• BOX OFFICE NICOLAS CAGE 1987 PART I

     

    PEGGY SUE S’EST MARIEE

    (PEGGY SUE GOT MARRIED)
     7 JANVIER 1987

     

      PEGGY-SUE.jpg

    Réalisation

    F.F COPPOLA

    Scénario

    Jerry LEICHTLING

    Directeur de la photographie

    Jordan CRONENWETH

    Musique

    John BARRY

    Production

    TRI STAR

    Distribution

    WARNER COLUMBIA

    Durée

    100  minutes

    Peggy SUE

    Kathleen TURNER

    Charlie BODELL

    Nicholas CAGE

     

     

    1985. Peggy Sue et sa fille regardent d'un œil distrait Charlie Bodell faire ses pitreries sur le petit écran. En instance de divorce d'avec Charlie, elle n'a pas vraiment le cœur à se préparer et à assister à la Fête des anciens du lycée de Buchanan. Devant une assistance nombreuse, Peggy Sue, dans sa robe des années 60, fait un triomphe. Elle est élue reine de la soirée. Elle vient à peine d'être sacrée sur le podium, qu'elle s'évanouit ! Le réveil est pénible, car Peggy Sue se rend compte qu'elle se retrouve vingt-cinq ans en arrière, dans son passé d'étudiante, en 1960 ! Elle retrouve avec nostalgie, puis, avec un certain plaisir, ses parents et grands-parents, sa jeune sœur et ses premières amours ; il y a bien sûr cet excentrique de Charlie qui rêve de devenir une vedette du rock, mais aussi Michael Fitzsimmons, ce poète solitaire et sportif qui veut l'emmener dans sa communauté à trois. Ayant l'avantage de connaître l'avenir de tous ses proches, Peggy Sue tente de changer leur destinée ; aussi encourage-t-elle Richard Norvik, le " petit génie à lunettes ", à persévérer dans ses recherches et inventions. Mais c'est surtout au niveau du cœur que le jeu devient plus dangereux. Elle bouscule Charlie et ses préjugés, se brouille avec lui, au point d'en perturber le Destin ! Une dernière rencontre avec ses grands-parents, un entretien avec Charlie... et Peggy Sue retourne à la réalité du présent. Elle revient à elle sur le lit d'une chambre de clinique, entourée de sa fille et de Charlie, physiquement marqué. Il lui remet un recueil de poèmes que le célèbre poète Fitzsimmons lui a dédié. Peggy Sue et Charlie Bodell savoureront un nouveau bonheur.

     

    COPPOLA se refait une petite santé financière avec ce film sans prétention qui ne casse pas tris pattes à un canard, mais qui a le mérite de ne pas coûter trop cher. C’est tout naturellement qu’il pense à son neveu pour accompagner Kathleen TURNER au faite du Box Office, à l’époque. Au moins le jeune Nicolas ne coûte pas trop cher non plus. Le calcul est gagnant car cette fois, c’est aux USA que l’acteur se fait bien remarquer dans cette variante de « retour vers le futur » sauf que la Turner déjà bien tapée, à du mal à faire jeune ado contrairement à Michael J.FOX ! En France, c’est encore une fois Nicolas CAGE qu’on remarque et qu’on félicite. Le film fonctionne pas mal, et cette fois il n y a pas de doute, sa carrière est bel et bien lancée et bon nombre de réalisateurs font appel à ce jeune talent.

     

    ENTREES France TOUTES EXPLOITATIONS

     

    425 984

     

     

    ENTREES Paris 1ère EXPLOITATION

     

     

    155 295

     

    ENTREES Paris 1ère SEMAINE

    49 663

    NOMBRE DE SEMAINES PARIS 1ère exploitation

    13

    NOMBRE DE SALLES  Paris semaine de sortie

    23

    Moyenne entrées par salles 1ère semaine

    2 159

    1er JOUR Paris

    5 460

    Budget

    18 M$

    (35 M$ 2007)

    Recettes US

    41 M$

    (78 M$ 2007)

     

    COTE DU SUCCES

    * *



    NOMBRE DE VISITES DE L'ARTICLE:
    <script type="text/javascript" src="http://www.ovnet.net/cpt/?code=4/58/8033/7/3&ID=414735423"> </script>

    « LE GRAND SILENCE - BOX OFFICE JEAN LOUIS TRINTIGNANT 1969BOX OFFICE NICOLAS CAGE 1987 PART II »
    Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :