• BOX OFFICE PARIS BANLIEUE 1971


    Je reprends le commentaire publié ce matin:
    "Je pense qu'une mise au point sur les fameux chiffres Paris/Périphérie du Film Français s'impose :
    avant octobre 1969, AUCUNE salle de banlieue (77/78/91/92/93/94/95) ne pratique l'exclusivité.
    il y a 450 salles en banlieue et même à Versailles, à Neuilly, à Fontainebleau, les films sortent en même temps que dans les quartiers Parisiens.
    avec l'ouverture des premiers centres commerciaux Belle-Epine, Parly 2 et Vélizy 2, des salles situées dans ces centres ont timidement pratiqué l'exclusivité.
    Le Film Français a donc commencé a donné "ponctuellement" leurs résultats sous la mention : Paris-Périphérie.
    Mais c'était sans compter les 450 salles de banlieue qui bien-sûr continuaient à programmer les films avec les quartiers Parisiens.
    En 1972, des villes comme Mantes, Melun, Cergy elles aussi ont commencé à pratiquer l'exclusivité.
    Le Film Français a donc un peu plus élargi ses chiffres mais ne tenait tj pas compte des résultats de toutes les autres villes de banlieue.
    Il faudra attendre le milieu des années 80 pour que presque toute la banlieue pratique enfin l'exclusivité.
    Les années 70 ont vu la fermeture de nombreuses salles de quartiers de Paris et de la banlieue.
    A partir du milieu des années 80, l'exploitation est la même que celle que l'on connaît aujourd'hui, à savoir des sorties instantanées.
    Après ce cours indispensable, il est donc logique qu'on ne peut ABSOLUMENT PAS comparer les résultats du Film Français Paris-Périphérie de 1971 avec ceux de 1986 par exemple".

    A ce titre voici donc les entrées relatives aux films sortis en 1971 et qui ont effectué plus de 500 000 entrées à Paris et au sein des départements cités ci-dessus. Les entrées sont comptabilisées de la date de leur sortie à nos jours. Nous constatons que les premiers sont très largement au niveau des "champions" des années 80 et 90. Par exemple "Le casse" fait autant d'entrées que "L'as des as" et "La folie des grandeurs" est largement supérieur au "Gendarme et les extra terrestres".  On présente également "Les ripoux" comme le plus grand succès de Claude ZIDI, or ses "Bidasses en folie" a été un succès énorme que ce soit à Paris ou en région parisienne, le film a lancè la mode des "bidasseries" et relativise l'impact des "Ripoux" sur la carrière du réalisateur.  Les tableaux des autres années étofferont progressivement cette base de données.

    FILM

    TOTAL

         

    Aristochats, Les

    3 413 184

    WALT DISNEY

    ANIMATION

     

    Bidasses en folie, Les

    1 507 363

    ZIDI

    LES CHARLOTS

     

    Folie des Grandeurs, La

    1 380 876

    OURY

    DE FUNES

    MONTAND

    Casse, Le

    1 202 011

    VERNEUIL

    BELMONDO

    SHARIF

    Mourir d'aimer

    1 171 089

    CAYATTE

    GIRARDOT

    PRADAL

    Love Story

    1 141 739

    HILLER

    O'NEAL

    MAC GRAW

    Souffle au cœur, le

    878 652

    MALLE

    MASSARI

    FERREUX

    Les diamants sont éternels

    870 105

    HAMILTON

    CONNERY

    ST.JOHN

    Soleil rouge

    805 858

    YOUNG

    DELON

    BRONSON

    Mariés de l'an II, les

    796 258

    RAPPENEAU

    BELMONDO

    JOBERT

    Lucky luke

    775 939

    ANIMATION

       

    On l'appelle Trinita

    771 129

    CLUCHER

    HILL

    SPENCER

    Little big man

    748 968

    PENN

    HOFFMAN

    DUNAWAY

    Mort à Venise

    686 130

    VISCONTI

    BOGARDE

    ANDRESEN

    Veuve Couderc, la

    684 415

    GRANIER DEFERRE

    DELON

    SIGNORET

    Grande java, la

    610 614

    CLAIR

    LES CHARLOTS

    BLANCHE

    Messager, Le

    602 223

    LOSEY

    CHRISTIE

    BATES

    Max et les ferrailleurs

    595 746

    SAUTET

    PICCOLI

    SCHNEIDER

    Jo

    587 648

    GIRAULT

    DE FUNES

    BLIER

    Décameron,le

    563 473

    PASOLINI

    CITTI

    DAVOLI

    On est toujours trop bon avec les femmes

    555 663

    BOISROND

    MARIELLE

    WIENER


    AANEX:

    LES ARISTOCHATS a fait 1 655 000 entrées durant l'année de sa sortie
    LA BELLE AU BOIS DORMANT a fait  268 700 entrées durant l'année de sa réedition en 1971

    Quelques remarques: certains films font la quasi totalité de leurs entrées à Paris intra muros. Nous pouvons citer "Mort à Venise" ou "Le décameron". Dans certaines villes de banlieues il n'était pas recommandable de se montrer à aller voir "Le decameron" qui est plutôt coquin comme film. Les personnes se rendaient donc dans la capitale afin de pouvoir voir tranquillement leur film dans l'anonymat.

    ...
    « TAPS - BOX OFFICE TOM CRUISE 1982BOX OFFICE PARIS BANLIEUE 1970 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    1
    fabrice ferment
    Mercredi 29 Mai 2013 à 03:32
    fabrice ferment

    Les chiffres qui ont été publiés dans le Film Fançais sous la mention "Paris-Périphérie" dans les années 80 sont en effet quasi complets et donc offrent des Palmarès annuels impressionants.
    Ne ne voilons pas la face car les entrées France sont passés de 355 millions en 1960 à 125 millions en 1988 ... 
    Ces chiffres parlent d'eux-mêmes.
    Il ne faut donc pas croire que les films millionnaires sur Paris-Périphérie sont plus nombreux dans la décennie 80 que dans les années 70, 60, 50 etc ...
    Avec ces tableaux, on va avoir de sacrées surprises et ça va pas mal dépoussiérer les soit-disants acquis basés uniquement sur le système de calcul erroné et très incomplet du Film Français pendant des années que les fans ont pris d'apprendre par coeur.
            

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :