• BOX OFFICE MONDE DU 25 MARS 2022 AU 27 MARS 2022

    Le box office Monde du moins dans sa courte version d'un top 10 (au lieu d'un top 20 avant pandémie) publié dimanche soir coïncide avec la diffusion à la télé US de la cérémonie des Oscars 2022 qui a lieu cette année un peu plus tard que d'habitude. Cela fait un moment que les statuettes n'ont plus d'influence au box office d'autant plus que les films récompensés ne sont en général plus sur les écrans US à fortiori depuis qu'ils sont diffusés 45 jours après leur sortie salle aux USA pour la majorité d'entre eux. La cérémonie 2021 a du s'adapter à la fermeture des salles liée à la pandémie et à la généralisation d'un discours militant où chaque acteur s'est pris pour une sorte de réincarnation du Che et défend toutes les causes possibles du moment que ce soit lié à une minorité quelconque. Le tout dans une réalisation très étrange au sein d'un décor encore plus étrange. J'ai tenu 45 minutes et je ne devais pas être le seul, l'audience de la cérémonie atteint un plus bas historique confirmant de manière abrupte une tendance constatée depuis des années. Mais l'organisation l'a promis cette édition marquera le retour au spectacle, au fun, à la célébration du cinéma le tout dans un format de 3 heures carré aux entournures. Bon, pourquoi pas...last chance... Pas question de me taper les commentaires lèche boules et affligeants de Canal+ mais direction ABC en live et en streaming et accompagné de la section live du"Guardian" un vrai journal qui commentait la cérémonie pour m'aider dans mon anglais balbutiant. Le "Guardian" n'a pas tardé à sortir la sulfateuse, le rédacteur live semblant ressentir mille souffrances. Pourtant la cérémonie est revenue à du bon basique, retour au Dolby Theatre à "l'ancienne" et humour de bon aloi. Il ne fallut pas longtemps pour comprendre que la soirée allait confirmer quelques éléments constatés les deux ou trois années précédentes. Les plateformes streaming investissent des milliards de dollars chaque année dans des milliers d'épisodes de séries, une seule année représentant 1 475 ans de temps de vision pour un seul être humain et de nombreux téléfilms de "prestige" où quelques gloires du grand écran viennent effectuer des piges grassement rémunérées... Donc en avant toutes pour le streaming et concernant les acteurs rien de tel qu'un bon biopic pour choper une récompense c'est presque du gagnant à coup sûr. Ou bien un rôle sur un handicap que l'on dépasse et qui attire la compassion. Le mieux c'est de pouvoir combiner un biopic et un handicap, Oscar assuré. Il y a quelques années le sinistre Weinstein possédait un art redoutable d'obtenir une moisson d'Oscars surprise obtenus au dernier moment. Pour cette année c'est un outsider venu de la plateforme Apple + qui remporte la timbale avec CODA qui est l'adaptation française de "La famille Bélier" sympatoche comédie française qui vaudra des cocoricos retentissants de la part de notre bon (et futur?) président actuel car c'est une coproduction française. Le film Netflix de Jeanne Campion obtient l'Oscar de la meilleure réalisation pour son western, euh...sympatoche. Warner se débrouille encore pas mal après des récompenses passées pour son dernier "Mad Max". En effet "Dune" un des rares succès au box office obtient quelques bonnes statuettes, de quoi lancer sereinement le tournage de la, ou les suites du film. Comme il faut bien capter le public jeune, la cérémonie a créé deux "nouveaux" Oscars qui son clairement là pour récompenser les champions du box office, qui sont en général des films de super héros aimés par les ados américains. Un peu comme les MTV awards qui récompensent les meilleurs scènes de baisers, où les meilleures scènes de... le premier des nouveaux Oscar  récompense la meilleure "scéne de l'année" un peu comme les meilleurs goals de l'année... En compétition il y avait de mémoire une scène de "Avengers endgame" j'ai oublié les autres. La récompense échouant au Flash piquant un sprint dans le "Justice League" de sinistre mémoire de Zack Snyder... le second récompense le film du (jeune) public... Là encore la part est belle pour les super héros, au passage un extrait du dernier spider-man qui dévoile la présence à l'écran des 3 spider-man, on ne sait jamais c'est peut-être un spoiler pour un habitant d'Alpha du Centaure...Et bien c'est le "Army of dead" gentil étron de Zack Snyder qui obtient la récompense ainsi que Netflix. Deux belles statuettes pour Zack, vraiment une statuette ne vaut plus grand chose... Will Smith obtient la récompense du meilleur acteur pour son...biopic sur la famille Williams. Rendez-vous l'année prochaine pour Jared Leto obtenant un Oscar pour son biopic sur le président ukrainien. Alors que la cérémonie malgré quelques éléments discutables ronronnait gentiment l'acteur comique Chris Rock oublie une règle simple que l'on apprend tous dans la cour de récréation de l'école élémentaire : "pas sur le physique"...On peut tout dire à un professionnel : on peut dire à Messi qu'il joue comme une chèvre, à Djokovic qu'il triche en rentrant 3 fois au vestiaire pour aller pisser, à un acteur qu'il joue mal et qu'il a fait un horrible nanar, ça passe crème malgré des rires jaune, c'est le boulot, ça arrive, on fait du nanar volontairement pour payer le fisc américain ou les factures, on peut parfois se tromper lourdement et chercher, bon joueur, sa récompense bon gré mal gré au razzie awards... c'est le jeu...Mais dès lors que tu touches au physique de la femme d'un acteur pour une vanne même pas drôle...mais Chris Rock n'est pas drôle, ce dernier s'est pris une soufflante très sévère de Will Smith qui n'a pas du tout du tout aimé la mauvaise blague. le pire (to pire) c'est qu'on a tous cru que c'était une grosse scène préparée à l'avance, magie d'Hollywood...Si cela se trouve Smith aurait pu flinguer Chris Rock en mode Bad Boys en live, le public aurait applaudi des deux mais : "putain ils sont trop forts ces acteurs américains, on y croit, quels pros on croirait que c'est pour de vrai". Comme sanction Will Smith en larme improvise un discours d'une durée record de 8 minutes sur les valeurs...et l'important c'est les valeurs comme disait Perceval dans Kaamelott. L'histoire retiendra cela de la cérémonie et de la future hégémonie du streaming qui risque bien d'éteindre les salles lentement mais sûrement. 

    "Spider-man" l'arbre qui cache la forêt n'est plus dans le top 10. "Batman" ralentit beaucoup et n'a récolté aux USA que le tiers de "Spider-man". Cependant avec 750 millions de dollars au final Warner peut se satisfaire d'un bon gros succès après une année 2021 quia vu tous ses films faire les beaux jours de la plateforme HBO max. "The lost city" obtient 30 millions de dollars pour son ouverture aux USA, le meilleur score post pandémique pour un film dont le rôle principal est féminin. La belle affaire : 30 millions de dollars (dont des AVP) sur 4 300 salles c'est au mieux 1 tiers d'une salle remplie pour la séance du soir,et je suis gentil, bonjour la moyenne par salles. le plus important c'est la moyenne par salles et c'est pas fameux hors le carton du spider-man. Qu'on le veuille ou non sauf exceptions le public US va lever de moins en moins ses fesses pour aller au cinéma alors qu'une plateforme en donne (parfois) plus pour moins cher. Et "ambulance " de l'ex star Michael Bay le prouve. Bien sûr Disney commence sa campagne marketing pour le prochain "Avatar" avec 4 suites prévues entre décembre 2022 et 2028 et ca va marcher du moins pour le 2. Mais le parc de salles va devoir se restreindre c'est inévitable. L'augmentation du tarif des tickets ne compensera pas les fauteuils vides. Les plateformes US vont de plus faire mécaniquement diminuer l'offre de blockbusters sur les écrans. C'est inévitable. Mais la nature a horreur du vide. Si des compagnies américaines quittent un pays en guerre pour cause de boycott les entreprises locales prendront la place, c'est inéluctable. Au sein du top US il y a la présence d'un manga japonais et un film indien qui a cartonné en Inde. oui car en Inde "RRR" et "The Kashmir files" ont tout cassé au box office. En Chine les productions locales écrasent les films US et en Corée, mis à part Spider-man, les films US sont à la peine, même si le Covid est bien sûr un point à prendre en compte. Le présent des salles est lié aux productions locales. Il convient de profiter du grand vide artistique et commercial laissé vacant par une industrie américaine portée par l'industrie du streaming et de l'abonnement. C'est indispensable car le public risque aussi de se lasser des Sonic 8 ou des Fast and furious 34...  Et la cérémonie des Oscars nous l'a encore prouvé.    

     

     

     

    MONDE WEEK END

    HORS USA WEEK END

    USA

    CUMUL MONDE

    CUMUL HORS USA

    CUMUL USA

    THE BATMAN

    $45,500,000

    $25,000,000

    $20,500,000

    $672,851,314

    $340,900,000

    $331,951,314

    THE LOST CITY

    $34,700,000

    $3,700,000

    $31,000,000

    $34,700,000

    $3,700,000

    $31,000,000

    RRR

    $13,407,000

    $3,907,000

    $9,500,000

    $13,407,000

    $3,907,000

    $9,500,000

    UNCHARTED

    $12,700,000

    $7,700,000

    $5,000,000

    $357,450,542

    $223,900,000

    $133,550,542

    MOONFALL

    $10,352,000

    $10,352,000

     

    $60,791,660

    $41,731,000

    $19,060,660

    JUJUTSU KAISEN 0

    $9,439,435

    $4,864,000

    $4,575,435

    $164,905,448

    $137,182,000

    $27,723,448

    AMBULANCE

    $6,735,000

    $6,735,000

     

    $12,795,000

    $12,795,000

     

    THE BAD GUYS

    $6,453,000

    $6,453,000

     

    $16,772,000

    $16,772,000

     

    SING 2

    $5,092,000

    $3,812,000

    $1,280,000

    $387,438,880

    $227,182,000

    $160,256,880

    DOG

    $3,254,012

    $1,146,000

    $2,108,012

    $69,630,950

    $11,756,000

    $57,874,950

     

     

     

                     


    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :