• BOX OFFICE NICOLAS CAGE 1994 PART II

     

    UN ANGE GARDIEN POUR TESS

    (GUARDING TESS)
     27 JUILLET 1994 

     

      UN-ANGE-GARDIEN-POUR-TESS.jpg

    Réalisation

    Hugh WILSON

    Scénario

    Hugh WILSON

    Directeur de la photographie

    Brian J REYNOLDS

    Musique

    Michael CONVERTINO

    Production

    Ned TANEN

    Distribution

    Columbia TriStar

    Durée

    98 minutes

    Doug Chesnic

    Nicholas CAGE

    Tess Carlisle

    Shirley MacLAINE

     

    Doug Chesnic fut le garde du corps le plus dévoué de feu le Président Carlisle, aussi sa veuve Tess a-t-elle demandé qu'il soit affecté à sa protection personnelle. Doug, qui rêve de se trouver en pleine action, aux côtés de l'actuel Président, tolère mal de se voir reléguer avec quelques collègues dans une bourgade de l'Ohio, à surveiller le jardin et à accompagner l'ex-première dame des États-Unis au supermarché local, à l'opéra ou au terrain de golf. Acariâtre, capricieuse et un peu portée sur la boisson, Tess s'ingénie d'ailleurs à le tourmenter, le traitant comme un valet et s'amusant à lui fausser compagnie dans la voiture conduite par Earl, son chauffeur particulier, qui n'a de comptes à rendre qu'à elle. Périodiquement, Doug demande à être muté à Washington et chaque fois, Tess, ce " trésor national " auquel le Président ne peut rien refuser, exige qu'il demeure à son service. En fait, sous des dehors cocasses et excessifs, la vieille dame mène une vie plutôt triste. Elle s'ennuie terriblement, n'a pas vu sa fille depuis des années et son fils Barry ne lui rend visite que dans le but d'obtenir d'elle des cautions pour ses douteux projets immobiliers. En outre, elle se sait atteinte d'une tumeur inopérable au cerveau, ce que son entourage ignore, à l'exception de Frederick, son médecin personnel. Un après-midi, elle décide d'aller pique-niquer au bord du lac. Alors que Doug rassemble le matériel, la voiture, conduite par Earl, part à fond de train avec Tess à son bord. Doug croit d'abord à une des habituelles lubies de sa patronne. Toutefois, lorsque Earl est retrouvé inconscient au bord de la route et que, peu après, arrive une demande de rançon de 15 millions de dollars, il doit se rendre à l'évidence : il s'agit bel et bien d'un enlèvement. Coupable d'incompétence et de grave faute professionnelle, il est, ainsi que son équipe, démis de ses fonctions. Mais, bourrelé de remords, il n'en poursuit pas moins son enquête. Ses soupçons se portant sur Earl, il lui fait subir un interrogatoire musclé et lui fait avouer que l'enlèvement est l'œuvre de sa sœur et de son beau-frère. L'intervention dans la cabane des ravisseurs permettra de sauver Tess, laquelle n'a jamais douté que Doug, son héros et souffre-douleur favori, arriverait à temps pour la tirer d'affaire.

    Enfin un film de Nicolas CAGE qui sort en France. Il est réalisé par un des plus grands réalisateurs de notre temps : Hugh WILSON qui a réalisé deux perles du cinéma : « Police Academy » et « le club des ex ». Et c’est un auteur complet : Réalisation et scénario de ce petit film qui mérite la diffusion sur une chaîne de la TNT en deuxième partie de soirée. A partir d’un postulat épais comme un timbre poste, le réalisateur déroule son téléfilm mollement, mais bénéficie d’une distribution assez formidable  dans le genre : l’aînée Shirley McLaine et ce bon vieux Nicolas qui se contente d’assurer tranquillement dans le film. Disons qu’il joue à 50% de ses moyens, ce qui est déjà bien au dessus de la majorité des acteurs. Le film prend la première place du Box Office la semaine de sa sortie (dans une période creuse, il est vrai) mais en plein été en France, sans aucune autre promotion que deux ou trois affiches dans le métro. La sanction est immédiate, le film est encore un bide, mais on commence à y être habitué avec CAGE… 
     

    ENTREES France TOUTES EXPLOITATIONS

     

    61 059

     

     

    ENTREES Paris 1ère EXPLOITATION

     

     

    36 532

     

    ENTREES Paris 1ère SEMAINE

    24 926

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS 1ère exploitation

    4

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    24

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    1 039

    1er JOUR Paris

    3 960

    Recettes US

     

    27 M$

     

    COTE DU SUCCES

        O

    « BOX OFFICE NICOLAS CAGE 1994 PART IBOX OFFICE NICOLAS CAGE 1994 PART III »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :