• BOX OFFICE NICOLAS CAGE 2007 PART II

    NEXT

    (Next)

    27 AVRIL  2007 (USA)

    25 AVRIL 2007

     

     

     

    Réalisation

    Lee Tamahori

    Scénario

    Gary Goldman

    Jonathan Hensleigh

    Directeur de la photographie

    David Tattersall

    Musique

    Mark Isham

    Production

    Nicolas CAGE

    Revolution Studios

    Distribution

    TFM

    Durée

    96 minutes

    Tournage

    3/04/2006 - 

    Cris "Frank Cadillac" Johnson

    Nicolas CAGE

    l'agent Callie Ferris

    Julianne MOORE

    Liz COOPER

    Jessica BIEL

     

     

    Cris Johnson "Frank Cadillac" est le seul homme sur terre capable de visualiser deux minutes de son futur et de changer le cours des évènements. Il n'hésite pas à utiliser son pouvoir extrasensoriel en se faisant passer pour magicien ou médium dans un hôtel minable de Las Vegas pour arrondir ses fins de mois. Alors que la sécurité des hôtels commence à soupçonner ses méthodes, l'agent du FBI Callie Ferris sait qu'il représente son unique chance d'empêcher une attaque terroriste imminente. Très vite, Cris se retrouve devant un choix cornélien : sauver celle qu'il aime... ou la Californie. Sa réponse est quelque part... dans le futur proche.

     

     

    Dans la course à la loterie qu’est devenue la carrière de Nicolas CAGE, ce film est plutôt une bonne pioche. Doté d’un solide budget de 70 millions de dollars, le film bénéficie de la réalisation de Lee TAMAHORI qui, il y a longtemps avait réalisé un film culte « l’âme des guerriers » avant de réaliser quelques films de commande dont « le masque de l’araignée » et « meurs un autre jour » un mauvais BOND période BROSNAN. On pouvait donc tout craindre d’un réalisateur qui a certainement déposé toutes velléités créatrices contre un bon chèque. Heureusement la réalisation impersonnelle de TAMAHORI est compensée par un scénario assez habile. Chris qui officie en tant que Frank Cadillac possède un don unique qui lui permet de voir l’avenir proche et d’interagir avec. En fait, ces visions le concernent directement, ce qui fait qu’il voit ce qui va se passer autour de lui. C’est cette compétence qui intéresse Callie FERRIS qui tente de l’emprisonner afin de le mettre dans un environnement susceptible d’abriter une équipe de terroriste et de décrire quelques secondes avant ce qu’il va se passer, idéal pour éviter une balle où débusquer un sniper. La première partie expose le don de Cris, et les tentatives infructueuses des équipes de sécurité d’un casino pour l’emprisonner, alors qu’il devine les cartes qui vont sortir pour arrondir les fins de mois. Il échappe toujours à ceux qui désirent le capturer, mais pour la première fois un élément va perturber cette donne. Une jeune fille dont il tombe amoureux est capturée par les terroristes qui ont déposés une bombe en Californie. Il « voit » la jeune fille se faire exploser et collabore avec la police pour éliminer les terroristes, mais n’empêche pas la bombe nucléaire d’exploser et de les anéantir. Mais encore une fois c’était une vision, plus longue que d’habitude. Il va aider la police, mais en modifiant toutes les données, car celui qui voit le futur, le modifie inévitablement.

    Le film est habile, mais du niveau d’une série B. Pour permettre au film de grimper d’un demi-niveau, l’acteur producteur du film semble plus motivé que d’habitude et livre une prestation plus inspirée. L’autre atout du film n’est pas la bimbo Jessica BIEL mais bel et bien Julianne MOORE, qui une nouvelle fois sert la soupe avec tout l’immense talent qu’on lui connaît. Une qualité qui lui a déjà valu de sauver quelques films tels « Hannibal » ou « Assassins ». Le duo est solide et permet de passer un très bon moment, c’est une série B de qualité.

    Malheureusement le film se plante très sévèrement aux Usa où il passe inaperçu, le film souffre d’un quiproquo, Nicolas CAGE étant présenté comme une sorte de héros aux super pouvoirs. Bref, le département marketing et la presse présentent mal le film qui prend malgré tout mollement la première place du box office parisien avant de chuter rapidement. Mais une affiche laide et une prestation assez terrible de l’acteur sur « Ghost rider » encore à l’affiche portent préjudice au film qui s’en sort avec une modeste 64ème place au box office français de l’année et des résultats assez faible en Europe, le film n’étant pas rentable au final.  

     

     

    CATEGORIE

    RANG

    NOMBRE

    SALLES

    ENTREES FRANCE

    64

    615 311

     

     

     

     

     

    1ère semaine

    2

    262 793

    386

    2ème semaine

    3

    152 669

    386

    3ème semaine

    3

    75 740

    354

    ENTREES PARIS

     

    187 330

     

     

     

     

     

    1ère semaine

    1

    77 076

    37

    2ème semaine

    2

    46 296

    48

    3ème semaine

    5

    24 522

    33

    Nombre de semaines Paris

     

     

     

    Moyenne salles Paris 1ère sem

     

     

     

    1er jour Paris

     

     

     

    Budget

     

    70 M$

     

    Recettes US

     

    18,2 M$

     

    Recettes US 1er week end

    3

    7,1 M$

    2725

    Recettes Mondiales

    46

    73,5 M$

     

    Box office annuel FRANCE

    64

     

     

    Box office annuel USA

    117

     

     

    Box office annuel Allemagne

    132

    140 778

     

    Box office annuel Espagne

     

    895 919

     

    Box office annuel Italie

    63

    476 333

     

    Box office UK

     

    489 635

     

    Box office Europe

     

    3 382 394

     

    Cote du succès

     

    *

     

     

    « BOX OFFICE NICOLAS CAGE 2009BOX OFFICE NICOLAS CAGE 2007 PART I »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :