• BOX OFFICE MONDE DU 1er JUILLET 2022 AU 3 JUILLET 2022

     

    BOX OFFICE MONDE DU 1er JUILLET 2022 AU 3 JUILLET 2022

     

    Je n'ose comparer le top 10 de cette semaine avec la semaine équivalente de 2019. Le film classé top 10 de cette semaine rapporte à peine 2 millions de dollars dans le Monde. C'est à l'image des tops nationaux de cette semaine dans cette période post pandémique et en plein dans l'ère des plateformes : au delà du top 3 les entrées s'effondrent et parfois ce sont à peine quelques centaines de spectateurs pour le 10ème des classements nationaux. Oui il y a toujours des blockbusters essentiellement américains mais ce sont bien des arbres qui cachent la forêt. Ceci étant dit intéressons aux quelques gros arbres tous issus de la culture des franchises, séquelles, préquelles bien identifiées. Ces blockbusters bénéficient d'un marketing important et d'un nombre d'écrans mis à disposition de plus en plus importants. Devant cette offre d'écrans mondiale pléthorique, l'effet mécanique consiste à la manière d'un filet de pêche géant à attirer où à pêcher le maximum de poissons...euh de spectateurs en une seule prise. C'est ainsi que les blockbusters engrangent la majeure partie de leurs recettes dans les deux premières semaines d'exploitation, on dit que l'exploitation est "frontload".

    Les studios disposent de statistiques déversées par un des cabinets qui fournissent des études liées aux nombreuses datas disponibles. Cela peut-être les chiffres de ventes de billets en amont de la sortie des films, la comptabilisation des vues des bandes annonces sur You tube (que j'appelle affectueusement you pube), Tik Tok (qui ne sont pas les deux écureuils de chez Disney) et tous les autres réseaux sociaux pléthoriques. Les mots clés sont ciblés et les studios ont une vue précise sur la composition du public, leur âge, leur nationalité, leur genre etc... et bien sûr des prévisions assez fiables, je dis bien assez car on a constaté deux exemples diamétralement opposés dans la plantade avec "Top Gun 2" et "Lightyear". Comme je le dit souvent écrire des articles sur le box office est à la portée du premier venu qui sait lire un tant soit peu l'anglais (au pire Google traduction est ton ami), il suffit de recopier les études très complètes du site Deadline qui gâche tout le travail de tous les rédacteurs des sites et journaux français ou pour les puristes se balader sur les forums de "box office theory" où il est possible de trouver des tableaux fort compliqués et bourrés d'acronymes de fanatiques du box office. Il est évident que je m'en "inspire" beaucoup. 

    Les représentants de l'exploitation des salles de cinéma en France tirent la sonnette d'alarme : les entrées sont en berne de 20 à 30% par rapport à "avant". Les spectateurs invoquent le prix des places pourtant nécessaire pour investir dans les salles alors que le prix des places est le spectacle le moins cher. Bon, il faut savoir qu'aux USA le prix d'un ticket de spectacle (cinéma, théâtre ou concerts) a bondi de 34% en 2022. Aux USA il faut compter 25 dollars une bonne place de cinéma en Imax 4 machin...En Chine lors du nouvel an, le prix des places a augmenté de 30% causant en baisse conséquente des entrées...Alors oui le prix des places a subi l'inflation aussi comme beaucoup d'autres choses. Cette inflation masque la baisse des entrées dans un pays comme les USA puisque seules les recettes sont comptabilisées à titre individuel. Rapporter 300 millions de dollars avec une place entre 15 et 25 dollars, cela ne fait au fond "que" 20 millions de spectateurs. Mais le prix des places n'explique pas tout : il y a la concurrence des plateformes, mais pas que : les chaines de la TNT proposent pléthores de films sans compter les chaines Paramount ou RTL 9 proposées dans certains abonnements et qui proposent des kilos de films - qui n'a pas vu Angelique ou le gendarme 15 fois sur la TNT ? Bref la salle de cinéma n'est plus le lieu obligatoire pour découvrir un film avant d'être diffusé sur un autre support comme c'était le cas dans les années 1940 jusqu'aux début des années 2000 nous diront. Alors reste la qualité des films : En France il y a une crise de la qualité avec un jeune public qui ne se reconnait pas dans les acteurs français désormais quinquas au grand minimum...Les Boon, Merad, Eric Tudor ont la cinquantaine et les autres 60 ou 70 ans... La relève se fait tarder et les thèmes développés ne sont guère trépidants. Les films doivent donc être extraordinaires au sens sortir de l'ordinaire pour proposer un spectacle évènementiel visant à sortir le spectateur de son canapé. 

    Rien ne vaut donc une bonne franchise dotée d'un budget de 200 millions destinée à(presque)tous les pays du Monde et à ce petit jeu ce sont les films US qui dominent bien sûr. 

    Il est déjà loin le temps des Shrek, Age de Glace et autres Pixar qui écrasaient le box office de manière insolente. Le "Bad guys" de Dreamworks vient d'atteindre juste les 200 millions Monde, les derniers Pixar étaient offerts sur Disney + et "Lightyear" a un peu glacé le sang des exploitants ainsi que Disney / Pixar avec un score plus que moyen. Le nouvel épisode des "Minions" distribué par Universal se devait de rassurer et il l'a fait. Après une campagne marketing intense aux USA qui selon Deadline a coûté 285 millions de dollars en franchise pour voir nos saucisses / bananes orner les verres McDo et autres fringues et jouets le film au budget maitrisé de 100 millions ouvre aux USA sur un rassurant score de 129 millions sur 4 jours. Enfin je dis 4 jours en fait ce serait plutôt 5 jours étant donné que le film est sorti sur les écrans jeudi a 14 heures. Bientôt il sortiront le mercredi pour un week-end de 5 ou 6 jours. Néanmoins avec 200 millions de recettes Monde tout le monde pousse un gros ouf : l'animation est encore un beau vecteur potentiel de recettes abondantes. Tant mieux.

    Tout les journaux et blogs du Monde l'ont souligné : Top Gun 2 poursuit un impensable parcours au box office Monde et un score américain époustouflant qui semble lui promettre une place finale dans le top 10 all-time ce qui est totalement fou. Et malgré l'inflation il semble bien que le Top Gun 2022 a fait plus d'entrées que celui de 1986. Chapeau bas. C'est la surprise de l'année.

    Si Jurassic world bien aidé par le box office Chinois contrairement à sa concurrence fait un très beau score mondial de 824 millions, la franchise est passé de 1.6 milliards Monde en 2015 à 824 millions en 2022. En terme d'entrées cela représente pour le moment la moitié de Jurassic World, enfin je dis cela, je dis rien. 

    "Elvis" est plus laborieux mais passe les 100 millions. C'est un chanteur emblématique plus aimé du public américain alors que mes enfants n'en ont jamais entendu parler soyons franc. ceci étant il y a quelques belles critiques et il pourrait sur la longueur amortir son budget maitrisé de 80 millions de dollars.

    Bonne nouvelle en Chine, alors que les restrictions drastiques n'ont pas favorisé l'exploitation cinématographique, c'est un euphémisme, le public revient modérément dans les salles. "lighting up the stars" n'est pas un film de guerre propagandiste mais une dramatique douce amère qui gagne progressivement des entrées et passe la barre des 100 millions de dollars de recettes et va sans doute parvenir aux 200 millions, un beau bol d'air frais alors que Jurassic World Dominion est le plus grand succès américain de l'année.

    En Corée, "Top Gun 2" n'a pas perdu de spectateurs en semaine 2 et passe allègrement les 3.3 millions de spectateurs. Très bonne nouvelle le film "The roundup" a passé la barre des 12.5 millions de spectateurs mais d'autres films locaux marchent plutôt très bien comme "the witch 2" par exemple. Et oui car ce qui va relancer l'exploitation mondiale ce n'est pas le prix des places mais bel et bien le cinéma domestique, à condition de proposer des films en phase avec la population locale. A bon entendeur...            

     

     

    MONDE WEEK END

    HORS USA WEEK END

    USA

    CUMUL MONDE

    CUMUL HORS USA

    CUMUL USA

    PAYS

    LES MINIONS 2: IL ETAIT UNE FOIS GURU

    $195,683,000

    $87,173,000

    $108,510,000

    $202,210,000

    $93,700,000

    $108,510,000

    73

    TOP GUN MAVERICK

    $62,545,000

    $37,000,000

    $25,545,000

    $1,108,520,367

    $544,500,000

    $564,020,367

    66

    LIGHTING UP THE STARS

    $44,043,000

    $44,043,000

     

    $118,175,000

    $118,175,000

     

    1

    JURASSIC WORLD DOMINION

    $42,488,000

    $26,838,000

    $15,650,000

    $824,513,935

    $492,699,000

    $331,814,935

    73

    ELVIS

    $34,700,000

    $15,700,000

    $19,000,000

    $113,520,011

    $46,200,000

    $67,320,011

    58

    THE BLACK PHONE

    $20,597,000

    $8,297,000

    $12,300,000

    $74,416,325

    $26,952,000

    $47,464,325

    51

    BUZZ L'ECLAIR

    $17,874,000

    $11,300,000

    $6,574,000

    $187,562,663

    $82,200,000

    $105,362,663

    46

    DECISION TO LEAVE

    $3,512,000

    $3,512,000

     

    $3,584,000

    $3,584,000

     

    2

    ODE TO THE SPRING

    $2,662,000

    $2,662,000

     

    $2,673,000

    $2,673,000

     

    3

    THE WITCH 2: THE OTHER ONE

    $2,054,000

    $2,054,000

     

    $20,150,403

    $20,049,000

    $101,403

    3


    Tags Tags :
  • Commentaires

    3
    Mardi 5 Juillet à 02:20

    Caramba ! Tu es en super forme. merci de ton commentaire pertinent au moins quelqu'un à lu cet édito digne de Premiere, au moins.

    Madame veut aller au cinéma et a posé la question sur Elvis...J'en ai vu pas mal en pirate et le gars est super bluffant. Cependant je connais un peu l'histoire d'Elvis et du Colonel Parker et franchement si on ne connait pas un petit peu l'histoire son come back 1968, de son passage à vegas, de son origine modeste et un peu ses nombreux tubes y a de quoi se perdre surtout que le montage mélange les époques...J'imagine la torpeur pour un jeune spectateur français. L'acteur est très beau alors peut être FF ira le voir, après tout je suis bien parvenu à lui faire croire qu'Elvis était gay. 

    Finalement elle ira voir Top gun 2 ^^

    Jurassic world dominion est une insulte à la gueule du spectateur. L'histoire est conne à mourir, les acteurs sont nuls, Bryce est botoxée à farie palir Nicole Kidman, les effets spéciaux sont dignes d'un jeu video de 1990. un tel étron va être difficile à dépasser en 2022.

    Pour the Roundup il m'étonnerait pas qu'il y ait une copie dispo un de ces jours...

     

      • Laurent
        Mardi 5 Juillet à 12:46

        Oui, c'est vrai, FF happy

         

    2
    Laurent
    Lundi 4 Juillet à 18:32

    Très intéressant, ton post. Comme tu le sais je partage de manière générale ton avis sur ce sujet et cela fait longtemps qu’on en parle. Entre autres du parc de salles, ce qui induit quand même une moyenne famélique, y compris pour les blockbusters. En bref, les salles sont vides. C’était déjà un danger en 2019, dont personne parmi les exploitants et les producteurs refusaient de parler.

    Bien entendu, les plateformes, couplé à la qualité des films, constante dans la médiocrité, à porté un coup particulièrement rude à l’exploitation. Comme tu le sais je l’ai vu venir dès la sortie de Mulan, qui est pour moi le moment déterminant, le point de bascule, qu’on savait qui arriverait.

    D’ailleurs, je me demande qui croyait réellement au succès de Buzz, spin off totalement pas demandé par les spectateurs, bouse totalement décalée de la quadrilogie à succès et disponible sur Disney + dans 4 semaines…

    Quelques remarques, cependant.

    RTL9, Paramount TV et consorts ne proposent pas de nouveautés, contrairement aux plateformes. En particulier, des nouveautés attendues du public, diffusées avant, pendant ou très peu de temps après leur diffusion en salles. Quand les films sortent en salles, encore. Car c’est là, aussi, une attaque massive des plateformes contre les exploitants. Les étouffer par manque de films. Avec moins de films à projeter et les talents du média visuels, principalement alloués aux séries, véritables ressources des plateformes, c’est une hypocrisie incroyable des studios, propriétaires des dites plateformes, que de prétendre vouloir sauver l’exploitation cinématographique.

    C’est la grande différence et la raison de l’impact sur l’exploitation. Le succès de Top Gun 2 n’y changera rien, à mon avis. Pour le studio un film rapportera toujours plus en direct to plateforme qu’en passant par la salle, car il y a moins de partage du butin et moins de frais. Top Gun 2 aurait pu rapporter environ 30 à 40 % de plus à la Paramount. Que se passera-t-il quand il n’y aura plus le dinosaure poids lourd du BO, Tom Cruise, parce qu’également producteur de ses films, pour imposer ce fonctionnement à l’ancienne à la Paramount ? Comme toi, je pense que la survie des salles passe dorénavant par le cinéma local. Enfin, vu les films et l’importance de la production locale, assez pauvre dans la plupart des pays du monde, cela reste encore à voir.

    L’animation souffre particulièrement de la concurrence des plateformes, en effet. Il faut dire que la qualité a considérablement chuté. Entre un Shrek, qui s’adressait à tous LES publics, qui pouvait plaire aussi bien aux parents qu’aux enfants (et même plus aux parents), et un Hôtel Transylvanie 3…  On est aujourd’hui, y compris dans les graphismes et l’animation, du niveau de Pat Patrouille diffusé à la TV. Alors pourquoi se faire chier à se déplacer, payer une blinde pour que seul poussin s’amuse, et que les parents tirent au sort pour savoir lequel des deux devra souffrir et se faire chier deux heures et demies durant ou plus, trajet et bouchon compris, alors que les enfants consomment indifféremment les deux et que la « nouveauté » arrivera dans 45 jours. Même Pixar fait des films ennuyeux, bien qu’ils restent encore sur du solide côté visuel. A voir pour les Minions 2, mais il pourrait être très frontload aussi. Je ne sais pas encore quels sont les retours du public.

    Elvis, beaucoup se paluchait sur le potentiel du film au BO. Là encore je ne comprends pas. Comme tu dis si bien, tes enfants ne connaissent pas. Ben oui, Elvis, c’est comme Johnny chez nous. C’est maintenant les vieux, voire très vieux, son public principal. Ça arrivera également à Queen un jour. Bref, ils sont beaucoup moins nombreux que dans les années 70 et le biopic de Carpenter avait déjà été un bide à l’époque. En plus, déjà dans les années 60, Elvis n’avait plus le même public. Et n’a-t-il pas plus l’image du gars au chemises à fleurs hawaïennes qui roucoulait toujours les mêmes scies devant toujours le même type de girls dans 15 films copié/collés que l’un des inventeurs du rock ? Et Baz Luhrman, il fait encore des entrées ? 

    Franchement, peut-on dire qu’il a eu une vie palpitante à raconter au cinéma ? Alors, c’est l’histoire d’un gars qui devient un dieu vivant à 21 ans, sautera toutes les belles poulettes durant toute sa vie, restera au top toute sa vie, gagnera beaucoup d’argent toute sa vie et le dépensera en soirée, alcool et drogue. Bref un rockeur, qui ne peux même pas se targuer d’avoir eu un passage à vide. C’est chiant à raconter, et à se fader dans un fauteuil, dans un film de 2h30. Je veux dire, ce n’est pas Le loup de Wall Street ou Johnny Cash, qui a eu une vie plus rocambolesque, quand même. Je ne dis pas que le film est mauvais, je ne l’ai pas vu, mais, il faut reconnaitre que sur le papier, en 2022, ce n’est pas vendeur. D’ailleurs, je n’ai aucune envie de le voir du tout.

    Jurassic World qui a fait la moitié de son BO monde en 4 jours et qui semble ne plus avoir beaucoup de jambe. J’en déduirais presque c’est une bouse qui n’a pas franchement plu à ses pigeons, pardon spectateurs. Chez Universal, je ne me risquerai pas trop à envisager un quatrième opus.

    En tous cas, incroyable le succès de Roundup. Il a doublé le score du premier. Je pense le regarder quand cela sera possible.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :