est beau..." ? Très bien en fait, le résultat final de "Moi y en a vouloir des sous" est moins spectaculaire, mais on ne va pas faire la fine bouche avec 800 000 entrées au compteur.
    Le succès surprise de "La 7ème compagnie" s'est construit semaines après semaines au vu d'un fameux bouche à oreille. Le film est d'ailleurs un petit classique de la comédie. Une suite va tout de suite être mise en boîte.
    Le succès des CHARLOTS s'érode un peu à la longue, mais "Le grand bazar" de Claude ZIDI a encore emmené plus de 700 000 spectateurs dans les salles, pas de quoi paniquer.
    René CHATEAU a eu bien du nez en distribuant les films de Bruce LEE dans son cinéma, le regretté "Hollywood boulevard". Les jeunes adorent, et le bouche à oreille est fulgurant. Les distributeurs "classiques" doivent encore s'en mordre les doigts aujourd'hui.
     
         

    ....
    « BOX OFFICE PARIS BANLIEUE CUMUL 1969-1973BOX OFFICE PARIS BANLIEUE CUMUL 1968/1973 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :