• BOX OFFICE NICOLAS CAGE 1990 PART III

     

    SAILOR ET LULA

    (WILD AT HEART)
      24 OCTOBRE 1990

     

      SAILOR-ET-LULA.jpg

    Réalisation

    David LYNCH

    Scénario

    David LYNCH

    Directeur de la photographie

    Fred ELMES

    Musique

    Angelo BADALAMENT

    Production

    Monty MONTGOMERY

    Distribution

    POLYGRAM

    Durée

    127 minutes

    Sailor RIPLEY

    Nicholas CAGE

    Lula FORTUNE

    Laura DERN

    Marietta FORTUNE

    Diane LADD

    Bobby PERU

    William DAFOE

    Perdita DURANGO

    Isabella ROSSELLINI

     

     

    Dès leur première rencontre, Sailor et Lula tombent follement amoureux l'un et l'autre. Cette passion dévorante n'est pas du goût de Marietta, la mère de Lula, qui demande au malfrat Bob Ray Lemon d'éliminer Sailor. Mais dans la bagarre qui s'ensuit, c'est Bob qui est tué. et Sailor se retrouve en prison. Deux ans plus tard, à sa libération, Lula est là, qui l'attend, avec son blouson-fétiche en peau de serpent. Afin d'échapper à la vindicte de Marietta, le jeune couple quitte la Caroline et part sur les routes vers la terre promise de Californie. Folle de rage, Marietta lance à leurs trousses son amant Johnnie Farragut, ainsi que le dangereux gangster Marcello Santos. Celui-ci, bien décidé à se débarrasser en même temps de Sailor et de Johnnie - son rival auprès de Marietta - prend contact avec son copain Reindeer, un caïd de la Nouvelle-Orléans. Reindeer fait enlever et exécuter Johnnie par Juana la folle, une nymphomane sadique et perverse. Pendant ce temps. Sailor et Lula ont atteint le Texas. où ils retrouvent l'inquiétant Bohby Peru et sa maîtresse Perdita Durango, que Sailor a connue lorsqu'ils étaient tous deux au service de Santos. Pensant que Sailor l'a vu autrefois assassiner le père de Lula avec la complicité de Marietta, Santos a demandé à Perdita et Bobby d'entraîner le jeune homme dans un hold-up où il perdrait opportunément la vie. Mais au cours du braquage, c'est Bobby qui est tué. Une fois de plus, Sailor se retrouve en prison. Six ans plus tard, à sa sortie, il est accueilli par Lula, enfin délivrée de l'emprise néfaste de sa mère. Avec leur jeune fils Pace -conçu pendant leur folle équipée - le couple, assagi mais toujours aussi amoureux. s'apprête à couler des jours heureux.
     

    Enfin ! Après des errements cinématographiques, Nicolas explose (sans jeu de mot) avec la Palme d’or surprise de 1990. Surprise car sujette à beaucoup de contreverses, elle ne fait pas l’unamité loin de là. La cause en est certainement la violence très présente dans le film. Seulement cette violence plait au jeune public, et le succès est au rendez-vous surtout à Paris. Aux USA le succès est confidentiel. Pour David LYNCH, considéré comme un cinéaste majeur, c’est une récompense, lui qui a débuté avec un film à 2 francs de budget et tourné sur plusieurs années « Eraserhead ». Que de chemin parcouru et il est logique qu’il trouve en Nicolas CAGE le seul acteur à l’époque qui combine jeunesse, talent et folie. Dire qu’il est époustouflant est un euphémisme, mais le reste de la distribution n’est pas en reste, Laura DERN en tête. Bizarrement, mis à part « Jurassic Park », l’étrange Laura va disparaître des écrans, ce qui n’est pas le cas de Nicolas définitivement devenu le chouchou de la nouvelle génération de spectateurs. Mais  l’acteur est encore totalement  oublié des Oscars. Après un tel triomphe critique, c’est avec curiosité et excitation que l’on attend les nouveaux projets de l’acteur.
     

    ENTREES France TOUTES EXPLOITATIONS

     

    935 716

     

     

    ENTREES Paris 1ère EXPLOITATION

     

     

    330 517

     

    ENTREES Paris 1ère SEMAINE

    100 799

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS 1ère exploitation

    58

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    33

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    3 055

    1er JOUR Paris

    11 319

    Budget

    9.5 M$

    Recettes US

     

    14.7 M$

     

    COTE DU SUCCES

    * * *

    « STAR TREK 1BOX OFFICE NICOLAS CAGE 1991 »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :